Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les traitements de première ligne dans la sclérose en plaques - 16/03/12

Doi : 10.1016/j.praneu.2012.01.001 
C. Lebrun
Service de neurologie, hôpital Pasteur, CHU de Nice, 30, avenue de la voie Romaine, BP 69, 06002, Nice cedex 1, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 17
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les traitements de fond spécifiquement prescrits aux patients ayant une sclérose en plaques (SEP) en première intention, sont pour la plupart de la famille des immunomodulateurs (Interféron β et acétate de glatiramère) et plus rarement, des immunosuppresseurs (mitoxantrone, natalizumab et fingolimod). La plupart de ces produits sont disponibles dans le monde entier et des médicaments biosimilaires commencent à être commercialisés. Les traitements par immunomodulateurs réduisent le taux de poussées d’environ un tiers et le taux d’apparition de nouvelles lésions en IRM d’environ deux tiers. Pour certains produits, les études ont également montré une diminution de la progression du handicap mesurée par l’EDSS et un ralentissement de l’atrophie cérébrale évaluée avec la fraction parenchymateuse. L’évolution de la stratégie thérapeutique dans les pathologies démyélinisantes du système nerveux central de l’adulte va vers une prescription de plus en plus précoce après le diagnostic de la maladie et les immunomodulateurs ont maintenant pour la plupart la possibilité d’être prescrits dès le premier évènement démyélinisant pour peu que les patients aient les critères de haut risque de développer une SEP définis par des critères IRM. Cette revue décrit les résultats des études concernant les immunomodulateurs dans la SEP et leur effet sur les principaux paramètres de la maladie, leur tolérance et les voies de développement en première ligne de traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Immunomodulatory drugs (Interferon beta and glatiramer acetate) are widely used as first-line treatment for relapsing remitting multiple sclerosis (RRMS). Several products are marketed world wide, and biosimilar products are emerging. Immunosuppressors (mitoxantrone, natalizumab and fingolimod) can be also used as up-front treatment in Europe considering very strict clinical and radiological criteria. Immunomodulators, used as a first-line treatment in multiple sclerosis, reduce relapse rates by about 1/3, reduce the appearance of new MRI lesions by about 2/3. Some studies have shown reduced disability progression, and reduced rates of brain atrophy. This review succinctly summarizes clinical effects, issues related to immunogenicity, and impact of immunomodulators response. It relates tolerance and toxicity results and proposes important unresolved issues for future research.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Interférons bêta, Acétate de glatiramère, Immunomodulateurs, Immunosuppresseurs

Keywords : Multiple sclerosis, Beta interferons, Glatiramer acetate, Immunomodulators, Immunosuppressive drugs


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 2

P. 73-89 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Journées d’enseignement supérieur de neurologie – Nice 2012
  • P. Thomas, P. Clavelou, L. Defebvre, F. Dubas, L. Rumbach
| Article suivant Article suivant
  • Les traitements de fond de seconde intention dans la sclérose en plaques rémittente-récurrente
  • B. Brochet, A. Ruet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.