Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diplopie après anesthésie péribulbaire pour chirurgie de la cataracte : évaluation d'une nouvelle stratégie diagnostique incluant l'IRM précoce - 30/11/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2007.09.007 
M. Dupont, G Taylor, J.-M. Devys
Département d'anesthésie-réanimation urgences, fondation ophtalmologique Adolphe-de-Rothschild, 25, rue Manin, 75019 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer l'apport de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) précoce pour déterminer l'incidence et l'étiologie des diplopies après anesthésie péribulbaire dans la chirurgie de la cataracte.

Type d'étude

Étude monocentrique prospective.

Patients et méthode

Tous les patients opérés de cataracte sous anesthésie péribulbaire de janvier 2003 à janvier 2005 ont été inclus. À j1 les patients souffrant d'une vision double, diagnostiquée comme diplopie binoculaire bénéficiaient d'un test de Lancaster, puis d'une IRM si le test de Lancaster retrouvait une paralysie oculomotrice.

Résultats

Sur la période, 4805 patients ont été opérés de leur cataracte sous anesthésie péribulbaire. Huit patients ont présenté une diplopie binoculaire d'origine musculaire à j1 (prévalence=0,16%). L'IRM montrait un hypersignal en T2 pour sept patients sur huit, celui-ci étant interprété comme un oedème du muscle suspecté cliniquement. Pour un patient l'IRM était normale, orientant vers une paralysie préopératoire révélée par la chirurgie.

Conclusion

L'IRM précoce précise le diagnostic étiologique des diplopies postopératoires d'origine musculaire, ce qui permet de confirmer ou d'éliminer une complication de l'anesthésie péribulbaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To evaluate the early use of magnetic resonance imaging (MRI) for the diagnosis of diplopia following cataract surgery under peribulbar anaesthesia.

Study design

Single centre prospective study.

Patients and method

From January 2003 to January 2005 every patient undergoing cataract surgery under peribulbar anaesthesia was included. Any patient spontaneously complaining of double vision on day 1 received a full ophthalmologic examination. When binocular diplopia was confirmed by a positive Hess-Lancaster test, the patient immediately underwent an MRI.

Results

During the two year period, 4805 patients underwent cataract surgery under peribulbar anaesthesia. Eight patients reported double vision on day 1 (0.16% prevalence). Clinical examination confirmed binocular diplopia and a positive Hess-Lancaster test identified the paralysed muscle. In 7 out of 8 patients, the MRI performed on the same day showed a T2 hyper intensity signal within the paralysed muscle, it was interpreted as inflammatory oedema following an accidental intra muscular injection of a myotoxic local anaesthetic. In one patient the MRI was normal, suggesting a preoperative undiagnosed diplopia having no relation to the peribulbar anaesthesia.

Conclusion

A slit-lamp exam and a Hess-Lancaster test are necessary to confirm postoperative strabismic diplopia after cataract surgery. An early MRI can accurately distinguish postanaesthetic myotoxic diplopia from a preoperative diplopia revealed by the corrective cataract surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : IRM, Anesthésie péribulbaire, Cataracte, Diplopie

Keywords : MRI, Peribulbar anesthesia, Diplopia, Cataract surgery


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 11

P. 927-930 - novembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités préhospitalières de la prise en charge des patients obèses sévères et morbides
  • C. Jbeili, C. Penet, P. Jabre, L. Kachout, S. Schvahn, A. Margenet, J. Marty, X. Combes
| Article suivant Article suivant
  • Anesthésie pour chirurgie non cardiaque chez le patient adulte porteur d'une cardiopathie congénitale
  • M. Cannesson, V. Piriou, J. Neidecker, J.-J. Lehot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.