Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Paralysie partielle du III isolée d’origine sinusienne chez un enfant : à propos d’un cas - 09/05/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.11.007 
M. Momtchilova a, , b , R. Rakotoarisoa a, b, G. Roger c, E.-N. Garabedian c, L. Laroche a, b, B. Pelosse a, b
a Service d’ophtalmologie, hôpital d’Enfants Armand-Trousseau, 26, rue du Docteur-Arnold-Netter, 75571 Paris cedex, France 
b Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75571 Paris cedex 12, France 
c Service d’ORL, hôpital d’Enfants Armand-Trousseau, 26, rue du Docteur-Arnold-Netter, 75571 Paris cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Nous rapportons un cas de mydriase unilatérale associée à une sinusite sphénoïdale chez un enfant. Une fille de 11ans, présentant une mydriase unilatérale a été adressée pour examen ophtalmologique. Les signes fonctionnels se résumaient à des céphalées modérées. L’acuité visuelle était conservée. La pupille droite était en mydriase aréactive. La pupille gauche avait un réflexe protomoteur normal. Les reflets étaient centrés. L’examen ne montrait pas de ptosis, ni de limitation oculomotrice. Le fond d’œil droit et gauche et l’examen neurologique étaient sans anomalie. L’IRM cérébrale a révélé une mucocèle du sinus sphénoïdal associée à une sphénoïdite. Le diagnostic retenu était une paralysie intrinsèque du III sans atteinte oculomotrice. Une antibiothérapie a été instaurée avec une évolution favorable et une résolution complète de la mydriase. Les mucocèles du sinus sphénoïdal sont relativement rares. Un retard de diagnostic et de traitement peut conduire à des séquelles neurologiques graves, comme une paralysie du nerf oculomoteur commun, une neuropathie optique compressive, une thrombose du sinus caverneux, une méningite, un abcès cérébral. L’imagerie cérébrale par TDM et IRM permet de poser le diagnostic de mucocèle. Une formation lentement progressive peut être à l’origine de la mydriase unilatérale isolée. Chez un enfant présentant une mydriase unilatérale isolée, une IRM cérébrale doit être pratiquée afin de rechercher une lésion comprimant le nerf oculomoteur commun.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

We report a case of unilateral mydriasis associated with sphenoid sinusitis and mucocele in a child. An 11-year-old girl with a history of unilateral mydriasis was referred for ophthalmologic examination. She complained of a mild headache over the past four days. The right pupil was dilated and nonreactive to light. The left pupil was normal and reactive. There was no ptosis or other focal neurological deficit. She was orthotropic. Visual acuity in both eyes, ocular motility and fundi were normal. Magnetic resonance imaging (MRI) showed a sphenoid sinus mucocele with sphenoiditis. The diagnosis was partial third nerve palsy without ophthalmoplegia. Treatment with antibiotics was initiated and led to complete resolution of the mydriasis. Sphenoid sinus mucoceles are relatively rare. Failure to diagnose and treat can lead to serious neurologic sequellae such as third nerve palsy, compressive optic neuropathy, cavernous sinus thrombosis, meningitis or brain abscess. Head imaging by reconstructed CT and MRI can lead to the diagnosis of mucocele. Isolated unilateral mydriasis as a sign of third nerve palsy may be caused by a slowly enlarging lesion. In a child with isolated unilateral mydriasis, head MRI should be performed to rule out a compressive lesion of the oculomotor nerve.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paralysie isolée de la troisième paire crânienne, Mydriase unilatérale, Sinusite sphénoïdale, Mucocele sphénoïdale, Pédiatrie, Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Keywords : Isolated third cranial nerve palsy, Unilateral mydriasis, Sphenoid sinusitis, Sphenoid mucocele, Childhood, Magnetic resonance imaging (MRI)


Plan


 Communication orale présentée lors du 117e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2011.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5

P. 348-352 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rétinopathie drépanocytaire : analyse rétrospective portant sur 730 patients suivis dans un centre de référence
  • N. Leveziel, F. Lalloum, S. Bastuji-Garin, M. Binaghi, D. Bachir, F. Galacteros, E. Souied
| Article suivant Article suivant
  • Intravitreal ranibizumab injection for choroidal neovascularization in Strümpell-Lorrain Syndrome
  • T.H.C. Tran, G. Baglin, G. Querques

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.