Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Arrêt journalier de la sédation en réanimation chez l'insuffisant rénal : rémifentanil-midazolam versus fentanyl-midazolam - 27/12/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2007.10.005 
M. Belhadj Amor , R. Ouezini, K. Lamine, M. Barakette, I. Labbène, M. Ferjani
Service d'anesthésie-réanimation, hôpital militaire principal d'instruction de Tunis, 1008 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Comparer le délai d'extubation obtenu après une sédation prolongée par l'association rémifentanil-midazolam à celui obtenu par l'association fentanyl-midazolam, dans le cadre d'une interruption journalière de la sédation chez des patients avec altération de la fonction rénale.

Type d'étude

Étude prospective, randomisée, en double insu.

Matériel et méthodes

Patients nécessitant une ventilation artificielle de plus de 48 heures. Deux groupes: soit rémifentanil (R) ou fentanyl (F) en association avec midazolam (bolus 2,5 mg puis 0,1 mg/kg par heure) et ajustement des doses de morphiniques selon l'échelle de Ramsay (palier de 1 ml/h). Le critère principal est le délai d'extubation.

Résultats

Dix-neuf patients inclus. Les groupes ont été comparables concernant les critères généraux, la qualité et la durée moyenne effective de la sédation. Le délai d'extubation a été significativement plus court (1480±980 versus 2880±1280 min, p=0,04 respectivement R versus F). Le délai de réveil a été significativement plus court (220±164 versus 720±480 min, respectivement R versus F). L'incidence de réveil agité a été comparable. Pour le relais de la sédation, les patients du groupe R ont eu significativement plus de morphine versus le groupe F.

Conclusion

Le rémifentanil a procuré par rapport au fentanyl, lors d'une interruption journalière de la sédation, des délais de réveil et d'extubation significativement plus courts chez des patients insuffisants rénaux. Cependant, des études à plus grande échelle sont nécessaires afin d'évaluer l'impact de ce protocole sur l'incidence des complications liées à la ventilation invasive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

We compared extubation time following daily interruption of sedation in intensive care unit patients with renal impairment with two sedation regimes remifentanil-midazolam and fentanyl-midazolam.

Study design

Prospective, randomized double-blind trial.

Patients and methods

Patients with renal impairment needing mechanical ventilation for more than 48 hours. Two groups: remifentanil (R) and fentanyl (F), Infusion rates were titrated to achieve the desired Ramsay score. The two groups received midazolam (2.5 mg then 0.1 mg/kg/h).

Results

Nineteen patients were included. Patient's characteristics, mean sedation time and sedation quality were comparable. Extubation time was significantly shorter in R group (1480±980 versus 2880±1280 min, P=0.04). Weaning time was also shorter in R group (220±164 versus 720±480 min). Agitation on weaning was comparable in the two groups. Group R received significantly more morphine than group F after interruption of sedation.

Conclusion

Daily interruption of sedation with remifentanil is associated with shorter weaning and extubation time in patients with renal impairment. However further studies are necessary to determine if this issue is associated with lower rate of ventilation induced complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sédation, Rémifentanil, Insuffisance rénale

Keywords : Sedation, Remifentanil, Renal failure


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 12

P. 1041-1044 - décembre 2007 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.