Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Audit des pratiques médicamenteuses en anesthésie - 01/01/00

D.  Benhamou 1 ,  S.  Laurent 12 ,  F.J.  Mercier 1 ,  N.  Préaux 2

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs : Des recommandations de pratique clinique (RPC) ont été instituées en 1995 dans un service d'anesthésie-réanimation hospitalo-universitaire, dans un effort d'amélioration de l'emploi des agents d'anesthésie. Ces RPC ont été préparées à la suite d'une évaluation préliminaire montrant des pratiques discus et coûteuses, puis diffusées après obtention d'un consensus interne. Cette étude avait pour but d'évaluer l'adhésion du personnel anesthésique à ces RPC au cours de la chirurgie programmée chez l'adulte (phase I).

Type d'étude : Enquête prospective.

Méthode : Un auditeur externe, préalablement formé, a enregistré au cours des anesthésies successives les agents et le débit de gaz frais utilisés et a comparé les pratiques aux RPC.

Résultats : Une adhésion excellente (> 90 %) a été notée pour tous les produits sauf les curares non dépolarisants. Le rocuronium et l'atracurium ont été employés dans 52 % des interventions de durée prévue supérieure à 90 minutes, contrairement aux RPC. Les résultats de la phase I ont été présentés lors d'une réunion de service, au cours de laquelle les écarts par rapport aux RPC ont été soulignés. Une deuxième phase d'évaluation a ainsi été décidée, après le rappel des RPC à l'ensemble du personnel et leurs amendements, pour tenir compte des remarques formulées et des publications devenues disponibles dans l'intervalle. Cette phase II a confirmé l'adhésion quasi parfaite aux RPC, mais n'a montré qu'une tendance non significative à leur application pour les curares non dépolarisants (emploi du pancuronium dans les interventions de durée prévue > 90 minutes : phase I versus phase II = 74 versus 52 %, NS ; emploi du pancuronium dans les interventions de durée prévue < 90 min : phase I versus phase II = 3,5 versus 0 %, NS).

Conclusions : Cette étude suggère que la mise en oeuvre de RPC est réalisable sans difficulté lorsque les indications d'emploi des produits ne sont pas controversées.

Mots clés  : anesthésie ; coûts ; maîtrise.

Abstract

Auditing the choice of anaesthetic agents.

Objectives: Internal pharmaceutical practice guidelines were produced in a department of anaesthesia of a University hospital in 1995, after a preliminary evaluation showing controversial and expensive practices. After approval, these recommendations were circulated to all members of the department. Phase I of this study was started 18 months later, to evaluate the compliance of anaesthetists with these guidelines.

Study design: Prospective survey.

Method: An audit was performed by a research assistant pharmacist, previously trained, who compared anaesthetic agents and fresh gas flows used during anaesthetics with those recommended in the internal guidelines.

Results: Implementation of guidelines was observed in more than 90% of cases for all agents studied, except for non-depolarizing neuromuscular relaxants. Relaxants of intermediate duration were used in 52% of cases with an expected surgery duration of more than 90 min, in opposition to the guidelines stating that pancuronium should have been administered in such circumstances. These results were presented and discussed. Slight changes in the guidelines (especially concerning monitoring of neuromuscular blockade) were made and evaluated again, using the same method (Phase II). A small but significant improvement was seen with induction agents (use of propofol in non-approved situations: 5 versus 0%, P=0.03), while a non significant trend toward better implementation of guidelines was seen with non-depolarizing agents (use of pancuronium in surgery of expected duration > 90 min: phase I vs phase II = 47 vs 52%, NS; use of pancuronium in surgery of expected duration < 90 min : phase I vs phase II = 3.5 vs 0%, NS).

Conclusion : This study suggests that implementation of internal guidelines is easy when clinical indications of the agents are not controversial.

Mots clés  : anaesthesia ; costs ; cost-containment.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 2

P. 86-92 - février 2000 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Portage nasal staphylococcique et infection des systèmes d'accès veineux central en cancérologie
  • J.Y. Ranchère, B. Gordiani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.