Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fibroscopie bronchique sous ventilation non invasive chez des patients atteints de bronchopathie chronique obstructive avec hypoxémie et hypercapnie - 01/01/00

M.  Da Conceiçao,  G.  Genco,  J.C.  Favier,  I.  Bidallier,  R.  Pitti

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Évaluer la faisabilité, la tolérance, le retentissement hémodynamique et les échanges gazeux d'une fibroscopie bronchique (FB) effectuée sous ventilation non invasive (VNI) en aide inspiratoire, avec un masque facial muni d'un raccord en T étanche, chez des patients avec une BPCO, hypoxémiques et hypercapniques, chez lesquels une FB était contre-indiquée en ventilation spontanée.

Type d'étude : Étude pilote de faisabilité, ouverte, prospective, non comparative.

Patients : Dix patients BPCO consécutifs, sans signes de détresse respiratoire aiguë (âge : 71 ± 5 ans, PaO2 = 53 ± 13 mmHg, PaCO2 = 67 ± 11 mmHg à l'entrée), (m ± DS) admis en réanimation pour pneumopathie aiguë nécessitant un lavage broncho-alvéolaire (LBA). Les critères d'inclusion étaient les suivants : PaO2 < 70 mmHg malgré O2 nasal à 3 L·min-1, PaCO2 > 50 mmHg, amélioration de la SpO2 au cours d'une séance de VNI préalable de 5 minutes.

Méthode : Après anesthésie locale du nez et du pharynx (lidocaïne spray à 5 %) et adaptation d'un masque facial transparent au moyen d'un serre tête, le patient était connecté à un ventilateur Evita 4 (Dräger) en mode VS-AI = 16 cmH2O, avec une FIO2 = 0,7. Le fibroscope était introduit dans la narine par l'orifice étanche du raccord en T Medisize (Péters), puis poussé dans la trachée après une anesthésie glottique avec 3 mL de lidocaïne à 1%. Un LBA de 100 mL était ensuite effectué. Après retrait du fibroscope, la VNI était poursuivie pendant 5 minutes. La tolérance, l'évolution de SpO2, de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle étaient évaluées avant, pendant, et après la réalisation de la FB. Une gazométrie sanguine était réalisée avant le début puis 15 et 60 minutes après la fin de la FB.

Résultats : La durée de la FB était de 11 ± 4 min. La PAS et la FC sont restées stables. La SpO2 moyenne augmentait pendant la FB passant de 91 ± 5 % à 97 ± 2 %, sans épisode de désaturation inférieure à 90 %. Il n'y a pas eu de modification significative du pH, de la PaO2 ni de PaCO2 dans l'heure qui a suivi la fin de l'examen, ni par rapport aux valeurs obtenues avant la FB. Il n'y a pas eu de complications et la FB était très bien tolérée chez huit patients. Un patient a dû bénéficier d'une séance de 15 minutes de VNI dans l'heure qui a suivi le retrait du FB. Aucune intubation n'a eu lieu dans les 24 heures et aucun décès n'a été à déplorer.

Conclusion : Chez le patient BPCO hypoxique et hypercapnique une FB peut être effectuée en toute sécurité sous VNI, sans retentissement néfaste sur l'hématose. Après l'examen, une surveillance s'impose en réanimation.

Mots clés  : fibroscopie bronchique ; ventilation non invasive ; lavage broncho-alvéolaire ; insuffisance respiratoire chronique ; bronchopneumopathie chronique obstructive.

Abstract

Objectives: To assess the feasibility and safety of non invasive positive-pressure ventilation (NIPPV) via a face mask to performing fiberoptic bronchoscopy (FOB) in patients with COPD contraindicating FOB in spontaneous ventilation.

Study design: Clinical, prospective, open, non comparative trial of feasibility.

Patients: Ten consecutive COPD patients (71 ± 5 year-old, PaO2 = 53 ± 13 mmHg and PaCO2 = 67 ± 11 mmHg), without any sign of acute respiratory failure, admitted to the intensive care unit for pneumonia requiring a bronchoalveolar lavage (BAL). Including were : PaO2 < 70 mmHg despite nasal O2 delivered at 3 L·min-1, PaCO2 > 50 mmHg, improvement of SpO2 with NIPPV before FOB.

Methods: Topical anaesthesia of the nose and pharynx was obtained with a 5% lidocaine spray. NIPPV was administred using a ventilatory support system Evita 4 (Dräger) applied through a full facial mask secured to the patient with elastic straps. Patients were first allowed to acclimate for 5 min with NIPPV (IPAP = 16 cmH2O, EPAP = 0 and trigger of 0,3 cm H2O while a FIO2 kept at 0.7). A T-adapter Medisize (Péters) was attached to the facial mask. The tip of the FOB was inserted through the nose. Topical anaesthesia of the vocal cords was obtained with 1% lidocaine solution (3 mL). The FOB was inserted into the trachea up to a bronchial subsegment. BAL was performed by instillation of 100 mL of saline solution. After FOB, the NIPPV was maintained for 5 min. Heart rate, SpO2 were measured continuously and arterial pressure at 2 min intervals. Arterial blood gas values were obtained just prior NIPPV and after 15 min and 60 min NIPPV disconnection

Results: FOB duration was 11 ± 4 min. SpO2 significantly improved during FOB (from de 91 ± 4,7% to 97% ± 1,7) without decrease of oxygen saturation lower than 90%. There were no changes in PaCO2 and PaO2 during the hour following the end of procedure. FOB under NIPPV was performed in all patients without complications and was very well tolerated in eight patients. After NPPV disconnecting, one patient required again NIPPV for 15 min. No patient required endotracheal intubation within 24 hours. All patients survided.

Conclusion: Application of NIPPV during FOB is a safe technic for maintaining adequate gas exchange in hypoxaemic and hypercapnic COPD patients not in acute respiratory failure. After the end of the procedure a close surveillance in the intensive care unit is essential.

Mots clés  : bronchoscopy ; non invasive positive-pressure ventilation ; chronic respiratory insufficiency.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 4

P. 231-236 - avril 2000 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.