Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la couverture vaccinale du vaccin anti-hpv : résultats d’une enquête auprès des lycéennes et étudiantes de la région PACA - 31/03/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.10.001 
L. Sabiani a, A. Bremond c, I. Mortier a, M. Lecuyer c, L. Boubli a, b, X. Carcopino a, , b
a Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Nord, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille (AP–HM), chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 
b Université de médecine de Marseille, université de la Méditerranée, boulevard Jean-Moulin, 13005 Marseille, France 
c Service inter-universitaire de medecine préventive et de promotion de la santé d’Aix-Marseille, immeuble « les docks », 10, place de la Joliette-Atrium 10,1, 13002 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Évaluer le niveau de couverture vaccinale des lycéennes et étudiantes en région Provence Alpes Côte d’Azur (PACA) pour la vaccination anti-HPV, ainsi que leur niveau d’éducation sur ce vaccin.

Patientes et méthodes

Une enquête par questionnaire anonyme a été réalisée auprès de 2300 lycéennes et étudiantes en région PACA de décembre 2009 à avril 2010.

Résultats

Nous avons récupéré 2018 questionnaires (participation : 80,7 %). L’âge moyen des participantes était de 20ans (tranche : 15–45ans). Seules 671 (35,4 %) ont répondu avoir été vaccinées contre l’HPV ; 510 (73,4 %) avaient reçu les trois injections préconisées. Le fait que les participantes étaient vaccinées ne modifiait pas leur pratique du frottis cervico-utérin (FCU). Ainsi, 578 (45,2 %) participantes n’ayant pas été vaccinées avaient déjà eu un FCU de dépistage contre 295 (43,3 %) participantes vaccinées (p=0,445). Au total, 90 % ont répondu être informées sur le vaccin anti-HPV. La source de cette information était le médecin et les médias pour 54,4 % et 53,7 % des participantes, respectivement. Le rôle d’information attribué à l’école et à l’université était minime (3,4 %). Parmi celles n’ayant pas été vaccinées, 557 (49,4 %) présentaient les critères permettant d’envisager un rattrapage vaccinal mais seulement 225 (40,4 %) étaient d’accord pour être vaccinées. Les raisons de ce refus étaient essentiellement le manque d’information sur le vaccin anti-HPV et la peur des effets secondaires.

Conclusion

Malgré un niveau d’information correct, la couverture vaccinale anti-HPV des lycéennes et étudiantes de la région PACA est insuffisante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To assess HPV prophylactic vaccine coverage among French high school and university students as well as their level of education about this vaccine.

Patients and methods

An anonymous survey was conducted among 2500 high school and university students from the area of Marseilles, France, from December 2009 to April 2010.

Results

A total of 2018 questionnaires were collected (80.7% participation rate). Mean age of participants was 20 years (range, 15–45 years). Only 671 (35.4%) participants reported having been vaccinated against HPV, of whom 510 (73.4%) had completed the three injections scheme. Practice of cytological cervical cancer screening was not significantly influenced by vaccination status. Thus, 578 (45.2%) participants who had not been vaccinated already had had a cervical cytology performed, versus 295 (43.3%) vaccinated ones (P=0.445). Among those not being vaccinated, 671 (49.8%) fulfilled criteria for a catch-up vaccination, of whom only 325 (48.4%) agreed for such a catch-up. Main reasons given for refusal for a catch-up vaccination were the lack of information about HPV vaccine and fear of side effects. In total, 1722 (90%) considered themselves as educated about the HPV vaccine. Source of education was attributed to doctors and media by 54.4% and 53.7% of participants, respectively. Educational role attributed to school and university was poor (3.4%).

Conclusion

Despite apparent satisfactory level of education, HPV prophylactic vaccine coverage among high school and university students appears to be insufficient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vaccin anti-HPV, Couverture vaccinale, Prévention, Éducation, Cancer du col de l’utérus

Keywords : HPV prophylactic vaccine, Coverage, Prevention, Education, Cervical cancer


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 136-144 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résections rectosigmoïdiennes cœlioscopiques pour endométriose digestive : résultats chirurgicaux et fonctionnels
  • L. Boileau, S. Laporte, J.-F. Bourgaux, J.-P. Rouanet, T. Filleron, P. Mares, R. de Tayrac
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation du micro-implant Essure® pour exclusion d’hydrosalpinx dans un contexte d’infertilité
  • N. Thébault, P.-L. Broux, L. Moy, J. Vialard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.