Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quels dispositifs d’information pour les travailleurs ayant été exposés professionnellement à l’amiante ? - 18/11/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.08.019 
M. Pascual
Service de santé au travail interentreprises AICAC, 21, rue Nicolas-Appert, 77185 Lognes, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’information des salariés, ayant été exposés à l’amiante, est la première question à résoudre quand on aborde la question du suivi postexposition ou post-professionnel. Elle constitue la première étape de la démarche, essentielle, car elle doit permettre aux personnes d’être en capacité de décider s’ils veulent ou non utiliser le dispositif proposé. Sa difficulté est liée à la notion d’exposition à un cancérogène. Aborder cette question n’est jamais facile et déclenche forcément des réactions émotionnelles qu’il ne faut pas négliger. Aussi le contenu doit apporter des éléments qui permettent de comprendre de quelles maladies il s’agit, de se situer dans le risque (selon le type d’exposition), de savoir quels sont les bénéfices du dépistage mais aussi ses limites, et d’être averti des conséquences éventuelles du suivi. Le dispositif d’information doit prévoir un temps d’information donnée par un professionnel, au cours d’un entretien d’une durée suffisante pour aborder tous les aspects et permettre un échange en colloque singulier. Il peut être nécessaire de revoir la personne une seconde fois. Cette information peut être organisée, pour les travailleurs à partir de 50ans, soit dans le cadre des services de santé au travail, soit à l’initiative des organismes de sécurité sociale. L’information des personnes ayant été exposés à l’amiante justifie à elle seule un dispositif de suivi post-professionnel et en représente le premier bénéfice. Sa qualité doit garantir le droit le plus élémentaire du travailleur : décider pour lui-même en toute connaissance de cause.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

When one approaches the issue of the follow-up of workers occupationally exposed to asbestos the first question to resolve is “what counselling to give?” This constitutes an essential first step because it allows people to decide whether or not they wish to accept the proposed follow up programme. The difficulty relates to the idea of exposure to a carcinogen. Facing this question is never easy and generates emotional responses that cannot be ignored. Therefore the content should include elements that allow an understanding of the diseased concerned, the risk (depending on the type of exposure), the benefits and limits of screening, and an awareness of the possible consequences of follow up. The programme should allow enough time for one to one discussion with a professional to consider all aspects. It may be necessary to meet for a second time. This counselling may be given, to subjects over 50 years old, in the framework of either the occupational health or social security services. The counselling of people exposed to asbestos justifies, in itself, a follow up programme and represents its main benefit. It should guarantee the worker’s most elementary right: to decide for himself in full knowledge of the facts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Suivi postexposition, Amiante, Information des travailleurs

Keywords : Postexposure follow-up, Asbestos, Counselling of workers


Plan


 Nous remercions la Haute Autorité de santé de nous avoir autorisés à reproduire ce texte. Il est également consultable sur le site www.has-sante.fr/ rubrique Toutes nos publications.


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 8

P. 995-999 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tabac non fumé
  • M. Underner, J. Perriot
| Article suivant Article suivant
  • Les dispositifs pilotes existants du suivi post-professionnel : Spirale
  • M. Carton, S. Bonnaud, M. Nachtigal, A. Serrano, C. Carole, S. Bonenfant, D. Coste, P. Lepinay, B. Varsat, B. Wadoux, M. Zins, M. Goldberg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.