Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Influence des aberrations optiques d’ordre élevé sur la capacité accommodative des patients présentant une presbytie débutante - 30/11/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.03.023 
Y. Nochez a, , b , S. Salah a, M. Bonneau a, S. Majzoub a, P.-J. Pisella a, b
a Service d’ophtalmologie, CHU Bretonneau, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 
b Faculté de médecine François-Rabelais, 10, boulevard Tonnellé, BP 3223, 37032 Tours cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le but de l’étude était de déterminer l’influence des aberrations totales oculaires sur la capacité d’accommodation résiduelle des patients presbytes débutants.

Patients et méthodes

L’étude comportait 20 patients (40 yeux) dépourvus de pathologie ophtalmologique, dont l’acuité visuelle corrigée était supérieure à 10/10, d’âge compris entre 48 et 58ans. Les paramètres recueillis comportaient la mesure des aberrations totales (Wavescan®, Visx, AMO, États-Unis) ainsi qu’une mesure d’une courbe de défocalisation (acuité visuelle de près à 30 et 50cm) réalisée avec leur correction optique de loin, adaptée à leur réfraction subjective. L’analyse statistique analysait la corrélation linéaire multiple des aberrations de haut ordre, indépendamment de l’âge et de la réfraction du patient, sur les paramètres de vision de près.

Résultats

Même si l’âge et la réfraction sphéro-cylindrique étaient corrélés à la capacité accommodative des patients étudiés, la coma semblait être une variable aberrométrique influente sur l’acuité visuelle de près à 30cm sans addition et sur l’addition minimale nécessaire pour lire P1,5 à 30cm (respectivement r2=0,117 avec p=0,035 et r2=0,163 avec p=0,012). Par ailleurs, l’aberration sphérique (AS) était également faiblement corrélée à l’addition minimale nécessaire (r2=0,12 avec p=0,032).

Discussion

Les réfractions sphérique et cylindrique avaient une influence sur l’accommodation résiduelle du jeune presbyte. Cependant, la coma et l’AS étaient des aberrations de haut ordre également corrélées à la capacité accommodative résiduelle, indépendamment de l’âge et de la réfraction.

Conclusion

L’ensemble du profil aberrométrique était non seulement un stimulus de système accommodatif mais également un facteur influençant la qualité de la réponse et les capacités accommodatives elles-mêmes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To assess the relationship and respective contribution of ocular higher-order aberrations (HOAs) on residual accommodative performance in presbyopic patients.

Patients and methods

We enrolled 20 patients (40 eyes) without ophthalmological pathology, between 48 and 58 years old, with a best-corrected visual acuity more than 10/10. Total aberrations were computed using the Wavescan Aberrometer (AMO, USA). The defocus curve and near visual acuity (30 and 50cm) were measured. The relationship between accommodation ability and HOAs was evaluated aiming at a linear relationship with a simple regression analysis and with a multiple linear regression analysis (including manifest refraction, ocular aberrations, and age).

Results

Even if age and manifest refraction were correlated with accommodative ability, ocular coma seemed to be correlated with near visual acuity without addition and with minimal addition for reading P1.5 at 30cm (respectively, r2=0.117 with P=0.035 and r2=0.163 with P=0.012). Total spherical aberration appeared to be correlated with minimal addition (r2=0.12 with P=0.032).

Discussion

Ocular aberrations (coma and spherical aberration) are correlated with accommodative performance in presbyopic patients, independently of age and manifest refraction.

Conclusion

Ocular aberrations appeared to be a stimulus for accommodation but may also influence quality of accommodative reply.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accommodation, Aberrations, Presbytie, Aberration sphérique, Étude pilote

Keywords : Accommodation, Wavefront aberrations, Presbyopia, Spherical aberration, Pilot study


Plan


 Communication orale présentée lors du 116e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2010.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 10

P. 715-722 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement du glaucome néovasculaire lié à la persistance après chirurgie du décollement de rétine d’un décollement de rétine périphérique annulaire
  • A.-C. Delaunay-Suply, B. Cochener, J. Gambrelle
| Article suivant Article suivant
  • Déficit visuel chez les sujets âgés chuteurs
  • T.H.C. Tran, D. Nguyen Van Nuoi, H. Baiz, G. Baglin, J.-J. Leduc, H. Bulkaen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.