Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Task difficulty and risk in the determination of driver behaviour - 26/12/07

Doi : 10.1016/j.erap.2005.07.004 
R. Fuller , C. McHugh, S. Pender
Department of Psychology, Trinity College, Dublin, Ireland 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The task-capability interface (TCI) model provides a theoretical formulation that enables integration of the competing concepts of Wilde's risk homeostasis theory (Wilde, G.J.S., 1982. The theory of risk homeostasis: implications for safety and health. Risk Analysis 2, 209-225) and the zero risk theory of Näätänen and Summala (1976). The model proposes that drivers opt for a range of task difficulty they are prepared to accept and modify their speed in particular to maintain that level. Three predictions from the TCI model are that perceived difficulty should be systematically related to speed, that ratings of the likelihood of collision (i.e. statistical risk) should be independent of speed until task demand approaches capability and that feelings of risk should correlate with ratings of statistical risk. These predictions were tested in two experiments using 70 licensed participants (M=24.7 years) who rated segments of three types of road driven at different speeds in a video simulation of the driving task, filmed from the driver's perspective. The results of both experiments supported predictions from the TCI model that task difficulty ratings would be highly correlated with speed and that estimates of statistical risk would be independent of speed until the driving task became more demanding. However, ratings of perceived risk were completely independent of estimates of statistical risk at lower speeds, but were highly correlated with ratings of task difficulty throughout the range of speeds studied. Thus the experience of risk is not the same as subjective estimates of the probability of collision. It was concluded that feelings of risk may provide the motivational dimension for avoiding taking on a level of task difficulty which is too high.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le modèle « Task-capability Interface » (TCI) intègre les concepts opposés de la théorie de l'homéostasie du risque de Wilde (Wilde, G.J.S., 1982. The theory of risk homeostasis: implications for safety and health. Risk Analysis 2, 209-225) et de la théorie du risque zéro de Näätänen et Summala (1976). Ce modèle stipule que les conducteurs sont prêts à accepter un niveau de difficulté de la tâche et qu'ils modifient notamment leur vitesse pour maintenir ce niveau-là. Ce modèle TCI permet de poser trois hypothèses: la difficulté perçue devrait être systématiquement liée à la vitesse, que les évaluations de la probabilité de collision (c'est-à-dire le risque statistique) devraient être indépendantes de la vitesse tant que l'exigence de la tâche ne dépasse pas la capacité que le conducteur estime avoir pour gérer cette tâche et que les sentiments de risque devraient corréler avec le risque statistique. Ces hypothèses sont testées au cours de deux expériences réalisées auprès de 70 automobilistes (M=24,7 ans) qui devaient classer des séquences de conduite selon le niveau de difficulté de la tâche. Ces séquences, filmées en adoptant le point de vue du conducteur, présentaient des tronçons de trois types de route parcourus à différentes vitesses. Les résultats de ces deux expériences confirment les hypothèses issues du modèle TCI selon lesquelles: 1) les difficultés perçues de la tâche corrèlent avec la vitesse; et 2) les estimations du risque statistique sont indépendantes de la vitesse jusqu'à ce que la tâche soit trop exigeante. Cependant, les estimations du risque perçu sont complètement indépendantes des estimations du risque statistique pour les vitesses les plus basses, mais corrèlent avec les estimations de la difficulté de la tâche pour les autres vitesses. Ainsi, l'expérience du risque ne ressemble pas aux estimations subjectives de la probabilité d'une collision. On conclut que les sentiments de risque fourniraient une dimension motivationnelle pour éviter d'accepter un niveau de difficulté de la tâche trop élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Task-capability interface model, Driving task difficulty, Driver risk rating, Driver decision-making, Driver motivation

Mots clés : Modèle TCI, Difficulté d'une tâche pour le conducteur, Indice d'un risque pour le conducteur, Décisions prises par le conducteur, Motivation du conducteur


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 1

P. 13-21 - mars 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The impact of age on useful visual field deterioration and risk evaluation in a simulated driving task
  • J. Rogé, S. Otmani, T. Pébayle, A. Muzet
| Article suivant Article suivant
  • Speeding-deliberate violation or involuntary mistake?
  • L. Åberg, H. Wallén Warner

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.