Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lésions périnéales sévères liées à une extraction fœtale par spatules. Quels facteurs de risques ? - 25/01/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.06.013 
E. Vintejoux a, , A. Flandrin a, B. Clarivet b, L. Begue a, L. Reyftmann a, G. Rathat a, G. Burlet a, H. Dechaud a, P. Boulot a
a Unité de médecine maternofœtale, département de gynécologie-obstétrique, CHU Arnaud-de-Villeneuve, 34000 Montpellier, France 
b Département d’informatique médicale, CHU Lapeyronie, 34000 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Analyser les facteurs de risques de lésions périnéales sévères (type 3 et 4) dans les suites immédiates d’un accouchement à l’aide de spatules de Thierry ou de Teissier.

Patientes et méthodes

Étude rétrospective descriptive et monocentrique du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2009 dans une maternité universitaire de niveau III, portant sur 572 extractions réalisées par spatules. Les paramètres étudiés sont la parité, le terme gestationnel, l’âge maternel, les antécédents périnéaux, l’indication d’extraction instrumentale, les hauteurs et variétés de la présentation, la variété de dégagement, les échecs d’extraction ou l’utilisation successive d’instruments, la réalisation d’une épisiotomie, le type d’anesthésie et le poids de naissance du nouveau-né.

Résultats

Trois cent quarante-six lésions périnéales (60,5 %) sont notées dont 175 (31 %) sont de type 1, 131 (23 %) de type 2, 35 (6,1 %) de type 3 et cinq (0,9 %) de type 4. Deux cent trente-cinq épisiotomies ont été réalisées (41,1 %). Aucune association significative n’a été mise en évidence entre chaque paramètre étudié et la survenue de lésions périnéales sévères.

Conclusions

Les lésions périnéales sévères lors d’extraction par spatules sont sans relation avec un paramètre obstétrical individualisable, même s’il existe une tendance à l’association premier accouchement voie basse, dégagement en occipitosacré et lésions périnéales sévères. L’hypothèse que l’instrument lui-même en serait responsable nécessite un essai contrôlé avec les autres moyens d’extractions (forceps et ventouses) pour être vérifiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To assess risk factors for anal sphincter injury during operative vaginal delivery using spatulas.

Patients and methods

A monocentric retrospective study of all assisted vaginal deliveries using Thierry and Teissier’s spatulas between January 1st, 2008 and December 31st, 2009 in a teaching level III maternity. We studied risk factors such as primiparity, gestational age, maternal age, previous perineal laceration, level and type of presentation, type of expulsion, unsuccessful extraction and successive use of tools, episiotomy, type of anaesthesia and birth weight.

Results

There were 346 perineal tears (60.5%); among them, 175 (31%) were type 1, 131 (23%) type 2, 35 (6.1%) type 3 and five (0.9%) type 4. There were 235 episiotomy (41.1%). There was no statistically significant difference between all the supposed risk factors and the severe perineal tears.

Conclusion

There are no relationship between third and fourth degree perineal lesions during spatula’s delivery and supposed risk factors of anal sphincter injury. Only statistical tendances between first vaginal delivery and anal sphincter injury and between occipitosacral delivery and anal sphincter injury were found. We need further randomized studies comparing assisted births using spatulas, forceps and vacuum extractors to better assess perineal tears risk factors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lésions périnéales, Épisiotomie, Facteurs de risque de lésions périnéales sévères, Extractions instrumentales, Spatules

Keywords : Perineal lacerations, Episiotomy, Third and fourth degree perineal rupture, Operative vaginal delivery, Spatulas


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 1

P. 69-75 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De l’impact des RPC pour réduire le taux d’épisiotomie
  • D. Reinbold, C. Éboue, R. Morello, N. Lamendour, M. Herlicoviez, M. Dreyfus
| Article suivant Article suivant
  • Sévices physiques durant la grossesse au Maroc
  • H. Boufettal, B. Obaid, A. Belhouss, S. Hermas, M. Noun, N. Samouh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.