Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge de la cholestase intrahépatique gravidique en France : enquête nationale des pratiques auprès des gynécologues-obstétriciens - 31/03/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.09.003 
C. Arlicot a, A. Le Louarn b, Y. Bacq c, J. Potin a, C. Denis a, F. Perrotin a, , d
a Pôle de gynécologie obstétrique, médecine fœtale, médecine et biologie de la reproduction, centre Olympe de Gouges, CHRU de Tours, 2, boulevard Tonnelle, 37044 Tours cedex, France 
b Pôle d’informatique médicale et d’économie de la santé, CHRU de Tours, 37044 Tours cedex, France 
c Pôle pathologies digestives, hépatiques et endocriniennes, service d’hépatogastro-entérologie, CHRU de Tours, 37044 Tours cedex, France 
d Inserm U930, ERL CNRS 3106, université François-Rabelais de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

La cholestase intrahépatique gravidique (CIG) est la plus fréquente des hépatopathies spécifiques de la grossesse. Bénigne sur le plan maternel, les principales complications sont obstétricales ; prématurité et mort fœtale in utero. En absence de recommandations nationales, notre objectif était de préciser l’attitude des gynécologues-obstétriciens français pour la surveillance maternofœtale et la prise en charge thérapeutique des patientes atteintes de cette pathologie.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude descriptive nationale des pratiques relatives à la prise en charge des patientes atteintes de CIG en France menée en partenariat avec le Collège national des gynécologues-obstétriciens français au cours de l’année 2010. Les médecins gynécologues-obstétriciens exerçant au sein d’une des maternités répertoriées auprès du ministère de la Santé ont été sollicités pour remplir un questionnaire comportant 27 questions à choix multiples portant sur le diagnostic, la prise en charge obstétricale et le traitement de la CIG. Une relance a été effectuée et seule la première réponse de chaque maternité a été prise en compte.

Résultats

Une réponse a été obtenue pour 265 des 575 maternités françaises, soit un taux de réponse après relance de 46,1 %. Parmi les maternités répondantes, seulement une sur deux dispose d’un protocole de prise en charge standardisé. Le suivi est assuré le plus souvent par le gynécologue-obstétricien seul (73 % des cas), et seulement dans 20 % des cas en association avec un hépatologue. Les répondants ont majoritairement (92,4 %) une attitude systématique de déclenchement anticipé de la naissance. Elle intervient le plus souvent entre 37 et 38 SA.

Conclusion

Ce travail est la première étude de pratiques concernant la prise en charge des malades atteintes de CIG menée en France. Les résultats montrent que cette hépatopathie gravidique est principalement prise en charge par les obstétriciens et que le risque admis de complication fœtale se traduit par une attitude très active de déclenchement aux limites de la prématurité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

Intrahepatic cholestasis of pregnancy (ICP) is the most commonly encountered pregnancy-specific liver disease. This condition, with no proven maternal morbidity, has been associated with an increased risk of prematurity and intrauterine fetal death. There is, to date, no scientific obstetrical guideline for clinical practice in France. The objective of our study was to precise, in this situation, how French obstetricians manage patients suffering from ICP.

Methods

We carried out, during 2010, a national descriptive practice survey of ICP management in France in association with the “Collège national des gynécologues-obstétriciens français”. An inquiry form with 27 multiple-choice questions was sent to all obstetricians and gynecologist officiating in a maternity hospital recorded by the French Ministry of Health. The participants answered questions regarding diagnosis, perinatal management and treatment of ICP. Only the first answer received from each maternity hospital was analyzed.

Results

Of the 575 maternity hospitals, 275 (41.6%) responded after one mail recovery. Among them, almost half used a standardized management protocol for ICP. In most of the cases, perinatal management was performed by obstetricians alone (73%), and in only 20% of the cases in collaboration with the specialist in hepatology. Induction of labor at 37–38weeks was the most common policy for the majority of respondents (92.4%).

Conclusion

This is the first French national survey for ICP management. This study demonstrated that ICP is, in most of the cases, managed by the obstetrician alone, and that fetal risks warrants an active management with induction of labor in late pregnancy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cholestase intrahépatique gravidique, Enquête de pratique, Mort fœtale in utero, Déclenchement

Keywords : Intrahepatic cholestasis of pregnancy, Practice survey, In utero fetal demise, Induction of labor


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 182-193 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’accouchement gémellaire en cas de premier jumeau en présentation podalique. Étude d’une série continue de 137 cas
  • A. Bourtembourg, R. Ramanah, M. Jolly, E. Gannard-Pechin, P. Becher, S. Cossa, B. Mulin, R. Maillet, D. Riethmuller
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation du dispositif portable Monica AN24™ pour l’enregistrement cardiotocographique continu au cours du déclenchement artificiel du travail
  • A. Philippe, S. Curinier, G. Piquier-Perret, A. Delabaere, M. Acoccebery, L. Vélémir, J. Niro, B. Jacquetin, D. Lémery, D. Gallot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.