Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les théories du vieillissement - 09/12/11

The aging theories

Doi : 10.1016/j.mlong.2011.10.001 
C. de Jaeger a, , P. Cherin b
a Institut européen pour la longévité, 7, rue de l’Yvette, 75016 Paris, France 
b Service de médecine interne, CHU Pitié-Salpétrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 20
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’espérance de vie est en constante augmentation dans les pays développés et tend à se rapprocher de la longévité maximale de l’espèce humaine. Il existe de nombreuses théories explicatives de ce phénomène de vieillissement au niveau cellulaire et moléculaire à travers différentes hypothèses génétiques ou non génétiques, notamment oxydatives et de glycation. Aucun processus biologique unique qui expliquerait l’origine et les conséquences du vieillissement n’a été décrit à ce jour. Alors que les théories stochastiques invoquent des événements isolés ponctuels aléatoires, comme les mutations de gènes, les théories systémiques invoquent des successions enchaînées d’événements. Dans les théories génétiques, on parle surtout de vieillissement programmé, d’une durée de vie programmée ou d’horloge biologique comme s’il existait un compteur interne à la cellule. Il semble qu’un tel compteur existe aux extrémités du chromosome sous forme du « télomère ». Les théories stochastiques attribuent un rôle prépondérant aux espèces réactives de l’oxygène qui provoquent des attaques des cibles cellulaires, induisant des dommages oxydatifs moléculaires cumulatifs responsables du vieillissement. Mais le vieillissement est un phénomène complexe et multifactoriel et de nombreuses autres théories sont présentées. Ce travail est introductif, à une nouvelle théorie uniciste qui sera décrite par le docteur Christophe de Jaeger dans un prochain article original.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The life expectation is in constant increase in the developed countries and tends to get closer to the maximal longevity of the human race. Of numerous explanatory theories of this phenomenon of ageing at the cellular and molecular level through different hypothesis genetic or not genetic, in particular oxydatives and glycation. There is probably no unique biological process which would explain the origin and the consequences of the ageing. While the stochastic theories call upon unpredictable punctual isolated events, as the transfers of genes, the systematic theories call upon successions chained by events. In the genetic theories, we speak especially about programmed ageing, about a scheduled life expectancy or about a clock biological as if there was an internal meter in the cell. It seems that such a meter exists in the extremities of the chromosome in the form of the “telomere”. Rather, aging occurs because of the extensive absence of adaptive genomic information required for survival to, and function at, later adult ages, due to the declining forces of natural selection during adult life. Among the aging theories, stochastic theories confer a key role to the reactive oxygen species leading to molecular cumulative oxidative damages to cell targets responsible for aging. Thus, an oxidative stress occurs during aging; this oxidative stress is defined as an imbalance between the production of reactive oxygen species and the antioxidant defences (enzymatic and non enzymatic systems). But the ageing is a complex and multifactorial phenomenon and numerous other theories are presented. This present work is an introduction to a new unicist theory of aging that is going to be presented by doctor Christophe de Jaeger in a next original article.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vieillissement, Génétique, Télomères, Glycation, Oxydation, Théories du vieillissement, Longevité

Keywords : Aging, Genetic, Telomere, Glycation, Oxidation, Aging theory, Longevity


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 4

P. 155-174 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les théories du vieillissement
  • C. de Jaeger
| Article suivant Article suivant
  • Du syndrome hypertensif hémodynamique à la maladie hypertensive
  • J. Bour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.