Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le risque de toxicomanie chez les médecins anesthésistes - 01/01/00

S.  Czernichow,  F.  BonnetCorrespondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Aucune donnée ni mise au point n'est disponible en France sur le problème de la toxicomanie chez les médecins anesthésistes. L'objectif de cet article a donc été de rassembler un certain nombre d'éléments permettant d'appréhender ce problème.

Source de données : Une analyse de la littérature existante sur la toxicomanie en milieu anesthésique a été effectuée à partir d'une recherche Medline et l'interrogation de deux sites Internet : Toxibase et ASA.

Extraction des données : Dans la littérature internationale, 42 références ont été analysées notamment sur la base des éléments épidémiologiques qu'elles apportaient.

Synthèse : Les conclusions de cette analyse ont fait apparaître que la prévalence de la toxicomanie chez les médecins anesthésistes est probablement de 1 à 2 % sans qu'on puisse déterminer si elle est plus élevée que parmi les médecins exerçant d'autres spécialités médicales. La mortalité des médecins toxicomanes dépasse 15 % sur cinq ans. Dans les pays anglo-saxons, les médecins toxicomanes sont pris en charge dans des structures de soins spécialisées assurant un taux de réinsertion professionnelle de 60 à 80 % avec toutefois une réorientation des résidents vers d'autres spécialités. Rien de tel n'existe en France laissant à penser qu'une évaluation du problème et de son impact actuel serait probablement nécessaire.

Mots clés  : anesthésie ; toxicomanie.

Abstract

Objective: No epidemiologic study or any other type of evaluation has been performed so far concerning substance abuse among french anaesthetists. We therefore reviewed the English literature to analyse relevant data on this topic.

Data sources: A search for edited manuscripts dedicated to drug addiction in anaesthetists was conducted on Medline and Databases (Toxibase and ASA websites).

Study selection: Forty-two references related to this problem were selected noteworthy based on epidemiologic data provided.

Synthesis: 1% to 2% of anaesthetists are considered drug addicts in epidemiological studies. Whether the prévalence of drug addiction is higher in anaesthetits compared to other medical specialists remains controversial. Mortality in addict anaesthetists is more than 15% over 5 years. Rehabilitation programs succeed in 60% to 80% of the cases but residents in anaesthesia need to be redirected to another medical specialty.

Mots clés  : addiction ; anaesthesia ; anaesthesiology ; drug dependence ; impaired physician ; substance abuse.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 9

P. 668-674 - novembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'utilisation du propofol n'augmente pas le coût de la prise en charge des patients lors de chirurgie cardiaque avec circulation extracorporelle
  • E. Legendre, S. Gallais, Y. Le Teurnier, P. Iooss, J.C. Maupetit, Y. Blanloeil
| Article suivant Article suivant
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens et diurétiques : une association à risque néphrotoxique
  • C. Truc, E. Rigal, A. Pernot, G. Vaudelin, P. Boulétreau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.