Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La télécardiologie en France, état des lieux en 2012 et perspectives de développement - 11/04/12

Doi : 10.1016/j.eurtel.2012.02.008 
P. Mabo a, , L. Guédon-Moreau b, J. Clémenty c, S. Kacet d
a Centre cardio-pneumologique, CHU de Rennes, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex, France 
b Unité de soins palliatifs, hôpital cardiologique, CHRU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
c Service de cardiologie, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux, avenue de Magellan, 33604 Pessac, France 
d Unité de soins palliatifs, service de cardiologie, hôpital cardiologique, CHRU de Lille, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La cardiologie est un domaine où la télémédecine devrait connaître un essor rapide. L’application la plus avancée aujourd’hui est le télésuivi des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques implantables, permettant de limiter les suivis en face à face au centre d’implantation et d’accéder plus facilement aux données mémorisées dans la prothèses. Après une phase de validation technologique, des larges études prospectives randomisées (TRUST, CONNECT, COMPAS, ECOST, EVATEL) ont démontré la sécurité d’utilisation du télésuivi sur des critères durs de morbi-mortalité avec une valeur ajoutée sous la forme d’une réduction du nombre des consultations, d’une détection anticipée des évènements et d’une réduction des thérapies inappropriées. Ce nouveau standard de suivi s’intègre parfaitement dans la loi française sur la télémédecine. Néanmoins, certains obstacles doivent encore être levés, notamment les aspects financiers de remboursement des actes pour les équipes médicales et de prise en charge d’un service pour les industriels, avant de passer dans la routine. L’acceptation par les patients et la communauté médicale ne devrait pas être un réel problème sous réserve de bien définir les objectifs cliniques et les modalités de partage de l’information. D’autres domaines de la cardiologie devraient à moyen terme s’ouvrir à la télémédecine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Cardiology is an area where telemedicine is expected to grow rapidly. The most advanced application of the latter is currently the telemonitoring of pacemakers and implantable cardiac defibrillators, which limit face-to-face follow-ups at cardio-thoracic centres and enable easier access to data stored in the devices. After a technology validation phase, large long-term randomised studies (TRUST, CONNECT, COMPAS, ECOST, EVATEL) have demonstrated the safe use of telemonitoring on the hard criteria of morbidity and mortality with an added value of reduction in the number of consultations, early detection of events, and reduction in inappropriate therapies. This new standard of follow-up fits in perfectly with the French law on telemedicine. Nevertheless, certain obstacles must still be overcome before it can become routine, particularly concerning the financial aspects of reimbursement of services for medical staff and support for manufacturers. Acceptance by patients and the medical community should not be a real problem, provided the clinical objectives and terms of information sharing are clearly defined. Other areas of cardiology in the medium term should be open to telemedicine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Télécardiologie, Télésuivi, Stimulateur cardiaque, Défibrillateur cardiaque implantable

Keywords : Telecardiology, Telefollow-up, Pacemaker, Implantable cardiac defibrillator


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 1

P. 6-11 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La recherche clinique en télémédecine : évaluer le service médical rendu aux patients
  • P. Simon
| Article suivant Article suivant
  • État des lieux du téléAVC en France
  • E. Medeiros de Bustos, B. Bouamra, D. Chavot, T. Moulin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.