Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thérapeutique du glaucome primitif à angle ouvert à Cotonou : à propos de 224 cas - 15/02/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.02.015 
I. Sounouvou , S. Tchabi, S. Monteiro, L. Yehouessi, C. Doutetien, S.K. Bassabi
Clinique ophtalmologique du centre national hospitalier et universitaire Hubert-Koutoukou-Maga (CNHU-HKM), BP 386, Cotonou, Bénin 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Déterminer les caractéristiques du glaucome primitif à angle ouvert (GPAO) et évaluer les habitudes thérapeutiques médicamenteuses à Cotonou afin de proposer des schémas thérapeutiques adaptés à nos conditions d’exercice.

Patients et méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective, longitudinale avec collecte transversale des données de sujets atteints de GPAO et admis dans les services d’ophtalmologie du CNHU et de l’hôpital Bethesda de Cotonou du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2008.

Résultats

L’acuité visuelle supérieure à 6/10e était améliorée dès la première consultation (47,3 % à droite et 43,8 % à gauche) à la seconde consultation (62,5 % à droite et 62,9 % à gauche). Tous les patients avaient reçu un traitement médicamenteux, avec prédominance à 59,4 % de la monothérapie à la première consultation. Les bêtabloquants ont été les plus prescrits, seuls ou en association. Ils ont réduit la pression intra-oculaire (PIO) de 12,8 % à l’œil droit et de 14,6 % à l’œil gauche. Les prostaglandines ont entraîné 26,2 % et 27,8 % de réduction de PIO respectivement à droite et à gauche. Quel que soit le schéma thérapeutique, la PIO a baissé d’une consultation à l’autre (p<0,0001). La PIO était supérieure à 21mmHg dans la majorité des cas à la première consultation (62,5 % à droite et 63,4 % à gauche) et inférieure à 21mmHg (75,9 % à droite pour 74,6 % à gauche) à la seconde consultation. La bithérapie (t=72,2) était plus efficace que la monothérapie (t=52,3).

Conclusion

La recherche de l’efficacité thérapeutique et d’une meilleure observance au traitement devraient amener les praticiens à plus d’indications de la chirurgie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aims

To determine POAG features and evaluate topical management in Cotonou, Benin, in order to suggest therapeutic diagrams adapted to local therapeutic conditions.

Patients and method

This was a retrospective, longitudinal study with cross-sectional collection of data from subjects with POAG who were admitted to the CNHU and Bethesda Hospital ophthalmologic center in Cotonou, Benin, from 1st January 2007 to 31st December 2008.

Results

Visual acuity higher than 6/10 improved from the first consultation (47.3% on the right and 43.8% on the left) to the second (62.5% on the right and 62.9% on the left). All the patients had received a topical treatment with predominance of monotherapy (59.4%) at the first consultation. Beta-blockers were the most frequently prescribed, alone or in association. They reduced IOP by 12.8% in the right eye and 14.6% in the left eye. The prostaglandins were responsible for 26.2% and 27.8% of IOP reduction in the right and left eyes, respectively. Whatever the therapeutic diagram, IOP decreased from one consultation to another (p<0.0001). The IOP was higher than 21mmHg in the majority of the cases at the first consultation (62.5% in right eye, 63.4% in the left eye) and lower than 21mmHg (75.9% in the right eye, 74.6% in the left eye) at the second. Dual therapy (t=72.2) was more effective than monotherapy (t=52.3).

Conclusion

The search for therapeutic effectiveness and better treatment observance should bring physicians to more indications of surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : GPAO, Traitement médicamenteux, Schémas thérapeutiques

Keywords : POAG, Topical treatment, Therapeutic diagrams


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 2

P. 100-105 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison en tomographie en cohérence optique (OCT Visante®) de la prédictibilité de la profondeur d’implantation des anneaux intracornéens après tunnélisation mécanique versus tunnélisation assistée au laser femtoseconde
  • F.-X. Kouassi, C. Buestel, B. Raman, D. Melinte, D. Touboul, A. Gallois, J. Colin
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison du traitement par injections intravitréennes de ranibizumab à la photothérapie dynamique dans la néovascularisation choroïdienne compliquant la myopie forte
  • G. Dethorey, N. Leveziel, F. Lalloum, R. Forte, B. Guigui, G. Querques, A. Glacet-Bernard, G. Soubrane, H.É. Souied

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.