Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Type et épidémiologie des blessures de guerre, à propos de deux conflits actuels : Irak et Afghanistan - 05/11/11

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.05.018 
P. Pasquier a, , S. de Rudnicki a, N. Donat b, Y. Auroy a, S. Merat a
a Département d’anesthésie-réanimation, hôpital d’instruction des armées du Val-de-Grâce, 74, boulevard de Port-Royal, 75230 Paris cedex 05, France 
b Département d’anesthésie-réanimation, hôpital d’instruction des armées Percy, BP 406, 101, avenue Henri-Barbusse, 92141 Clamart cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Depuis mars 2003, les opérations militaires en Irak « Operation Iraqi Freedom » (OIF) et en Afghanistan « Operation Enduring Freedom » (OEF), ont apporté leur lot de blessés et de morts liés aux combats. Le présent article est une mise au point sur les données épidémiologiques des blessures de ces guerres, au caractère non conventionnel et asymétrique. Les effets de protection du combattant, casque Kevlar, gilet pare-éclat, ont montré leur efficacité en transformant la nature des blessures au combat. Les services de santé des armées ont organisé plusieurs niveaux de prise en charge des blessés de guerre en opérations extérieures avec trois axes de prise en charge : médicalisation de l’avant au poste de secours, chirurgicalisation de l’avant à l’antenne chirurgicale et évacuations sanitaires aériennes précoces. Le Joint Theater Trauma Registry (JTTR) est un fichier intégré de recueil de la traumatologie de guerre permettant une analyse des données médicales des blessés depuis le théâtre d’opération jusqu’aux hôpitaux militaires aux États-Unis. Il a permis les constatations suivantes : au cours des conflits actuels, il y a plus de blessés par explosion, les blessures sont plus nombreuses et plus graves, intéressant plus la région céphalique et les membres que le tronc. L’hémorragie est le principal facteur de décès, représentant un taux non négligeable de morts « évitables ». Pouvoir disposer de données précises sur les mécanismes et la gravité des lésions, les difficultés diagnostiques et thérapeutiques rencontrées, la morbidité et la mortalité des blessés permet de mieux orienter les programmes de recherche afin d’améliorer la prévention des blessures et leur traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Since March 2003, military operations in Iraq “Operation Iraqi Freedom” (OIF) and in Afghanistan “Operation Enduring Freedom” (OEF), have made many wounded and killed in action (KIA). This article proposes to highlight the specific epidemiology of combat casualties, met in these both non-conventional and asymmetric conflicts. Personal protective equipments, Kevlar helmet and body armor, proved their efficiency in changing features of war injuries. Health Force Services organized trauma care system in different levels, with three main objectives: immediate basic medical care in battalion aid station, forward surgery and early aeromedical evacuation. The Joint Theater Trauma Registry (JTTR), a war injury registry, provides medical data, analyzed from the combat theater to the military hospital in United States. This analysis concluded that during modern conflicts, most injuries are caused by explosive devices; injuries are more severe and interestingly more specifically the head region and extremities than the trunk. Hemorrhage is the first cause of death, leading to the concept of avoidable death. Specific databases focused on mechanisms and severity of injuries, diagnostic and treatment difficulties, outcomes can guide research programs to improve war injuries prevention and treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Blessures de guerre, Blessé de guerre, Irak, Afghanistan, Données épidémiologiques

Keywords : Combat injury, Combat casualty, Iraq, Afghanistan, Database


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 11

P. 819-827 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • French survey on current use of ultrasound in the critical care unit: ECHOREA
  • H. Quintard, I. Philip, C. Ichai
| Article suivant Article suivant
  • Complications liées à l’utilisation périopératoire des médicaments antidépresseurs
  • B. Rozec, R. Cinotti, Y. Blanloeil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.