Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neuropathie optique rétrobulbaire et lymphome malin non hodgkinien - 15/02/12

Retrobulbar optic neuropathy and non-Hodgkin lymphoma

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.03.017 
E. Finke a, R. Hage a, , A. Donnio a, C. Bomahou b, J. Guyomarch a, C. Sutter a, E. Ventura a, H. Merle a
a Service d’ophtalmologie, hôpital Pierre-Zobda-Quitman, CHU de Fort-de-France, BP 632, 97261 Fort-de-France cedex, Martinique 
b Service d’hématologie, hôpital Pierre-Zobda-Quitman, CHU de Fort-de-France, BP 632, 97261 Fort-de-France cedex, Martinique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les lymphomes malins non hodgkinien (LMNH) regroupent une grande variété de cancers hématopoïétiques. Leurs complications ophtalmologiques sont rares. Dans la moitié des cas, il s’agit d’une infiltration de la graisse orbitaire qui peut entraîner une neuropathie optique compressive. L’infiltration des nerfs optiques et de leurs gaines par le lymphome reste exceptionnelle.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente de 51ans suivie et traitée pour un LMNH. Alors qu’elle était considérée en rémission clinique après quatre cures de chimiothérapie, elle présenta une baisse d’acuité visuelle brutale unilatérale à « voit bouger la main ». Son examen révéla un déficit afférent pupillaire droit. L’IRM cérébrale mit en évidence une infiltration du nerf optique droit et des méninges sans autre anomalie intraorbitaire. L’analyse du liquide céphalorachidien objectiva une méningite lymphomateuse ce qui permit de poser le diagnostic de neuropathie optique rétrobulbaire (NORB) par infiltration lymphomateuse. Malgré une évolution initialement favorable sous traitement avec une acuité visuelle à 9/10 et la disparition des cellules néoplasiques intrathécales, la patiente décéda d’une aplasie médullaire six semaines plus tard.

Conclusion

Évoqué devant une baisse de l’acuité visuelle douloureuse rapidement progressive, le diagnostic de NORB lymphomateuse doit être confirmé par l’IRM cérébrale et l’étude cytopathologique du LCR. La NORB peut survenir quel que soit le stade d’évolution du LMNH et apparaît comme un signe d’évolution péjorative du lymphome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Non-Hodgkin lymphomas (NHLs) constitute a group of heterogeneous diseases that can arise in lymphatic nodal or extranodal sites. Ocular lymphomas account for 1% of all NHLs. Tumor of the orbit, which can lead to compression of the optic nerve, is the most frequent presentation of the disease. Primary infiltration of the optic nerve and its sheath remains exceptional.

Observation

We report the case of a 51-year-old female patient treated for a NHL. While she was considered to be in remission after four courses of chemotherapy, she presented a right visual loss with hand motion acuity. Her examination revealed a right afferent pupillary defect. Brain MRI emphasized an infiltration of her right optic nerve with no other orbit abnormality. Cerebrospinal fluid analysis showed lymphomatous meningitis. She was then considered to have lymphomatous optic neuropathy (LON). Despite initial improvement of the visual acuity with treatment, the patient died of bone marrow aplasia 6 weeks later.

Conclusion

LON can be suspected in a painful and sudden visual loss in a context of neoplasia. The diagnosis is confirmed by MRI and cerebrospinal fluid analysis. LON may occur as the sole ocular manifestation of disease recurrence in a patient with systemic NHL, otherwise thought to be in clinical remission.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuropathie optique, Lymphome malin, Méningite

Keywords : Optic neuropathy, Lymphoma, Meningitis


Plan


 Le texte de cet article est également publié en intégralité sur le site de formation médicale continue du JFO, www.e-jfo.fr/, sous la rubrique « Cas clinique » (consultation gratuite pour les abonnés).


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 2

P. 124.e1-124.e4 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Métastases choroïdiennes de néoplasme bronchopulmonaire traitées par radiothérapie externe et cures de polychimiothérapie : étude de quatre cas cliniques
  • A.S. Barry, F. Bacin, L. Kodjikian, F. Benbouzid, T. Balmitgere, J.D. Grange
| Article suivant Article suivant
  • Les profils de photoablation cornéenne en chirurgie réfractive. Partie 1 : la quête de l’excellence
  • D. Smadja, G. Reggiani-Mello, D. Touboul, J. Colin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.