Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La production scientifique issue de la formation initiale à la faculté de médecine d’Angers entre 2002 et 2008 : de bonne qualité mais insuffisante - 02/05/12

Assessment of scientific production after initial medical education at the Faculty of Medicine of Angers from 2002 to 2008

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.11.026 
Christophe Baufreton 1, , Jean-Marie Chrétien 2, Florence Moreau-Cordier 3, François Moreau 4, Hadrien Portefaix 1, Héloïse Branchereau 1, Jean-François Huez 1, Isabelle Richard 1, Jean-Paul Saint-André 1
1 Université Lunam, université d’Angers, faculté de médecine, 49045 Angers cedex 01, France 
2 CHU d’Angers, centre de recherche clinique, 49033 Angers cedex 09, France 
3 Cabinet médecin libéral, 72000 Le Mans, France 
4 Cabinet médecin libéral, 44300 Nantes, France 

Pr Christophe Baufreton, Vice Doyen Recherche, Faculté de médecine d’Angers, rue Haute de Reculée, 49045 Angers cedex 01, France.

Summary

Introduction

The activity of scientific publication after initial medical education is unclear. The purpose of this study was to evaluate the proportion of MD theses and Board certification manuscripts resulting in a publication, their impact in terms of SIGAPS points and the main difficulties in the publication of this work.

Methods

MD theses sustained from 2002 to 2008 at the Faculty of Medicine of Angers have been identified from the “Système universitaire de documentation” (SUDOC), catalog, and specialty certification manuscripts (Board and Complementary Board) directly to diplomates. Publications were searched in Medline via Pubmed, ISI Web of Knowledge and in the three SIGAPS reports from 2002 to 2008. A survey aimed at determining the barriers to publication and the way to suppress them was launched to all MD directors and specialty mentors.

Results

Five hundred and ninety-eight theses were sustained, 311 (52%) in general medicine and 287 (48%) in specialties. One hundred and sixty-five theses have resulted in publication (28%) of which 97 (16%) indexed in Medline via Pubmed (11% in general medicine and 22% in specialty). Thirty-three of these 97 articles (35%) were published in journals of high quality classes A, B or C of SIGAPS classification. These articles from theses represented 4.17% of the SIGAPS scoring of the hospital calculated on a total of 2088 articles over this period. Two hundred and four specialty certification manuscripts resulted in 69 articles (33.8%), 50 (24.5%) indexed in Medline. The rate of publication of these specialty manuscripts, Board and Complementary Board, were respectively 31% (45/145) and 40.7% (24/59). They represented 1.9% (432 points) total SIGAPS score. The main barriers to publication were lack of time of directors, remote students after the promotion and the lack of logistic resources.

Conclusion

Scientific publications issued from initial medical education at the Faculty of Medicine of Angers was of good quality but quantitatively insufficient, and contributed poorly to the University Hospital funding despite a significant number of diplomates. Logistical support should be considered in order to promote scientific production after initial medical education.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’activité de publication scientifique issue de la formation initiale est mal connue. Nous avons évalué la proportion des thèses et des mémoires de spécialité aboutissant à une publication, leur impact en termes de points SIGAPS et les principaux obstacles à la publication de ces travaux.

Méthodes

Les thèses de doctorat en médecine soutenues de 2002 à 2008 à la faculté de médecine d’Angers ont été recensées à partir du système universitaire de documentation (SUDOC), et les mémoires de spécialité directement auprès des diplômés. Les publications ont été recherchées dans Medline via Pubmed, ISI Web of Knowledge et dans les trois rapports SIGAPS de 2002 à 2008. Une enquête cherchant à connaître les obstacles à la publication a été lancée auprès de tous les directeurs de thèses et responsables de discipline impliqués.

Résultats

Cinq cent quatre-vingt-dix-huit thèses ont été soutenues, 311 (52 %) en médecine générale et 287 (48 %) en spécialités. Cent soixante-cinq thèses ont donné lieu à publication (28 %) dont 97 (16 %) indexés dans Medline via Pubmed (soit 11 % en médecine générale et 22 % en spécialité). Trente-trois de ces 97 articles (35 %) ont été publiés dans des journaux de haute qualité classés A, B ou C de la classification SIGAPS. Ces articles issus des thèses ont représenté 4,17 % du score SIGAPS du CHU calculé sur un total de 2088 articles au cours de cette période. Deux cent quatre mémoires de spécialités ont donné lieu à 69 articles (33,8 %), dont 50 (24,5 %) indexés dans Medline. Les taux de publication des mémoires de DES et de DESC ont été respectivement de 31 % (45/145) et de 40,7 % (24/59). Ils ont représenté 1,9 % (432 points) du score total SIGAPS. Les principaux obstacles ressentis pour la publication ont été le manque de temps des directeurs, l’éloignement des étudiants après la soutenance et le manque de moyens logistiques.

Conclusion

La production scientifique issue de la formation initiale à la faculté de médecine d’Angers a été de bonne qualité mais insuffisante quantitativement et peu contributive au financement du CHU malgré un nombre important de diplômés. Un soutien logistique mérite d’être envisagé afin de valoriser la production scientifique issue de la formation initiale.

Ce qui était connu

La formation initiale de tout médecin en France est validée à l’issue d’un travail personnel important (thèse, mémoire de spécialité) dont la valorisation en termes de publication scientifique est mal connue au sein des facultés et des CHU.
De rares publications ont rapporté que 17 à 30 % des thèses sont publiées à l’issue de leur soutenance mais aucune information n’était disponible à propos des mémoires de spécialité ni concernant le poids respectif de ces travaux dans le financement des CHU par le biais des points SIGAPS.
La faculté de médecine d’Angers a été considérée comme une faculté formatrice et efficiente par l’AERES avec une activité de recherche moins importante en raison d’effectifs hospitalo-universitaires réduits.

Ce qu’apporte l’article

La production scientifique issue de la formation initiale à la faculté de médecine d’Angers est de qualité mais reste insuffisante quantitativement.
Plus le niveau de qualification augmente, plus les travaux soutenus sont publiés.
Les directeurs qui ont encadré ces travaux ont souligné que l’éloignement des étudiants à l’issue de la soutenance, le manque de temps et de ressources logistiques sont des freins importants à leur publication.
Ces travaux sont souvent encadrés par des directeurs non universitaires, soulignant leur rôle dans l’activité de formation des futurs médecins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 5

P. e213-e219 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tendinopathie calcifiante de l’épaule et maladie professionnelle : maladie calcifiante tendineuse ou tendinopathie avec calcification ?
  • Alexis Descatha, Thierry Thomas, François Aubert, Agnès Aublet-Cuvelier, Yves Roquelaure
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence et facteurs prédictifs de la dépression au cours de la polyarthrite rhumatoïde
  • Rawdha Tekaya, Faten Saadi, Ines Mahmoud, Olfa Saidane, Leila Abdelmoula, Lilia Chaabouni, Rafik Zouari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.