Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxication accidentelle grave à l’hydrogène sulfuré : un cas pédiatrique de survie - 22/03/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.12.007 
I. Claudet a, , M.-O. Marcoux b, C. Karsenty c, J.-L. Rittié d, R. Honorat a, M.–C. Lelong-Tissier e
a Service d’accueil des urgences pédiatriques, hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, TSA 740034, 31059 Toulouse cedex 09, France 
b Service de réanimation pédiatrique polyvalente, hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, TSA 740034, 31059 Toulouse cedex 09, France 
c Service de neurologie pédiatrique, hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, TSA 740034, 31059 Toulouse cedex 09, France 
d Service de pneumologie pédiatrique, hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, TSA 740034, 31059 Toulouse cedex 09, France 
e Smur pédiatrique, hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, TSA 740034, 31059 Toulouse cedex 09, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous rapportons un cas pédiatrique de survie après intoxication à l’hydrogène sulfuré (H2S). Un garçon âgé de 13ans a été retrouvé immergé jusqu’au cou dans une fosse à purin. Il était en hypothermie, aréactif, inconscient, en mydriase bilatérale et en hypoventilation. À l’admission en réanimation pédiatrique, il présentait un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et a bénéficié d’une ventilation percussive à haute fréquence. L’évolution cardiaque a été marquée par un infarctus gauche avec altération de la fonction ventriculaire. L’IRM a montré des signaux anormaux dans le centre semi-ovale et le cortex frontal. Le suivi neurologique a détecté une atteinte partielle des fibres axonales du nerf sciatique poplité externe droit. Les cas pédiatriques de survie après intoxication à l’H2S sont rarissimes. Ces expositions peuvent évoluer vers un SDRA où l’utilisation d’une ventilation percussive à haute fréquence peut avoir son intérêt. L’hypothermie et autres perturbations métaboliques s’expliquent mieux grâce aux connaissances actuelles sur l’H2S endogène et aux travaux décrits précédemment dans des modèles animaux. En raison de la gravité des cas pédiatriques d’intoxication, ce danger spécifique doit être rappelé aux agriculteurs et leur famille exposée lors des phases de remplissage ou vidange de fosse à purin ainsi qu’aux familles équipées de fosse septique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

We report a paediatric case of survival following severe hydrogen sulfide (H2S) gas intoxication. A 13-year-old boy was found submerged to the neck in a manure tank. He was hypothermic, unresponsive with bilateral mydriasis, and had poor oxygen saturation. After intubation, he was transferred to the paediatric intensive care unit of a tertiary care children’s hospital. He developed acute respiratory distress syndrome (ARDS) requiring high frequency percussive ventilation. Cardiac evaluation was significant for myocardial infarction and left ventricular function impairment. He completely recovered from the respiratory and cardiac failure. Neurological examinations showed abnormal signals on MRI in the semi-oval center and in the frontal cortex. Follow-up detected partial impairment of axonal fibers of the right external popliteal sciatic nerve. Paediatric cases of survival after H2S intoxication have been rarely reported. Such exposures can evolve to severe ARDS and benefit from high frequency percussive ventilation. Hypothermia and other metabolic abnormalities are now better explained thanks to actual knowledge about endogenous H2S function. Lessons learned from paediatric accidents should result in better information about this threat for farmers and families living in houses with septic tanks, reducing the risk to their own and their children’s safety.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sulfure d’hydrogène, Pédiatrie, Syndrome de détresse respiratoire, Ventilation percussive haute fréquence

Keywords : Hydrogen sulfide, Paediatric, Acute respiratory distress syndrome, High frequency percussive ventilation


Plan


© 2011  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 3

P. 255-258 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Amélioration transitoire d’un syndrome Parkinsonien après anesthésie générale
  • C. Poivert, J.-P. Graftieaux, P. Gomis, B. Scherpereel, J.-M. Malinovsky
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome d’asphyxie traumatique ou syndrome de Perthes : à propos de deux observations pédiatriques
  • A. El koraichi, R. Benafitou, J. Tadili, M. Rafii, H. El Kharaz, M. Al Haddoury, S. El Kettani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.