Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la stratégie transfusionnelle au cours des craniosténoses - 01/01/00

E.  Frebet 1 ,  M.P.  Preckel 1 ,  N.  Poirier 1 ,  P.  Mercier 2 ,  J.C.  Granry 1

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Évaluer les modifications de la stratégie transfusionnelle lors de la cure chirurgicale des craniosténoses, depuis la prise de conscience collective des risques de la transfusion sanguine.

Type d'étude : Étude rétrospective.

Patients : Soixante-quatre enfants traités consécutivement pour craniosténose par la même équipe neurochirurgicale et anesthésique, entre 1980 et 1996.

Méthodes : Comparaison de deux protocoles transfusionnels, l'un appliqué avant 1991, avec une compensation du saignement volume par volume dès l'incision du scalp, l'autre, appliqué depuis 1992, la transfusion étant alors guidée par le calcul des pertes tolérables. Le critère de jugement principal de l'étude pour comparer les deux groupes a été la quantité transfusée rapportée à la masse sanguine théorique. Les concentrations pré- et postopératoires moyennes d'hémoglobine, les pertes sanguines, les volumes et le nombre d'enfants transfusés ont été comparés entre les deux groupes en utilisant un test de Student bilatéral pour séries non appariées.

Résultats : Augmentation du nombre d'enfants non transfusés en cours d'intervention pendant la période la plus récente (6% avant 1991 et 39% après 1992) ; augmentation des transfusions postopératoires chez 3% des enfants avant 1991 et 39% après 1992.

Conclusion : La prise de conscience des risques transfusionnels a favorisé une politique d'économie en transfusion homologue, dans une chirurgie à risque hémorragique. Cette attitude ne peut se concevoir qu'avec une équipe médicochirurgicale partageant les mêmes préoccupations et points de vue, sous couvert d'une détermination précise des pertes sanguines acceptables.

Mots clés  : craniosténose ; transfusion sanguine.

Abstract

Objective: To evaluate the changes in transfusion practices during craniosynostosis surgery in children, with consideration of the transfusion-associated risks.

Study design: Retrospective study.

Patients: The study included 64 consecutive craniosynostosis repairs by the same neurosurgical and anaesthetic team, over a period of 17 years.

Methods: The children were allocated into two groups. In group I (1980-1991), blood loss was compensated precisely from scalp incision on. In group II (1992-1996), transfusion was only started when blood loss crossed a calculated limit considered as acceptable. The mean criterion of judgment was the quantity of transfused blood in comparison with the theoretical blood volume. Mean preoperative and postoperative haemoglobin concentrations, estimated blood losses, volume of replaced blood and number of transfused patients were compared between the two groups with a two tailed Student's t test.

Results: The rate of non transfused children increased from 6% before 1991 to 39% after 1992% ; conservely the rate of postoperative transfusions increased from 3 to 39%.

Conclusion: The risks of blood transfusion favoured the development of new of more restrictive transfusion practices, even in haemorragic surgery. To limit blood transfusion in craniosynostosis surgery, a harmonious cooperation between surgeons and anaesthetists is essential and blood replacement must be based on a definite determination of the acceptable blood losses.

Mots clés  : craniosynostosis ; blood transfusion.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 4

P. 237-241 - avril 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fibroscopie bronchique sous ventilation non invasive chez des patients atteints de bronchopathie chronique obstructive avec hypoxémie et hypercapnie
  • M. Da Conceiçao, G. Genco, J.C. Favier, I. Bidallier, R. Pitti
| Article suivant Article suivant
  • Impact d'une feuille d'information sur la satisfaction des patients en anesthésie
  • P. Albaladejo, C. Mann, P. Moine, M. Panzani, D. Ribeyrolles, P. Lethellier, I. Bernard, J. Duranteau, D. Benhamou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.