Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

An elevated level of TSH might be predictive of differentiated thyroid cancer - 09/12/11

Doi : 10.1016/j.ando.2011.07.032 
Anne Dorange a, Stéphane Triau e, Stéphanie Mucci-Hennekinne f, Alain Bizon g, Sandrine Laboureau-Soares a, Frédéric Illouz a, b, Patrice Rodien a, b, c, d, Vincent Rohmer a, , b, c, d
a Département d’endocrinologie diabétologie nutrition, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
b Centre de référence des pathologies de la réceptivité hormonale, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
c Inserm U694, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
d Université d’Angers, 40, rue de Rennes, BP 73532, 49035 Angers cedex, France 
e Département d’anatomopathologie, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
f Département de chirurgie viscérale, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
g Département d’oto-rhino-laryngologie, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La thérapie frénatrice de la thyréostimuline (TSH) par les hormones thyroïdiennes améliore la survie de sujets opérés d’un cancer différencié de la thyroïde. Le niveau de TSH serait différent selon le type de nodule. L’objectif de cette étude était de comparer de manière rétrospective le niveau de TSH entre deux groupes de sujets ayant bénéficié d’une thyroïdectomie totale pour un nodule, appariés sur le sexe, l’ethnie, l’âge et la méthode biologique de dosage de la TSH, l’un dont l’histologie définitive était bénigne, l’autre maligne. Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes en termes d’âge, de sexe, d’antécédents familiaux de maladie thyroïdienne ou d’auto-immunité thyroïdienne. Les sujets dont l’histologie définitive était maligne avaient un niveau moyen de TSH significativement plus élevé que les sujets porteurs d’une maladie bénigne (1,55mU/l versus 0,96mU/l, p=0,003). Le risque de cancer était plus important quand la TSH était dans le tertile supérieur de la norme. Il n’y avait pas de corrélation entre le risque de cancer thyroïdien et l’âge, le sexe, les antécédents familiaux de maladie thyroïdienne ou le statut ménopausique. Le risque relatif d’avoir un carcinome thyroïdien était plus important quand les contours nodulaires étaient flous ou en présence de microcalcifications centrales. Ces données confirment une tendance à des valeurs de base de TSH plus élevées chez des sujets présentant un cancer différencié de la thyroïde. Cependant, il semble difficile de définir un seuil qui permettrait de savoir en préopératoire si le nodule est bénin ou malin.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Suppression therapy of thyreostimulin (TSH) using thyroid hormones improves survival of subjects operated for differentiated thyroid cancer. The TSH level might be different depending on the type of nodule. The objective of this study was to compare retrospectively the TSH level between two groups of subjects who underwent total thyroidectomy for a nodule, matched on sex, ethnicity, age and biological method of TSH measurement, one whose final histology was benign and one malignant. There was no significant difference between the two groups in terms of age, sex, family history of thyroid disease or thyroid autoimmunity. The subjects, whose final histology was malignant, had a mean TSH level significantly higher than subjects with benign disease (1.55mU/l versus 0.96mU/l, P=0.003). Cancer risk was greater when the TSH was in the upper tertile of normal range. There was no correlation between the risk of thyroid cancer and age, sex, family history of thyroid disease, or menopausal status. The relative risk of having thyroid carcinoma was higher when the margins of nodules were blurred or in the presence of microcalcifications. These data confirm a trend toward baseline values of TSH higher in subjects with a thyroid-differentiated cancer. However, we could not define a preoperative threshold that would reliably determine the malignant or benign nature of the nodule.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° 6

P. 513-521 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hyponatremia and antidiuresis syndrome
  • Marie-Christine Vantyghem, Anne-Sophie Balavoine, Jean-Louis Wémeau, Claire Douillard
| Article suivant Article suivant
  • Ectopic secretion of GHRH by a pancreatic neuroendocrine tumor associated with an empty sella
  • Mouna Mnif Feki, Fatma Mnif, Mahdi Kamoun, Nadia Charfi, Nabila Rekik, Basma Ben Naceur, Lilia Mnif, Tahia Sellami Boudawara, Mohamed Abid

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.