Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel choix pour un collyre de corticoïdes : solution ou suspension ? - 30/11/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.04.013 
H. Nourry , C. Viard, C. Cambourieu, J.-M. Warnet
Service de pharmacie, centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La multiplication des présentations galéniques de forme ophtalmologique de corticoïdes ne cesse de croître sur le marché : solutions, gels ou encore suspensions. Les collyres en suspension nécessitent avant leur instillation une agitation qui n’est pas toujours bien conduite. Cet essai étudie l’impact de l’agitation sur la teneur en corticoïdes des suspensions comparativement à ceux des gels et solutions.

Méthodes

Les teneurs en corticoïde d’une goutte d’une solution ou d’une suspension de dexaméthasone ou de suspension ou de gel de bétaméthasone ont été comparées par chromatographie liquide. Ces teneurs ont été dosées après cinq, dix, 30 secondes ou une minute d’agitation à l’aide d’un agitateur ou sans agitation.

Résultats

Les résultats de cette étude montrent que, quelle que soit la durée d’agitation, la forme suspension semble moins adaptée à l’instillation des corticoïdes. En effet la suspension ne permet pas de délivrer des teneurs en corticoïdes homogènes (moyenne comprises entre 23 et 99 %) contrairement aux solutions et gel ou environ 100 % de la teneur en corticoïde est restituée à chaque goutte.

Conclusion

Il est nécessaire que le médecin et le pharmacien rappellent au patient le bon usage de ces suspensions avant l’instillation. Face à un échec, il est impératif de vérifier les règles d’instillation avant de remettre en cause l’observance du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The various forms of ophthalmic pharmaceutical presentation of steroids is proliferating on the market: solutions, gels, and suspensions. Suspensions are characterized by particles in solution and require agitation before instillation. This trial studied the impact of agitation on the corticoid concentration of eye drop solutions, gels, and suspensions.

Methods

Corticosteroid levels in a drop of a dexamethasone solution or suspension or betamethasone suspension or gel were compared using liquid chromatography. These levels were measured after shaking for 5, 10, 30s, and 1min using a vortex or without shaking.

Results

The results of this study show that, whatever shaking time was used, the suspension form seems less suited to instillation of corticosteroids. The suspension did not deliver consistent levels of corticosteroids (mean between 23 and 99%) compared to solutions and gels, which released about 100% of the corticosteroid content in each drop.

Conclusion

Physicians, ophthalmologists, and pharmacists should remind the patient of the proper use of these suspensions before instillation. In cases of treatment failure, it is necessary to check the instillation method before questioning patient compliance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Corticoïdes, Collyres, Solution, Suspension, Gel, Chromatographie liquide haute performance (CLHP)

Keywords : Corticoids, Eye drops, Suspension, Solution, Gel, High-performance liquid chromatography (HPLC)


Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 10

P. 691-696 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de la sensibilité cornéenne chez les patients traités médicalement pour un glaucome ou une hypertonie oculaire
  • C. Van Went, H. Alalwani, E. Brasnu, J. Pham, P. Hamard, C. Baudouin, A. Labbé
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation des anti-TNF-⍺ dans les uvéites au CHU de Besançon
  • C. Fery-Blanco, C. Schwartz, H. Gil, E. Curlier, C. Prati, B. Delbosc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.