Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête comparative sur le syndrome d’épuisement professionnel chez les anesthésistes réanimateurs et les autres praticiens des hôpitaux publics en France (enquête SESMAT) - 05/11/11

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.05.011 
M.-A. Doppia a, , M. Estryn-Béhar b, C. Fry b, K. Guetarni b, T. Lieutaud c

le comité de pilotage de l’enquête SESMAT1

  Membres du comité de pilotage de l’enquête SESMAT.I. Aune (centre hospitalier Sud-Francilien, Corbeil-Essonnes) ; M.-A. Doppia (CHU Côte-de-Nacre, Caen) ; M. Estryn-Behar (Hôtel-Dieu, AP–HP, Paris) ; J.-M. Lassaunière (Unité de soins palliatifs, Hôtel-Dieu, AP–HP, Paris) ; E. Lecomte (Syndicat des médecins inspecteurs de santé publique) ; G. Machet (Pharmacien hospitalier, AP–HP) ; D. Muster (Médecin du travail, centre hospitalier de Haguenau, Association nationale de médecine du travail et d’ergonomie du personnel des hôpitaux (ANMTEPH). Hagueneau) ; P. Pelloux (Samu de Paris, hôpital Necker, Paris) ; C. Prudhomme (CHU de Bobigny).

a Samu 14-Smur, réanimation chirurgicale, pôle d’anesthésie, CHRU de La-Côte-de-Nacre, avenue de La-Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex, France 
b Service central de médecine du travail, Hôtel-Dieu, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, GHU Ouest, 75004 Paris, France 
c Service d’anesthésie-réanimation chirurgicale, hospices civils de Lyon, centre hospitalier Lyon-Sud, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69495 Pierre-Bénite cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Le syndrome d’épuisement professionnel (SdEP) a des répercussions néfastes sur la santé des professionnels de soins, mais aussi sur la qualité des soins. L’objectif de l’enquête santé et satisfaction des médecins au travail (SESMAT) était de mesurer la fréquence du SdEP chez les médecins et pharmaciens salariés (MPS) des établissements de soins. Les objectifs secondaires étaient de mettre en évidence les facteurs de risque du SdEP chez les anesthésistes réanimateurs (AR) et chez les autres praticiens.

Méthodes

Sur la base d’un questionnaire anonyme autodéclaratif diffusé via un site Internet, le SdEP a été exploré par le Copenhaguen Burnout Inventory (CBI) chez les AR et les autres praticiens. Différents scores ont été utilisés : pression quantitative de travail ; qualité du travail d’équipe ; influence au travail ; relations interpersonnelles ; santé perçue ; conflit travail/famille ; satisfaction du salaire. Une analyse multivariée par régression logistique multiple a cerné le rôle de chaque facteur.

Résultats

Parmi les 3196 MPS ayant rempli un questionnaire analysable, le CBI a permis de mesurer un score élevé de SdEP chez 38,4 % des AR et 42,4 % des autres praticiens (p<0,05). Dans chaque groupe, on constate un important défaut de perception de cette atteinte puisque seuls 15 % des praticiens identifient le SdEP. Les facteurs de risque du SdEP chez les AR sont une forte pression quantitative (ORaj=3,40 ; IC95 1,34–8,63), un score élevé de conflit travail/famille (ORaj=3,12 ; IC95 1,60–6,08), un score faible de qualité du travail d’équipe (ORaj=1,99 ; IC95 1,14–3,47), et des relations tendues dans l’équipe (ORaj=1,92 ; IC95 1,25–2,95). Ces facteurs de risque sont en majorité retrouvés chez les autres praticiens. Le sexe féminin, l’âge jeune et l’insatisfaction du salaire ont une influence significative, mais différente dans les deux groupes. La déclaration de harcèlement des supérieurs est retrouvée avec une influence significative uniquement chez les anesthésistes (ORaj=1,83 ; IC95 1,04–3,22).

Discussion

Le SdEP touche près d’un médecin ou pharmacien salarié sur deux. Les anesthésistes ne sont pas plus affectés que les autres professionnels et tous rencontrent des difficultés à identifier cet état. Réduire la pression quantitative, les conflits travail/famille et améliorer la qualité du travail d’équipe sont des objectifs primordiaux pour diminuer la fréquence du syndrome d’épuisement professionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Burnout is one of the main chronic health problems with negative consequences on health care givers but also on quality of care. The main goal of Physician Health Survey was to study the frequency of burnout among salaried physicians and pharmacists and to compare anesthesiologists and intensivists (AI) with other practitioners (OP). The secondary end points were to analyze risk factors of burnout in each group.

Material and methods

An anonymous, self-administered questionnaire was diffused via a specific website. Burnout was measured using the Copenhagen Burnout Inventory (CBI). Several different factors were examined: work/family conflict, salary satisfaction, quality of teamwork, interpersonal relationships, workplace influence, workload and perceived health. The role of each factor was calculated by multivariate logistic regression and comparisons were made between AI and OP.

Results

Among the 3196 responses, CBI revealed an elevated score of burnout in 38.4% in AI and in 42.4% in OP. In each group, a great gap was displayed between the CBI results and the self-assessment of burnout (15%). Among AI, risk factors of burnout were high quantitative demand (ORadj=3.40; CI95 1,34–8,63), Work/family conflict (ORadj=; 3.12 CI95 1.60–6.08), low quality of teamwork (ORadj=1.99; CI951.14–3.47) and tense Relation within team (ORadj=1.92; CI95 1.25–2.95). All these factors are observed also among OP. Female gender, young age and dissatisfaction with pay have significant influence but different in the two groups. Claims of recurrent harassment by superiors is a risk factor for burnout only for the AP (adj.OR=1.83; CI95 1.04–3.22).

Discussion

Burnout affected near one about two salaried physicians and pharmacists in France. AI were not more concerned by burnout than OP but all of whom have difficulty identifying their own levels of psychological stress and burnout. Decreasing the level of different risk factors i.e. by improving the quality of teamwork should lead to reduce burnout frequency.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome d’épuisement professionnel, Burnout, Qualité des soins, Gestion des risques, Travail d’équipe, Efficience, Médecins, Hôpital, Anesthésistes, Réanimateurs, Conflits famille/travail

Keywords : Professional Exhaustion Syndrome, Burnout, Quality of care, Risk management, Team, Efficiency, Doctors, Hospital, Anesthesiologists, Anesthetists, Work/family conflicts, Team building


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 11

P. 782-794 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Monitorage de la curarisation : le savoir, le faire, le noter
  • F. Donati
| Article suivant Article suivant
  • Traçabilité de la gestion de l’utilisation des curares dans le dossier d’anesthésie en chirurgie viscérale : une étude observationnelle et multicentrique
  • A. d’Hollander, C. Baillard, G. Gehan, E. Samain, D. Sirieix, B. Debaene, S. Nafeh, C. Motamed, B. Plaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.