Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anticorps anti-médicament, auto-anticorps et traitements biologiques du psoriasis - 27/04/12

Doi : 10.1016/S0151-9638(12)70112-6 
D. Jullien
Université de Lyon, Lyon, F-69003, France; Université Lyon 1, faculté de médecine Lyon EST, France; Hospices Civils de Lyon, Service de Dermatologie, Hôpital Edouard Herriot, Lyon, F-69437, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La mise sur le marché d’un nombre important de thérapies biologiques ciblées (anticorps monoclonaux, protéines de fusion) a placé ces produits au centre des stratégies de prise en charge des formes modérées et sévères du psoriasis, de la polyarthrite rhumatoïde et de la maladie de Crohn. Une des préoccupations liée à l’administration de ces molécules est que, parce que la plupart sont des glycoprotéines immunogènes, elles induisent une réponse immune indésirable qui s’accompagne de la production d’anticorps antimédicament spécifiques (ADA). Le développement de thérapies ciblées reposant sur des molécules du soi (à partir de séquences géniques humaines), comme des anticorps « humains » recombinants, ou des protéines de fusion, a aidé à réduire la production d’ADA, mais ceci ne permet pas d’éviter toute immunogénicité. Une perte d’efficacité et des problèmes de tolérance comme des réactions anaphylactiques ou des vascularites accompagnent le développement d’ADA. A côté des réactions immunitaires vis-à vis-des biothérapies, phénomène global qui concerne toute cette classe, certaines molécules comme les anti-TNF⍺ peuvent en plus entraîner une réponse auto-immune, qui se manifeste notamment par la production d’anticorps antinucléaires (ACAN). Le développement d’ACAN a été associé au lupus induit, et dans le psoriasis il pourrait être un marqueur d’échec au traitement par anti-TNF⍺. En se centrant sur le psoriasis, cet article fait le point sur les conséquences et les défis liés au développement d’anticorps anti-biothérapies et d’autoanticorps en thérapeutique humaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The approval of substantial numbers of targeted biologic therapies (e.g., monoclonal antibodies, fusion proteins) for treatment of inflammatory diseases has positioned these drugs as important to fight chronic disorders such as psoriasis, rheumatoid arthritis and Crohn’s disease. One of the concerns raised with the administration of biologic therapies is that because most of them are immunogenic glycoproteins they induce undesirable immune response leading to the generation of specific anti-drug antibodies (ADA). The development of “self” derived protein therapeutics (comprised of human germline sequence), such as recombinant “human” antibodies, helped to reduce the production of ADA but did not avoid all immunogenicity. Reduced efficacy and safety issues such as anaphylaxis or vasculitis accompany the development of ADA. In addition to immune reactions directed against the biologic therapies as a whole, some of them such as anti-TNF⍺ are able to induce auto-immune response, notably antinuclear antibody (ANA). ANA development was associated with induced lupus and in psoriasis it was suggested that it may act as a marker of treatment failure to anti-TNF⍺. With a focus on psoriasis, this paper makes a current point on the consequences and challenges of the development of anti-drug antibodies and auto-immunity in patients who receive biologic therapies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psoriasis, Immunogénicité, Anticorps neutralisant, Anticorps antinucléaire, Anti-TNF⍺ Anti-infliximab, Anti-étanercept, Anti-adalimumab, Anti-ustekinumab

Keywords : Psoriasis, Immunogenicity, Antinuclear antibodies, Neutralizing antibody, Anti-TNF⍺, Anti-infliximab, Anti-etanercept, Anti-adalimumab, Anti-ustekinumab


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 139 - N° S2

P. S58-S67 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépression et psoriasis
  • L. Misery
| Article suivant Article suivant
  • Physiopathologie du psoriasis
  • D. Jullien

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.