Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies de diagnostic de l’angine aiguë en France : une étude coût-efficacité - 03/04/12

Diagnostic strategies for acute tonsillitis in France: A cost-effectiveness study

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.10.021 
Abdelkader Maizia 1, Laurent Letrilliart 2, , Cyrille Colin 1
1 Hospices civils de Lyon, pôle d’information médicale, évaluation et recherche, 69424 Lyon cedex 03, France 
2 Université de Lyon-1, département de médecine générale, 69373 Lyon cedex 08, France 

Laurent Letrilliart, Université de Lyon-1, département de médecine générale, 8, avenue Rockefeller, 69373 Lyon cedex 08, France.

Summary

Context

Inability to identify clinically group A streptococcal (GAS) tonsillitis has resulted for a long time in treating all tonsillitis with antibiotics in France. The use of the rapid detection tests (RDT) for GAS is currently recommended, in order to keep antibiotics only for GAS tonsillitis. Our objective was to carry out a cost-effectiveness analysis, comparing various strategies for the management of acute tonsillitis in France.

Methods

We used a decision analysis model, including seven strategies (S) for tonsillitis management, specifically in children and in adults: S1: observation only (reference strategy); S2: clinical scoring; S3: RDT testing; S4: throat culture; S5: clinical scoring combined with RDT testing; S6: RDT testing combined with throat culture; S7: systematic antibiotic therapy. The criterion for effectiveness was the absence of locoregional suppurative complications.

Results

The use of the RDT alone had the best cost-effectiveness ratio in both adults and children. For this strategy, we estimated the cost per suppurative complication avoided at 970€ in children and at 903€ in adults. For the strategy associating a confirmative throat culture to the RDT, the extra cost per suppurative complication avoided was estimated at 106,666€ in children and at 228,000€ in adults. Sensitivity analysis showed the stability of the model while making the main parameters vary.

Conclusion

In acute tonsillitis, in both adults and children, RDT testing by practitioners is the more efficient strategy to identify and treat patients with GAS tonsillitis. Combining RDT testing with throat culture can provide additional effectiveness, but at the cost of a significant extra charge for the community.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

L’impossibilité d’identifier cliniquement les angines à streptocoque du groupe A (SGA) a conduit longtemps en France à traiter toutes les angines par antibiothérapie. L’utilisation des tests de diagnostic rapide (TDR) du SGA est actuellement recommandée, afin de réserver la prescription antibiotique aux seules angines à SGA. Notre objectif était de réaliser une analyse coût-efficacité comparant diverses stratégies de prise en charge de l’angine aiguë en France.

Méthodes

Un modèle d’analyse de décision a été utilisé, incluant sept stratégies (S) de prise en charge de l’angine, respectivement chez l’enfant et chez l’adulte : S1 : observation simple (stratégie de référence) ; S2 : score clinique ; S3 : TDR ; S4 : culture de prélèvement pharyngé ; S5 : score clinique combiné avec TDR ; S6 : TDR combiné avec culture de prélèvement pharyngé ; S7 : antibiothérapie systématique. Le critère d’efficacité était l’absence de complications locorégionales suppuratives.

Résultats

L’utilisation du TDR seul avait le meilleur rapport coût-efficacité chez l’adulte comme chez l’enfant. Le coût par complication suppurative évitée de cette stratégie a été estimé à 970€ chez l’enfant et à 903€ chez l’adulte. Le coût additionnel par complication suppurative évitée de la stratégie associant une culture de confirmation au TDR a été estimé à 106666€ chez l’enfant et à 228000€ chez l’adulte. L’analyse de sensibilité a montré la stabilité de ce modèle lorsqu’on faisait varier les principaux paramètres.

Conclusion

Chez l’enfant comme chez l’adulte, l’utilisation du TDR par les praticiens est la stratégie la plus efficiente d’identification et de traitement des patients atteints d’angine à SGA. Le couplage du TDR avec une culture de prélèvement pharyngé peut apporter un surcroît d’efficacité, mais au prix d’un surcoût important pour la collectivité.

Ce qui était connu

Les recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour l’angine aiguë sont variables selon les pays.
L’utilisation des tests de diagnostic rapide (TDR) du streptocoque du groupe A (SGA) est recommandée en France, en combinaison chez l’adulte avec le score clinique de McIsaac.
Il n’existait pas d’évaluation médico-économique française des stratégies de diagnostic de l’angine aiguë.

Ce qu’apporte l’article

Chez l’enfant comme chez l’adulte, l’utilisation du TDR était la stratégie la plus efficiente d’identification et de traitement des patients atteints d’angine à SGA.
Cette stratégie était la plus performante pour limiter les complications suppuratives locorégionales de l’angine tout en contrôlant les dépenses de santé et en limitant l’extension des résistances aux antibiotiques.
Le couplage du TDR avec une culture de prélèvement pharyngé peut apporter un surcroît d’efficacité, mais au prix d’un surcoût important pour la collectivité.
Le couplage du score clinique et du TDR, tel que recommandé par l’Afssaps chez les adultes, était une stratégie moins efficace sans avantage significatif en termes de coût.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 4

P. e195-e203 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prescriptions médicamenteuses à la sortie d’hospitalisation de patients insuffisants rénaux : étude de 326 dossiers
  • Xavier Pourrat, Anne-Sophie Sipert, Bénédicte Sautenet, Elodie Merieau, Jacqueline Grassin, Jean-Michel Halimi
| Article suivant Article suivant
  • Représentations et récits de la maladie chez des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine originaires d’Afrique de l’Ouest et vivants en France
  • Maylis Douine, Olivier Bouchaud, Marie-Rose Moro, Thierry Baubet, Olivier Taïeb

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.