S'abonner

Hyperactivité vésicale idiopathique de la femme et système nerveux autonome - 17/04/12

Doi : 10.1016/j.purol.2012.01.003 
K. Hubeaux a, , b , M. Jousse c, d, G. Amarenco c, d
a Service de rééducation neurologique et explorations fonctionnelles, centre de Perharidy, presqu’ile de Perharidy, 29684 Roscoff, France 
b Service de rééducation fonctionnelle et service d’explorations fonctionnelles neurologiques, centre hospitalo-universitaire de Brest, hôpital Morvan, 2, avenue Foch, 29609 Brest cedex, France 
c ER6, UPMC, 75013 Paris, France 
d Service de neuro-urologie, hôpital Tenon, AP–HP, 4, rue de la chine, 75970 Paris cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Établir une revue de la littérature concernant l’hypothèse d’un dysfonctionnement du système nerveux autonome dans le syndrome d’hyperactivité vésicale idiopathique de la femme.

Méthode

Revue systématique de la littérature (Pubmed, Medline, Cochrane database) concernant le syndrome d’hyperactivité vésicale de la femme et les explorations cardiovasculaires du système nerveux autonome (variabilité de la fréquence cardiaque et tests cardiovasculaires). Mots clés utilisés : hyperactivité vésicale, incontinence urinaire, femme, urgenturie, système nerveux autonome.

Résultats

L’analyse de la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) chez des patientes ayant un syndrome d’hyperactivité vésicale et des témoins a mis en évidence des paramètres de VFC différents entre ces deux populations, soit une hypertonie sympathique relative dans le syndrome d’hyperactivité vésicale. Les tests cardiovasculaires sympathiques semblaient plus fréquemment altérés dans le syndrome d’hyperactivité vésicale.

Conclusion

L’ensemble de ces études suggère une dysfonction du système nerveux autonome sympathique dans le syndrome d’hyperactivité vésicale idiopathique de la femme, mais les méthodologies sont trop variables et les effectifs trop faibles pour permettre d’établir un lien physiopathologique certain.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To analyse the hypothesis of an autonomic nervous system dysfunction in the female’s idiopathic overactive bladder syndrome, by a literature review.

Method

A systematic literature review (Pubmed, Medline, Cochrane database) concerning women presenting with overactive bladder syndrome and cardiovascular explorations of the autonomic nervous system (heart rate variability and cardiovascular tests). Keywords used for search: overactive bladder syndrome, female urinary incontinence, urge incontinence, autonomic nervous system.

Results

Heart rate variability (HRV) analysis among women with overactive bladder syndrome and controls has shown a difference between both, with is a global decrease of the heart rate variability parameters, or a relative increase of the sympathetic tone in overactive bladder syndrome. The sympathetic cardiovascular tests were more frequently abnormal among women presenting with overactive bladder syndrome than controls.

Conclusion

All these studies suggest a sympathetic dysfunction of the autonomic nervous system in female’s overactive bladder syndrome, but methodologies are too variable and the studies population too small to establish a pathophysiological link.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperactivité vésicale, Incontinence urinaire féminine, Incontinence urinaire sur urgenturie, Système nerveux autonome, Maladies du système nerveux autonome

Keywords : Overactive bladder syndrome, Female urinary incontinence, Urge incontinence, Autonomic nervous system, Autonomic nervous system diseases


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 4

P. 199-206 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Progrès pelvi-périnéologie, la nouvelle revue de la SIFUD-PP
  • X. Deffieux
| Article suivant Article suivant
  • Troubles vésicosphinctériens et syndrome métabolique
  • G. Amarenco, A. Serikoff, E. Chartier-Kastler, P. Grise, B. Fatton, F. Bruyère, F. Haab

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.