Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Détermination de l’amplification de l’oncogène HER-2 dans le cancer du sein invasif par hybridation chromogénique in situ double couleur (dc-CISH) : étude comparative avec l’hybridation fluorescente in situ (FISH) - 13/12/11

Doi : 10.1016/j.annpat.2011.10.013 
Abbas Akhdar a, Marc Bronsard b, Renald Lemieux c, Sameh Geha a, 1,
a Département de pathologie, centre hospitalier de l’université de Sherbrooke (CHUS), 3001, 12eavenue Nord, Sherbrooke, Québec J1H5N4, Canada 
b Service de génétique, centre hospitalier de l’université de Sherbrooke (CHUS), Québec, Canada 
c Direction de l’ETMIS (évaluation de la technologie et des modes d’intervention en santé) du CHUS, Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’amplification du gène codant le récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (oncogène HER-2), localisé sur le chromosome 17 (17q21-q22), ou la surexpression de ce récepteur ont des répercussions pronostiques et thérapeutiques dans le cancer du sein. Une évaluation du statut HER-2 par immunhistochimie (IHC) est pratiquée sur tous les cas de cancer du sein invasif. La technique d’hybridation fluorescente in situ (FISH) est considérée comme la technique de référence pour la détection de l’amplification du gène HER-2 pour les cas équivoques en IHC (score 2+). Une technique d’hybridation in situ plus récente, l’hybridation chromogénique in situ double couleur (dc-CISH), a été proposée comme une alternative à la technique FISH. L’objectif de cette étude est de mesurer la corrélation entre les techniques dc-CISH et FISH dans l’évaluation de l’amplification de l’oncogène HER-2 dans le cancer du sein.

Méthodes et résultats

Nous avons construit quatre blocs de tissue micro-array (TMA) à partir de 100 cas de cancer du sein ayant préalablement été testés par immunohistochimie sur lames entières pour la détection de la protéine HER-2 : dix cas avec un score 0, dix cas avec un score 3+, 39 cas avec un score 1+et 41 cas avec un score 2+. Les techniques dc-CISH et FISH ont été réalisées sur tous ces cas présents sur les blocs de TMA ainsi que sur deux cas additionnels servant de contrôles. L’interprétation de la dc-CISH a été réalisée par un pathologiste utilisant un microscope optique. Pour la FISH, l’interprétation a été réalisée par un professionnel du département de génétique médicale utilisant un microscope à fluorescence relié à un système informatique pour la capture et l’analyse des images. Pour les deux techniques, l’interprétation du ratio HER-2/CEN-17 a été effectuée conformément aux valeurs des recommandations du Consensus National Canadian sur le test HER-2/neu dans le cancer du sein et de l’ASCO/CAP. Parmi les 100cas initialement inclus dans l’étude, huit ont été exclus de l’analyse en raison de défauts d’échantillonnage ou de qualité technique. Sur les 92 cas restants, nous avons obtenu une concordance de 97,8 % (coefficient Kappa de Cohen 0,97 ; intervalle de confiance 95 %). Le coefficient de corrélation (rho) entre les ratios calculés était estimé à 0,57.

Conclusion

Notre étude démontre une forte concordance entre les techniques dc-CISH et FISH et indique que la dc-CISH est une méthode alternative utilisable pour la détection de l’amplification de l’oncogène HER-2 dans le cancer du sein.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The amplification of the gene encoding for the human epidermal growth factor receptor 2 (HER-2 oncogene), located on chromosome 17 (17q21-q22), or the overexpression of this receptor have prognostic and therapeutic implications in invasive breast cancer. An evaluation of the HER-2 status by immunohistochemistry (IHC) is performed on all invasive breast cancer cases. Fluorescent in situ hybridization (FISH) is considered as the gold standard for the detection of HER-2 gene amplification for IHC equivocal cases (score 2+). A more recent in situ hybridization technique, the dual-color chromogenic in situ hybridization (dc-CISH), has been proposed as an alternative to FISH. The aim of this study was to measure the correlation between dc-CISH and FISH for HER-2 oncogene amplification assessment in invasive breast cancer.

Methods and results

We built four tissue micro-array (TMA) blocs with 100 breast invasive cancer cases that had been previously tested by IHC for HER-2 detection: 10 score 0 cases, 10 score 3+cases, 39 score 1+and 41 score 2+cases. Both FISH and dc-CISH techniques were applied on all TMA cases as well as on two additional slides serving as controls. Interpretation of dc-CISH was carried out by a pathologist using an optical microscope. For FISH, the interpretation was done by a professional from the medical genetics department using a fluorescent microscope linked to a computer system for image capturing and analysis. The interpretation of the HER-2/CEN-17 ratio for both tests was in accordance with the values of the updated recommendations from the Canadian National Consensus Meeting on HER-2/neu testing in breast cancer and from the ASCO/CAP. Among the 100 cases initially included in the study, eight were excluded from the analysis due to sampling or technical flaws. From the 92 remaining cases, we obtained a concordance of 97.8% (90/92 cases) between the two techniques (Kappa coefficient 0.97, 95% confidence interval). The correlation coefficient (rho) between ratios was estimated at 0.57.

Conclusion

This study shows a strong concordance between FISH and dc-CISH techniques and indicates that dc-CISH is a good alternative method for HER-2 gene amplification assessment in breast cancer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, HER-2, CISH, Double couleur, FISH

Keywords : Breast cancer, HER-2, Dc-CISH, Dual-color, FISH


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 6

P. 472-479 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place du pathologiste dans la prise en charge du carcinome rénal en situation néoadjuvante
  • Xavier Leroy, Julien Edeline, Nathalie Rioux-Leclercq
| Article suivant Article suivant
  • Société française de cytologie clinique

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.