Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pourquoi la réanimation cardiopulmonaire a-t-elle changée récemment ? - 27/12/07

Doi : 10.1016/j.annfar.2007.09.023 
J.-S. David , P.-Y. Gueugniaud
Département d'anesthésie-réanimation, centre hospitalier Lyon-Sud, hospices civils de Lyon, 69495 Pierre-Bénite cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Proposer les modifications récentes de la réanimation cardiorespiratoire en développant les bases scientifiques les justifiant.

Source des données

Recommandations internationales et revues générales récentes. Recueil des données à partir de la base de données Medline à partir du mot clé: cardiac arrest.

Sélection des travaux

Les travaux expérimentaux et cliniques des dix dernières années ont été analysés et les informations cliniques pertinentes ont été extraites.

Synthèse des données

Différentes modifications proposées par les dernières recommandations internationales et basées sur des arguments scientifiques ont des conséquences pratiques sur la prise en charge d'un arrêt cardiaque. Ainsi, la reconnaissance de l'arrêt cardiaque par le public se fait sur l'absence de signes de vie (absence de réactivité et absence de respiration). La prise de pouls est maintenant réservée aux secouristes et aux professionnels de santé, dans le but de raccourcir les délais de prise en charge. Les études récentes montrent que le massage cardiaque doit être privilégié par rapport à la ventilation. La stratégie de défibrillation pour une fibrillation ventriculaire (FV) a changé avec l'apparition des défibrillateurs biphasiques. Lorsqu'il existe un délai entre l'arrêt cardiaque et la mise en place d'un défibrillateur, il a été montré qu'une phase de réanimation cardiopulmonaire équivalente avant la délivrance du choc électrique améliorait la survie. Il n'a pas été montré de bénéfice de la vasopressine, seule ou en association avec l'adrénaline. L'amiodarone est l'antiarythmique de choix et doit être injecté en cas de FV résistante après le deuxième choc. L'hypothermie doit être proposée de manière systématique pour tout patient restant comateux après un arrêt cardiaque secondaire à une FV. Si l'origine de l'arrêt cardiaque est coronarienne, la revascularisation est à discuter.

Conclusion

De nombreux domaines de la réanimation cardiopulmonaire ont évolué grâce à un nombre croissant de travaux méthodologiquement satisfaisants. Cette actualisation des connaissances souligne le rôle crucial du massage cardiaque externe dans la réanimation, l'importance de la précocité du choc électrique mais insiste également sur la simplification du message pédagogique pour faciliter l'adhésion indispensable du grand public à ces gestes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To analyse the current knowledge based on the experimental and clinical research studies focused on cardiopulmonary resuscitation.

Data sources

International guidelines and recent review articles. Data collected from the Medline database with the keyword: cardiac arrest (CA).

Study selection

Research studies published during the last ten years were reviewed. Relevant clinical information was extracted and discussed.

Data synthesis

Last guidelines include significant modification in the management of cardiac arrest patient. Recognition of CA by lay rescuers is done on the absence of vital sign (no reactivity, no breathing) and it is now only recommended for healthcare providers to check the pulse. It is confirmed that chest compression has to prevail over ventilation and has to be done at a rate of 100 compressions per minutes with a compression-ventilation ratio of 30: 2. A short period of CPR before attempting defibrillation may be considered in adults with out-of-hospital ventricular fibrillation (VF) or pulseless ventricular tachycardia and a delay to EMS response. Defibrillation is provided with biphasic waveform at 150-200 J and is immediately followed by a 2 min period of CPR. Adrenaline remains the drug of choice in cardiac arrest whatever the first rhythm because no benefit has been demonstrated with vasopressin in term of survival. Amiodarone is the first line antiarrhythmic, improves short-term survival and is currently recommended after the second shock for resistant VF. Postresuscitation treatment is now receiving greater emphasis in emergency cardiovascular care, but there is little evidence to support specific therapies with the exception of hypothermia (12-24 h at 32-34 °C) that is currently recommended if patient remains unconscious after VF. Revascularization should also be discussed if CA is presumed to be from ischemic origin.

Conclusion

The last international 2005 guidelines include significant modifications of CPR. However, many questions remain unresolved and controlled studies are still needed before other changes could be recommended for routine practice. Our greatest challenge and highest priority is the training of lay rescuers and healthcare providers in simple, high-quality CPR skills that can be easily taught, remembered, and implemented to save lives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Arrêt cardiaque, Réanimation cardiopulmonaire

Keywords : Arrest cardiac, Cardiopulmonary resuscitation


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 12

P. 1045-1055 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Arrêt journalier de la sédation en réanimation chez l'insuffisant rénal : rémifentanil-midazolam versus fentanyl-midazolam
  • M. Belhadj Amor, R. Ouezini, K. Lamine, M. Barakette, I. Labbène, M. Ferjani
| Article suivant Article suivant
  • Traitement d'un choc septique à Acinetobacter baumannii multirésistant par tigécycline en association
  • T. Leclerc, J.-P. Perez, B. Debien, P. Clapson, B. Lenoir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.