Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lésions vasculaires atypiques et angiosarcomes post-radiothérapie : 11 cas - 09/02/12

Doi : 10.1016/j.annder.2011.11.010 
R. Karkouche a, , A. Carbonnelle-Puscian b, J. Rivet c, d, S. Fraitag d, e, I. Moulonguet c, d, A. Carlotti a, S. Havard f, , O. Vérola c, , B. Cavelier-Balloy c, d
a Service d’anatomie et cytologie pathologiques, université Paris-Descartes, hôpital Cochin, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Service de pathologie, hôpital Henri-Mondor, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 51, avenue Mal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France 
c Service de pathologie, hôpital Saint-Louis, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris cedex 10, France 
d Laboratoire de dermatopathologie, 35, avenue Mathurin-Moreau, 75019 Paris, France 
e Service de pathologie, hôpital Necker-Enfants–Malades, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France 
f Service de dermatologie, hôpital Américain, 63, boulevard Victor-Hugo, 92202 Neuilly-sur-Seine, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les lésions vasculaires atypiques (LVA) post-radiques de la peau présentent un chevauchement clinique et histologique avec les angiosarcomes (AS) bien différenciés. Leur diagnostic peut être problématique.

Patients et méthodes

Nous avons étudié les caractéristiques cliniques, histologiques et immuno-histochimiques (CD31, CD34, D2-40 et VEGFR-3) de huit LVA post-radiothérapie en comparaison avec trois AS post-radiothérapie.

Résultats

Toutes les patientes avaient reçu une radiothérapie pour un carcinome mammaire. En moyenne, les LVA étaient survenues 4,3ans après l’exposition aux rayons et se présentaient sous la forme de papulo-nodules ou de plaques érythémateuses. L’évolution après l’exérèse était bénigne. En histologie, il s’agissait de lésions relativement circonscrites, avec des fentes vasculaires disséquant les fibres de collagène du derme dans tous les cas. En moyenne, les AS étaient survenus cinq ans après la radiothérapie et se présentaient sous la forme de lésions plus extensives avec une évolution plus agressive. Ils présentaient des similitudes histologiques avec les LVA, mais étaient mal limités, avec une infiltration en profondeur, des atypies cytologiques et des mitoses. Leur profil d’expression immuno-histochimique était similaire, mais l’expression du VEGFR-3 était plus marquée dans deux cas d’AS.

Conclusion

Les LVA post-radiques ont une évolution bénigne et présentent des caractéristiques cliniques, histologiques et immuno-histochimiques communes avec les AS bien différenciés. Le diagnostic requiert une bonne corrélation anatomo-clinique. L’anticorps anti-VEGFR-3 pourrait être utile pour le diagnostic différentiel en immuno-histochimie, ainsi que la recherche d’une amplification de MYC en biologie moléculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Post-radiation atypical vascular lesions of the skin display clinical and morphological overlap with well-differentiated angiosarcomas, and correct diagnosis may be difficult.

Patients and methods

We studied clinical, histological and immuno-histochemical aspects (CD31, CD34, D2-40 and VEGFR-3) of eight post-radiation atypical vascular lesions comparatively with three post-radiation angiosarcomas.

Results

All patients were female and received radiation therapy for breast carcinoma. On average, atypical vascular lesions occurred 4.3 years after radiation therapy and presented as small papulonodules or erythematous plaques. The clinical course after simple excision was benign. Histologically, they were relatively circumscribed lesions and showed slit-like vessels dissecting dermal collagen in all cases. On average, angiosarcomas occurred 5 years after radiation therapy and presented as more extensive lesions with a more aggressive clinical course. The lesions showed histological overlap with atypical vascular lesions, but were poorly circumscribed, with deeper invasion, cytological atypia and mitosis. Although the immuno-histochemical profiles were similar, expression of VEGFR-3 was greater in two cases of angiosarcoma.

Conclusion

Post-radiation atypical vascular lesions are benign lesions that display clinical, histological and immuno-phenotypic overlap with well-differentiated angiosarcoma, and diagnosis requires good clinicopathological correlation. VEGFR-3 may be useful for differential diagnosis, as well as amplification of the MYC gene.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lésion vasculaire atypique, Angiosarcome, Maladie de Kaposi, Radiothérapie, Histologie, VEGFR-3, MYC

Keywords : Atypical vascular lesion, Angiosarcoma, Kaposi’s sarcoma, Radiotherapy, Histology, VEGFR-3, MYC


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 139 - N° 2

P. 109-117 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement de la maladie de Paget extramammaire par photothérapie dynamique topique
  • E. Clément, A. Sparsa, V. Doffoel-Hantz, H. Durox, S. Prey, J.-M. Bonnetblanc, H. Caly, Y. Aubard, C. Bedane
| Article suivant Article suivant
  • Isotrétinoïne et dépression à l’adolescence
  • L. Misery, N. Feton-Danou, A. Consoli, M. Chastaing, S. Consoli, M. Schollhammer, pour Le Groupe psychodermatologie de la Société française de dermatologie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.