Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Savoir repérer les troubles du comportement alimentaire chez les patients atteints de diabète de type 1 - 14/03/12

Doi : MMM-03-2012-6-2-1957-2557-101019-201200898 

G. Gastaldi [1],

J. Bringer [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La prévalence des troubles de la conduite alimentaire (TCA) chez les patients diabétiques de type 1 (DT1) apparaît plus élevée que celle de la population générale. Ils affectent majoritairement les jeunes femmes, et leur dénominateur commun est un envahissement psychique lié à une focalisation extrême sur les questions d’ordre alimentaire et le besoin inassouvi de maîtrise du poids et de la silhouette. Chez les patients DT1, les TCA atypiques (« non spécifiés ») sont les plus fréquents, avec une mesure compensatoire caractéristique : l’instrumentalisation de l’insulinothérapie au bénéfice du contrôle pondéral.

Les conséquences sont patentes sur l’équilibre métabolique, et se traduisent par une augmentation de la morbi-mortalité, avec un plus grand nombre d’hospitalisations pour acidocétose, ainsi que de complications microvasculaires. Le taux de suicides est élevé.

Le stress de contrainte et la maîtrise nécessaire à la gestion du diabète sont des facteurs de potentialisation de la susceptibilité génétique individuelle aux TCA, dont l’expression est également favorisée par les facteurs psycho-sociaux communément retrouvés.

En cas d’éléments cliniques évocateurs d’un TCA, le questionnaire SCOFF et la recherche d’une instrumentalisation de l’insuline sont des outils de dépistage sensibles. La coordination de soins pluridisciplinaires et pluriprofessionnels est le mode de prise en charge le plus retrouvé et qui paraît le plus adapté, même s’il manque un niveau de preuve évident.

Abstract

The prevalence of eating disorders (ED) in individuals with type 1 diabetes (T1D) appears higher than in control populations, in particular the occurence of eating disorder not otherwise specified (EDNOS). EDNOS coexisting with T1D are mostly found in teenage girls and young women. These patients suffer of restless weight and shape concerns and typically report intentional omission or underdosing of insulin for weight management purpose. Indeed, insulin misuse in individuals with T1D is included under the category of purging behaviours.

Insulin omission is associated with acute and long-term diabetes complications. The most common being an increased rate of hospitalization for diabetic ketoacidosis, microvascular complications and suicide attempts.

Diabetes care and diabetes burden seem to trigger genetic susceptibility factor to ED concomitantly with the psychosocial factors.

It is critical for clinicians involved in the care of diabetic adolescents to understand more about eating disorders so as to improve the likelihood of early detection, appropriate treatment, and prevention of acute and long-term medical complications. Appropriate treatment usually necessitates a rigorous coordination of multidisciplinary skills in a multiprofessional team.


Mots clés : Troubles de la conduite alimentaire , troubles non spécifiés du comportement alimentaire , instrumentalisation de l’insuline , diabète de type 1 , adolescence , complications du diabète , questionnaire SCOFF

Keywords: Eating disorders , eating disorder not otherwise specified (EDNOS) , insulin instrumentalization , type 1 diabetes , adolescence , diabetes complications , SCOFF questionnaire


Plan



© 2012 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 2

P. 143-150 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prise en charge des troubles du comportement alimentaire
  • M. Rousselet, B. Rocher, S. Lambert, L. Chaillous, J.-L. Vénisse
| Article suivant Article suivant
  • Stéato-hépatite, surcharge en fer et insulinorésistance
  • Y. Deugnier, F. Lainé, C. Jézéquel, F. Bonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.