Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolutions de la prise en charge hospitalière des accidents vasculaires cérébraux en court séjour et en soins de suite et de réadaptation entre 2007 et 2009 en France - 02/05/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.01.032 
Christine de Peretti 1, , Javier Nicolau 1, Philippe Tuppin 2, Alexis Schnitzler 3, France Woimant 4
1 Institut de veille sanitaire, 94415 Saint-Maurice cedex, France 
2 Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, 75986 Paris cedex 20, France 
3 Hôpital Raymond-Poincaré, médecine physique et de réadaptation, 92380 Garches, France 
4 Agence régionale de santé d’Île-de-France, 75935 Paris cedex 19, France 

Christine de Peretti, DMCT, institut de veille sanitaire, 12, rue du Val-d’Osne, 94415 Saint-Maurice cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Objectives

The objectives of this study were to assess the main characteristics of acute and post-acute care for transient ischemic attack (TIA) and stroke, based on the French national hospitalization databases and their evolutions from 2007 through 2009.

Methods

Hospitalizations with a main diagnosis of stroke were first selected in the 2007, 2008 and 2009 French hospital discharge databases (PMSI-MCO). They were then linked in the corresponding national databases of post-acute hospitalization records (PA), through the common anonymous patient number used in every hospitalization database.

Results

In France, 138,601 acute hospitalizations were registered in 2009, 31,674 TIA and 106,927 strokes, of which 91% were in public hospitals. The mean length of stay was 6.4 days for TIA and 12.7 days for stroke. Stroke hospitalization in stroke unit increased from 9.7% in 2007 to 25.9% in 2009 and acute care in hospital having a stroke unit, from 22.9% to 47.4%. A third of stroke patients hospitalized in acute care in 2009 (and not deceased), were linked in the post-acute-care database: 10.4% were in rehabilitations facilities (RF) and 23.4%, in post-acute nursing facilities (PAN), versus respectively 7.5% and 24% in 2007.

Discussion

French national hospitalization databases are exhaustive (acute care) or quasi-exhaustive (post-acute care) and can be linked with a good reliability. However, their validity depends on coding accuracy. In this respect, stroke unit hospitalization might be underreported.

Conclusion

The French national hospital databases showed consistent improvements in stroke care in recent years. At the acute phase, there was an increase in stroke care in both stroke unit and hospital with stroke unit, due to the development of stroke care in France. Furthermore, the proportion of stroke patient discharged in rehabilitation facilities increased from 7.5% to 10.4%.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Les objectifs de cette étude sont de décrire les caractéristiques et les évolutions récentes de la prise en charge hospitalière des accidents ischémiques transitoires (AIT) et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) à partir des bases nationales du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI). Elle décrit les évolutions survenues entre 2007–2009 en court séjour et en soins de suite et de réadaptation (SSR).

Méthodes

Les hospitalisations en court séjour ont été sélectionnées dans les bases du PMSI « médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie » (PMSI MCO) à partir du diagnostic principal d’AIT ou AVC. Pour l’étude de la filière SSR, les patients ayant eu une hospitalisation pour AVC en court séjour ont ensuite été recherchés dans les bases du PMSI SSR, grâce au numéro d’anonymisation.

Résultats

En 2009, le nombre d’hospitalisations complètes en court séjour s’élevait à 138 601 : 31 674 pour AIT et 106 927 pour AVC, avec une prise en charge dans le secteur public dans 91 % des cas. La durée moyenne de séjour était de 6,4j pour les AIT et 12,7j pour les AVC. En deux ans, l’hospitalisation des AVC en UNV a augmenté de 9,7 % à 25,9 % et la proportion de séjours dans un établissement avec unité neurovasculaire (UNV), de 22,9 % à 47,4 %. La proportion de patients survivants transférés en soins de suite ou de réadaptation après AVC était égale à 33,8 % en 2009 : 10,4 % étaient en rééducation fonctionnelle et 23,4 % en soins de suite médicaux, contre respectivement 7,5 % et 24,2 % en 2007.

Discussion

Le PMSI permet de chaîner les hospitalisations en court séjour et en SSR avec une bonne fiabilité. C’est une source de données exhaustive qui apporte une vision nationale des hospitalisations. Mais, l’information recueillie dans ces bases repose sur la qualité du codage des variables et notamment de celles qui décrivent la prise en charge en UNV. Il est de ce fait probable que la proportion d’AVC pris en charge en UNV, soit un peu sous-estimée.

Conclusion

Les bases nationales d’hospitalisation montrent l’amélioration de la prise en charge des AVC entre 2007 et 2009. En court séjour, il y a eu une forte augmentation des hospitalisations en UNV et, parallèlement, en établissement de santé avec UNV. Concernant le secteur des soins de suite et de réadaptation, on observe une croissance de plus du tiers du taux de transfert en rééducation fonctionnelle après AVC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 5

P. 491-503 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une filière de soins animée et coordonnée pour les patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux
  • France Woimant, Jean-Marc Léger
| Article suivant Article suivant
  • Indications de la thrombolyse des infarctus cérébraux
  • Valérie Wolff, Valérie Lauer, Olivier Rouyer, Marc Bataillard, Christian Marescaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.