Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La perception des objets et des scènes naturelles dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge - 23/01/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.08.002 
T.H.C. Tran a, , b , M. Boucart a
a Laboratoire de neurosciences fonctionnelles et pathologies, CNRS, service d’ophtalmologie, université Lille Nord-de-France, hôpital Saint-Vincent-de-Paul, boulevard Belfort, BP 387, 59020 Lille cedex, France 
b Service d’ophtalmologie, groupe hospitalier de l’institut catholique de Lille, université Lille Nord-de-France, rue du Grand-But, BP 249, 59462 Lomme cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les questionnaires sur la qualité de vie suggèrent que les patients souffrant de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) rencontrent des difficultés dans la recherche d’objets et dans leurs déplacements. En effet, dans un environnement naturel, les objets apparaissent rarement isolés. Ils apparaissent dans un contexte spatial qui peut les masquer en partie ou provoquer des obstacles dans les déplacements. De plus, la luminance d’une scène naturelle varie au cours de la journée et peut donc altérer la perception. Nous étudions la capacité de reconnaissance des objets et des scènes naturelles chez les patients DMLA en utilisant des photographies de scènes naturelles. Les études montrent que les patients DMLA sont capables de catégoriser des scènes naturelles ou urbaines et de discriminer une scène d’intérieur d’une scène extérieur avec un niveau de précision élevé. Ils détectent mieux un objet lorsque celui-ci est isolé ou en couleur ou est séparé du fond par un espace blanc que lorsque l’objet est présenté dans son contexte naturel. Ils présentent plus de difficultés que les sujets avec vision normale pour détecter un objet dans une scène achromatique dont le contraste est réduit. Ces résultats peuvent avoir des applications pratiques dans la rééducation, dans la mise en page des textes et des magazines et dans l’agencement de l’environnement spatial des personnes âgées souffrant de DMLA afin d’améliorer la recherche d’objets, la mobilité et diminuer le risque de chute.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Vision related quality of life questionnaires suggest that patients with AMD exhibit difficulties in finding objects and in mobility. In the natural environment, objects seldom appear in isolation. They appear in a spatial context which may obscure them in part or place obstacles in the patient’s path. Furthermore, the luminance of a natural scene varies as a function of the hour of the day and the light source, which can alter perception. This study aims to evaluate recognition of objects and natural scenes by patients with AMD, by using photographs of such scenes. Studies demonstrate that AMD patients are able to categorize scenes as nature scenes or urban scenes and to discriminate indoor from outdoor scenes with a high degree of precision. They detect objects better in isolation, in color, or against a white background than in their natural contexts. These patients encounter more difficulties than normally sighted individuals in detecting objects in a low-contrast, black-and-white scene. These results may have implications for rehabilitation, for layout of texts and magazines for the reading-impaired and for the rearrangement of the spatial environment of older AMD patients in order to facilitate mobility, finding objects and reducing the risk of falls.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dégénérescence maculaire liée à l’âge, Malvoyance, Perception des scènes, Reconnaissance des objets, Scotome central

Keywords : Age-related macular degeneration, Low vision, Scene perception, Object recognition, Central scotoma


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 1

P. 58-68 - janvier 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les cellulites orbitaires
  • F. Mouriaux, B. Rysanek, E. Babin, V. Cattoir
| Article suivant Article suivant
  • Injections intravitréennes : mise au point de l’AFSSAPS
  • B. Bodaghi, J.F. Korobelnik, I. Cochereau, J. Hajjar, F. Goebel, N. Dumarcet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.