Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le métronidazole, alternative thérapeutique des rosacées oculaires et cutanées de l’enfant - 30/11/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.07.008 
S. Léoni , N. Mesplié, F. Aitali, M. Chamaillard, F. Boralevi, C. Marques da Costa, A. Taïeb, C. Léauté-Labrèze, J. Colin, B. Mortemousque
Unité d’ophtalmologie pédiatrique, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Évaluer l’efficacité et la tolérance du métronidazole per os dans la prise en charge des rosacées oculaires et cutanées de l’enfant.

Méthode

Étude rétrospective monocentrique multidisciplinaire.

Patients

Enfants âgés de un à 15ans, présentant une rosacée oculaire et/ou cutanée, suivis dans les unités d’ophtalmologie pédiatrique du CHU de Bordeaux et de dermatologie pédiatrique de l’hôpital des Enfants de Bordeaux, entre le 1er janvier 1996 et le 1er septembre 2009.

Résultats

Sur 20 patients, 11 présentaient une rosacée oculaire et cutanée, trois une atteinte oculaire isolée, et six une atteinte exclusivement cutanée. Chez 11 patients (55 %), l’atteinte ophtalmologique a précédé l’éruption cutanée. Les principaux symptômes étaient représentés par des chalazions à répétition et des phlyctènes conjonctivales. Une kératite a été observée chez quatre patients et des ulcères cornéens inférieurs chez deux patients. La présentation dermatologique la plus courante était une éruption papulopustulaire. Tous les patients avec atteinte oculaire ont bénéficié en première intention de soins d’hygiène palpébrale. Les collyres type corticoïde ou ciclosporine 0,5 % ou 2 % n’ont pas été utilisés. Treize patients ont reçu un traitement per os devant l’absence d’amélioration malgré les soins de paupière, l’association d’une atteinte oculaire et cutanée, la présence d’atteintes oculaires sévères avec kératite, ou cutanées sévères et récidivantes. Deux patients, de 12 et 14ans, ont reçu un traitement par doxycycline à dose anti-inflammatoire pendant deux à trois mois, permettant d’obtenir une rémission complète. Une patiente de 22 mois a reçu un traitement oral par érythromycine à la posologie de 250mg trois fois par jour pendant quatre mois. Dix patients, âgés de 12 à 64 mois, ont reçu un traitement systémique par métronidazole. Un traitement d’au moins trois mois, à une posologie comprise entre 20 et 30mg/kg par jour a été nécessaire à l’obtention d’une rémission complète et durable. Un arrêt du traitement avant trois mois semble associé à des rémissions partielles de la maladie et des récidives précoces. Dans les cas ophtalmologiques compliqués avec kératite et ulcère cornéen, la rémission complète n’a pu être obtenue qu’après un traitement prolongé de six mois. Les cures courtes (de trois à six mois) ont été préférées à une administration au long cours afin d’éviter les effets neurologiques toxiques. Le traitement d’entretien était basé sur les soins d’hygiène palpébrale. Aucune récidive de la maladie ni aucun effet indésirable n’a été observé sur un suivi moyen de 48±6mois.

Conclusion

Les atteintes ophtalmologiques de la rosacée chez l’enfant ne sont pas rares, mais souvent mal reconnues. Elles précèdent habituellement l’atteinte cutanée mais peuvent rester isolées. Le métronidazole paraît être une alternative thérapeutique intéressante dans la prise en charge des rosacées oculaires et cutanées de l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To assess the effectiveness and tolerance of systemic metronidazole in the treatment of childhood ocular and cutaneous rosacea.

Method

Single-center multidisciplinary retrospective study.

Patients

Children aged between 1 and 15, with ocular and/or cutaneous rosacea, treated in the pediatric ophthalmology and dermatology department of Bordeaux, France, from January 1996 to September 2009.

Results

Eleven patients out of 20 had ocular and cutaneous rosacea, three had ocular symptoms only, and six had cutaneous symptoms only. In 11 patients (55%), the ocular symptoms preceded the skin disease. Meibomian cyst and phlyctenular conjunctivitis were the main symptoms. Keratitis was seen in four patients and lower corneal ulcer in two cases. The papulopustular form was the most frequent dermatologic form. All patients with ocular involvement received first-line treatment of eyelid hygiene. No topical ophthalmic treatment such as corticosteroid or cyclosporine 0.5% or 2% was used. Thirteen patients who showed no improvement despite eyelid treatment, the association of ocular and cutaneous rosacea, severe ocular involvement with keratitis, and severe recurrent cutaneous rosacea were treated orally. Two patients, aged between 12 and 14 years, received treatment with an anti-inflammatory dose of doxycycline for 2 to 3 months and achieved complete remission. One 22-month-old patient received oral treatment with erythromycin at a dose of 250mg three times daily for 4 months. Ten patients, aged 12 to 64 months, were treated with systemic Metronidazole. Treatment lasting at least 3 months at a dose between 20 and 30mg/kg per day was necessary to obtain complete and lasting remission. An early cessation of treatment, before 3 months, seems associated with partial remission of the disease and early recurrence. In cases complicated by ocular keratitis and corneal ulcer, prolonged treatment lasting 6 months led to clinical remission. The short courses (3–6 months) were preferred to long-term administration to prevent neurological toxicity. Maintenance therapy was based on eyelid hygiene. No recurrences and no toxic effects were observed at a median of 48±6 months.

Conclusion

Childhood ocular rosacea is not rare, but is often misdiagnosed. It often precedes skin symptoms but it can remain isolated. Metronidazole could be alternative treatment for ocular and cutaneous rosacea in the pediatric population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rosacée oculaire, Rosacée cutanée, Enfant, Métronidazole

Keywords : Ocular rosacea, Cutaneous rosacea, Child, Metronidazole


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 10

P. 703-710 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Utilisation des anti-TNF-⍺ dans les uvéites au CHU de Besançon
  • C. Fery-Blanco, C. Schwartz, H. Gil, E. Curlier, C. Prati, B. Delbosc
| Article suivant Article suivant
  • Traitement du glaucome néovasculaire lié à la persistance après chirurgie du décollement de rétine d’un décollement de rétine périphérique annulaire
  • A.-C. Delaunay-Suply, B. Cochener, J. Gambrelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.