Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Histoire de la chirurgie plastique - 08/11/07

[45-002]  - Doi : 10.1016/S1286-9325(07)46680-8 
J. Glicenstein
63, boulevard des Invalides, 75007 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 15
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique

Résumé

L'expression « chirurgie plastique » a été utilisée pour la première fois par Eduard Zeis, pour le titre de son livre Handbuch der plastischen chirurgie en 1838. Susruta (viie siècle avant J.-C.) décrit des interventions de reconstruction nasale. Durant la première moitié du xve siècle, les membres de la famille Branca pratiquèrent des interventions de chirurgie plastique en Sicile. Le livre de Gaspare Tagliacozzi (1546-1599), De curtorum Chirurgia per incitionem, fut le premier traité de chirurgie plastique, dans lequel il décrivait plusieurs opérations, en particulier sa méthode de rhinoplastie. La reconstruction du nez par la méthode indienne fut introduite en Europe par une lettre au rédacteur du Gentleman's magazine en octobre 1794. J.C. Carpue fut le premier chirurgien à l'avoir pratiquée. Au xixe siècle, la chirurgie plastique eut un développement considérable grâce à la créativité de chirurgiens comme Dieffenbach. L'histoire de la chirurgie esthétique est liée à celle du xxe siècle. Les premières interventions autorisées par les progrès de l'anesthésie et de l'asepsie sont la correction des oreilles décollées par Ely, puis la rhinoplastie par voie endonasale par Roe. La Première Guerre mondiale est à l'origine de la création d'unités de chirurgie maxillofaciale, rendues nécessaires par le nombre effroyable de blessés de la face. Beaucoup de ceux qui seront les grands noms de la chirurgie plastique : Blair, Davis, Dufourmentel, Virenque, et surtout Morestin et Gillies opèrent dans ces unités. En France, plusieurs chirurgiens : Noël, Passot, Bourguet, Dartigues firent preuve d'une grande créativité et décrivirent des techniques qui inspirèrent les interventions modernes. Le procès Dujarier jette un discrédit sur la chirurgie esthétique française, mais n'empêche pas la création de la première Société française de chirurgie plastique en 1930. La Seconde Guerre mondiale entraîne de nouvelles orientations. Après la guerre, les sociétés nationales et internationales de chirurgie plastique, ainsi que les revues se multiplient. La Société française de chirurgie plastique naît en 1952.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie plastique, Histoire, Chirurgie esthétique

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.