Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intravascular stenting for the treatment of coarctation of the aorta in adolescent and adult patients - 08/12/11

Doi : 10.1016/j.acvd.2011.08.005 
François Godart a, b,
a Faculté de médecine, université de Lille Nord-de-France, IFR114, EA 2693, Lille, France 
b Service de cardiologie infantile et congénitale, hôpital cardiologique, CHRU de Lille, boulevard du Professeur-Leclercq, 59037 Lille cedex, France 

Fax: +33 3 20 44 54 56.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

In the past 10 years, stent implantation has become a real alternative to surgery in the management of both native and recurrent coarctation of the aorta in adolescents and adults. The purpose of this report is to provide a detailed review of stent implantation techniques, including pre-procedure imaging, technical aspects and results. The success rate is usually high (around 90%), and the procedure results in an increase in the diameter of the coarcted segment, a decrease in the transisthmic systolic gradient and a better control of systemic hypertension. The most serious complication, rupture of the aorta, can be fatal, but is rare (< 2%). Aneurismal dilatation is another potential problem that occurs in around 5–9% of cases, and may be related to overstretching and pre-stent dilatation, so these should be avoided. It is necessary to point out that most of these aneurysms are small and conservatively managed. Restenosis is another complication that may result from neointimal proliferation, stent recoil and stent fracture. Balloon dilatation with a higher inflating pressure or repeat stent implantation is proposed herein. A comparison with surgery is also discussed, and a follow-up protocol is proposed to capture late complications. Owing to good initial and intermediate results, stent implantation is nowadays considered as a first-line therapy in most adolescents and adults with (re)coarctation of the aorta.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La mise en place de stent est devenue depuis une dizaine d’année une véritable alternative thérapeutique à la chirurgie dans le traitement des coarctations de l’aorte chez l’adolescent ou l’adulte. Le propos de cet article est une revue détaillée de cette technique comportant l’imagerie avant implantation, les aspects techniques et les résultats. Le taux de réussite avoisine les 90 % avec une augmentation du diamètre coarctée, une diminution du gradient trans-isthmique et un meilleur contrôle de l’HTA. La complication principale est la rupture de l’aorte (<2 %) qui peut être fatale. Le développement d’un anévrysme est une autre complication (5–9 %) qui peut être liée à une pré- ou sur-dilatation qui doivent être proscrites. Il est nécessaire de signaler que la plupart des ces anévrismes sont minimes et ne nécessitent aucun geste complémentaire. La resténose (recoarctation) est une autre complication qui peut résulter d’une prolifération intimale, d’un « recoil », ou d’une fracture de stent. Dans ces cas, une dilatation avec un ballon à haute pression voire un re-stenting peuvent être réalisés. Une comparaison avec la chirurgie est aussi abordée et un protocole de suivi post-implantation proposé. En fait, en raison des bons résultats immédiats et à distance, la mise en place d’un stent est aujourd’hui proposée souvent en première intention dans le traitement de la coarctation de l’aorte chez l’adolescent et l’adulte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Coarctation of the aorta, Stenting, Adolescents, Adults

Mots clés : Coarctation de l’aorte, Stent, Adolescents, Adultes

Abbreviations : BIB, CI, CT, MRI, OR, PTFE, RR


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 12

P. 627-635 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Undiagnosed airflow limitation in patients at cardiovascular risk
  • Emilie Bérard, Vanina Bongard, Nicolas Roche, Thierry Perez, Dany Brouquières, Dorota Taraszkiewicz, Stéphane Fievez, François Denis, Roger Escamilla, Jean Ferrières
| Article suivant Article suivant
  • Shift work and cardiovascular risk factors: New knowledge from the past decade
  • Yolande Esquirol, Bertrand Perret, Jean Bernard Ruidavets, Jean Claude Marquie, Eloi Dienne, Michel Niezborala, Jean Ferrieres

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.