Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

French survey on current use of ultrasound in the critical care unit: ECHOREA - 05/11/11

Enquête nationale sur l’utilisation des ultrasons dans les services de réanimation en France : ECHOREA

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.05.012 
H. Quintard a, , I. Philip b, C. Ichai a
a Réanimation médicochirurgicale, faculté de médecine, hôpital Saint-Roch, CHU de Nice, université de Nice Sophia-Antipolis, 5, rue Pierre-Dévoluy, 06000 Nice, France 
b Service d’anesthésie-réanimation, institut Mutualiste Montsouris, 42, boulevard Jourdan, 75014 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 1
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Introduction

Over the last ten years, ultrasound became standard procedure in the intensive care unit (ICU).

Study design

A national survey to evaluate the use of this technique in French ICUs.

Methods

Three hundred and twenty-seven units were contacted from the listing of the Société de réanimation de langue française (SRLF). A survey containing 20 questions addressing the availability, the training for, and the use of ultrasound was sent to the ICUs. Collection of data took place over a period of three months.

Results

We received 132 completed surveys out of the 327 sent out (40%). Seventy-nine percent of the public community and private centers and 94% of the university centers had an available device in the unit. Forty percent of the units carried out five to ten examinations per week. Seventy-two percent had staff trained in echocardiography. Fifty-five percent used association of monitoring techniques for the haemodynamic assessment of patients with shock. Only 73% carried out formalized reports after examination. In more than 80%, the echocardiograph was also used for the evaluation of other organs.

Conclusion

Ultrasound, and particularly echocardiography, has taken on a more prominent role in the routine assessment of critically ill patients. The availability of equipment and of training has increased over the last ten years, but the demand for training in this area remains strong. This French survey confirms this technique became the “extension of the hand” of the intensivist in ICU.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Depuis une dizaine d’année, l’échographie est devenue un outil dont l’utilisation s’est développée dans la prise en charge des patients de réanimation.

Type d’étude

Enquête nationale sur l’utilisation de cette technique dans les services de réanimation français.

Matériel et méthodes

Trois cent vingt-sept services de réanimation ont été contactés à partir du listing d’adresse de la Société de réanimation de langue française (SRLF). Un questionnaire de 20 questions, faisant référence à la disponibilité, la formation et l’utilisation de l’échographie devait être rempli par chaque service contacté. Le recueil des résultats s’est fait sur trois mois.

Résultats

Nous avons eu un total de 132 réponses sur les 327 questionnaires envoyés (40 %). Quatre-vingt-quatorze pour cent des structures universitaires et soixante-douze pour cent des structures non universitaires disposaient d’un appareil propre à leur unité. Plus de 40 % des services réalisent cinq à dix examens par semaine. Soixante-douze pour cent des services contactés ont un personnel qualifié en échocardiographie. Cinquante-cinq pour cent des services répondeurs associent un matériel invasif à l’échocardiographie pour l’évaluation hémodynamique d’un patient en état de choc. Seulement 73 % des services réalisent un compte rendu écrit de leur examen. Dans plus de 80 % des cas, l’échocardiographe sert aussi pour l’évaluation d’autres organes.

Conclusion

L’échographie, et plus particulièrement l’échocardiographie, tient une place importante dans la prise en charge des patients de réanimation avec une disponibilité en matériel et en formation qui s’est intensifiée. Cette étude de pratique confirme que cet outil est devenu l’« extension de la main » du réanimateur dans nos services.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Intensive care unit, Ultrasound, Survey

Mots clés : Ultrasons, Réanimation, Enquête


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 11

P. e69-e73 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Inhibiteurs de la pompe à protons : impact d’une évaluation des pratiques professionnelles sur la pertinence des prescriptions
  • R. Fuzier, J.-P. Maguès, E. Dupuis, S. Pomiès, S. Segui, J.-M. Sénard
| Article suivant Article suivant
  • Type et épidémiologie des blessures de guerre, à propos de deux conflits actuels : Irak et Afghanistan
  • P. Pasquier, S. de Rudnicki, N. Donat, Y. Auroy, S. Merat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.