Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques immuno-analytiques du peptide-C - 13/04/12

Immunoanalytical characteristics of C-peptide

Doi : 10.1016/j.immbio.2011.08.001 
A. Szymanowicz
Laboratoire, centre hospitalier de Roanne, 28, rue de Charlieu, 42328 Roanne cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Summary

The C-peptide is a polypeptide of connection that is generated during the proteolytic cleavage of proinsulin in pancreatic beta cells. It is secreted in equimolar amounts with insulin. Unlike insulin, C-peptide is not metabolized by the liver but filtered by the kidneys and excreted in the urine. Because of its longer half-life (compared with insulin), the C-peptide value is better suited to control the secretion of β cells. The C-peptide plays an important role in the structural conformation of A and B chains of insulin and the formation of two disulfide bonds present in the proinsulin molecule that are conserved in the active insulin. The main indications of its assay are: evaluating the residual function of β cells in diabetic patients and in case of exogenous insulin substitution, the evaluation of secretory capacity of β cells in the early stage of diabetes mellitus, control of patients with symptoms of hypoglycemia. Less frequently, the assay may be useful in patients suffering from polycystic ovarian syndrome, the diagnosis of insulinoma, the diagnosis of factitious hypoglycemia, the evaluation of β-cell transplantation and monitoring of patients after pancreatectomy. The urinary assay facilitates the monitoring of gestational diabetes and the follow-up of patients with unstable glycemic status. Besides structural and physiological C-peptide data, this paper points out the optimal conditions for immunoassay and interpretation of results.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le peptide-C est un polypeptide de connexion qui est formé lors du clivage protéolytique de la pro-insuline dans les cellules béta pancréatiques. Il est sécrété en quantité équimolaire avec l’insuline. Contrairement à l’insuline, le peptide-C n’est pas métabolisé par le foie mais filtré par les reins et éliminé dans les urines. À cause de sa demi-vie plus longue que celle de l’insuline, la détermination du peptide-C est mieux adaptée pour contrôler les sécrétions des cellules β. Le peptide-C joue un rôle important dans la conformation structurelle des chaînes A et B de l’insuline et la formation des deux ponts disulfure présents dans la molécule de pro-insuline qui sont conservés dans celle de l’insuline active. Les principales indications du dosage sont : l’évaluation de la fonction résiduelle des cellules β chez les patients diabétiques et en cas de substitution par l’insuline exogène, l’évaluation des capacités sécrétoires des cellules β dans le stade précoce de diabète sucré, le contrôle des patients avec symptômes d’hypoglycémie. Plus exceptionnellement, son dosage peut être utile chez les patientes affectées d’un syndrome des ovaires polykystiques, le diagnostic d’un insulinome, le diagnostic d’une hypoglycémie factice, l’évaluation d’une greffe des cellules β et pour la surveillance de patients après pancréatectomie. Le dosage urinaire facilite le suivi du diabète gestationnel et celui des patients en cas de situation glycémique instable. Après les caractéristiques structurales et physiologiques du peptide-C, cet article aborde les données pré-, per- et postanalytiques utiles pour l’interprétation des dosages.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keyword : C-peptide

Mot clé : Peptide-C


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2

P. 73-78 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouveau variant de galactosémie congénitale : rappel des bonnes pratiques pour le diagnostic
  • D. Cheillan, C. Vianey-Saban, P. Jeannoël, A. Zine, C. Stock, M.-J. Neyron, A. Szymanowicz
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques immuno-analytiques de la parathormone (PTH)
  • C. Massart, A.-S. Gauchez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.