Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention secondaire de l'ostéoporose après une fracture de Pouteau-Colles : la pratique actuelle - 15/01/08

Doi : 10.1016/j.rhum.2007.01.030 
Harish V. Kurup a, , J. Glynne Andrew b
a Royal Glamorgan Hospital, Llantrisant CF72 8XR, Royaume-Uni 
b Ysbtyty Gwynedd Hospital, Bangor, North Wales LL57 2PW, Royaume-Uni 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La fracture de Pouteau-Colles chez la personne âgée est admise comme preuve d'ostéoporose. L'institut NICE (National Institute of Clinical Excellence) recommande d'instaurer un traitement antiostéoporotique dans les cas de fracture par fragilité osseuse, sans recourir à l'absorptiométrie biphotonique à rayons X (scanner DXA) chez les personnes âgées de plus de 75 ans et après avoir réalisé l'absorptiométrie chez les plus jeunes. Tous les médecins impliqués dans la prise en charge du patient sont sensés être responsables.

Méthodes

Nous avons fait une revue de la pratique qui est adoptée actuellement au Royaume-Uni afin de nous rendre compte du rôle que jouent les chirurgiens orthopédistes dans l'organisation de ce traitement. Nous avons envoyé un questionnaire par courriel à 150 membres de British Orthopedic Trainees Association (BOTA - association britannique des médecins se formant en orthopédie).

Résultats

Le taux de réponse, en excluant les courriel revenus à cause d'une mauvaise adresse, était de 63 %. Seulement 5 % des répondants prescrivaient un traitement antiostéoporotique et 32 % demandaient au médecin généraliste de le faire. Vingt-quatre pour cent adressaient les patients, soit pour une absorptiométrie, soit à un service spécialisé dans la prise en charge de l'ostéoporose. Bien que 86 % connaissaient les directives de l'institut NICE pour l'ostéoporose, seulement 35 % pensaient qu'il s'agissait d'une négligence de la part du chirurgien de ne pas les suivre. Quatorze pour cent travaillaient dans un hôpital où il y avait un service spécialisé pour l'ostéoporose qui avait la charge de la coordination ultérieure du traitement. Onze pour cent ont fait part de leur inquiétude sur le manque de ressources pour financer le traitement de l'ostéoporose et ils ont cité ce fait comme la raison pour laquelle ils n'offraient pas ce traitement eux-mêmes.

Conclusion

Cette enquête met en évidence l'importance de protocoles locaux concrets pour la prise en charge de l'ostéoporose surtout pour la prévention secondaire à une fracture ostéoporotique. À l'heure actuelle, indiquer cela dans la correspondance du médecin généraliste du patient et en informer aussi le patient paraît une méthode sûre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fracture de Pouteau-Colles, Ostéoporose, Prophylaxie secondaire

Keywords : Colles fracture, Osteoporosis, Secondary prophylaxis


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine.


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 1

P. 53-55 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La pratique prolongée du football augmente le gain du contenu minéral osseux chez les garçons avant la puberté
  • Mohamed Zouch, Cristelle Jaffré, Thierry Thomas, Delphine Frère, Daniel Courteix, Laurence Vico, Christian Alexandre
| Article suivant Article suivant
  • Rôle des ubiquitine ligases MuRF1 et MAFbx dans l'atrophie musculaire chez l'homme
  • Luigi de Palma, Mario Marinelli, Matteo Pavan, Alessandro Orazi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.