Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anesthésie locorégionale chez le patient obèse - 22/03/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.08.005 
R. Fuzier
Pôle d’anesthésie et réanimation, service orthopédie, CHU Purpan, place Dr-Baylac, TSA40031, 31059 Toulouse cedex 9, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Détailler les spécificités de la pratique de l’anesthésie locorégionale chez le patient obèse.

Sources des données

Recherche dans la banque de données Medline des articles publiés à partir des mots clés suivants, employés en combinaison : obésité, anesthésie locorégionale périphérique, rachianesthésie, péridurale, morbidité, mortalité.

Sélection des travaux

Ont été sélectionnés principalement les articles originaux et les revues de la littérature, de préférence les plus récents. Seuls les cas cliniques les plus pertinents et étayant un point spécifique ont été retenus.

Extraction des données

Les articles ont été analysés pour les avantages et les inconvénients, ainsi que les risques des différentes techniques chez le patient obèse.

Synthèse des données

Les approches ne nécessitant pas de mobilisation du patient sont à privilégier chez le patient obèse. Les techniques utilisant un repérage de surface peuvent s’avérer délicates aussi bien pour les blocs périphériques que périmédullaires. Le développement du repérage échographique semble prometteur dans ce contexte même si à ce jour, la traversée des ultrasons dans les couches profondes semble limitée par des contraintes technologiques. Les taux d’échec et de complications sont plus élevés lors d’une anesthésie locorégionale chez le patient obèse. Au cours des blocs périmédullaires, la réduction des doses d’anesthésiques locaux reste encore débattue dans ces situations.

Conclusion

Les techniques d’anesthésie locorégionale pourraient représenter une alternative intéressante à l’anesthésie générale chez le patient obèse (diminution des risques cardiorespiratoires). Un certain nombre de spécificités sont cependant à connaître.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To detail specificity of regional anaesthesia techniques in the obese patient.

Data sources

Articles were selected from Medline database using the combination of the following keywords: obesity, peripheral nerve block, spinal anaesthesia, epidural, morbidity, mortality.

Study selection

Most recent original articles or review have mainly been selected. Some case reports that highlighted specific points were added.

Data extraction

Articles were analyzed for advantages and drawbacks, and risks of different techniques in obese patient.

Data synthesis

Techniques avoiding obese patient’s mobilization are recommended. The use of skin landmarks may be challenging for both central and peripheral blocks. Ultrasound techniques should improve block performance, even though deep fat layers seem limit sound diffusion. Success rate and incidence of complications are usually increased after regional anaesthesia technique in obese patient. The reduction of intrathecal local anesthetic dose remains controversial in this population.

Conclusion

Regional anaesthesia techniques could represent an alternative to general anaesthesia (less cardiorespiratory complications). However, many specific considerations have to be taken into account.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Obésité, Anesthésie locorégionale périphérique, Rachianesthésie, Péridurale, Morbidité, Mortalité

Keywords : Obesity, Peripheral nerve block, Spinal anaesthesia, Epidural, Morbidity, Mortality


Plan


© 2011  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 3

P. 228-231 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hyperoxie normobarique chez le patient traumatisé crânien
  • G. Francony, P. Bouzat, J. Picard, M.-C. Fevre, S. Gay, J.-F. Payen
| Article suivant Article suivant
  • L’usage préhospitalier d’antibiotiques en milieu militaire
  • A. Rump

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.