Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pratiques anesthésiques pour prélèvement d’organes chez le sujet en mort encéphalique et pronostic du greffon rénal - 12/05/12

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.11.027 
C. Boutin a, F. Vachiéry-Lahaye b, S. Alonso c, G. Louart a, A. Bouju d, S. Lazarovici e, P.-F. Perrigault f, X. Capdevila g, S. Jaber h, P. Colson i, O. Jonquet j, J. Ripart a, J.-Y. Lefrant a, , L. Muller a

pour le groupe AzuRéa

a Division anesthésie-réanimation, douleur, urgence, CHU de Nîmes, place du Pr. Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France 
b Département de coordination des prélèvements d’organes de Montpellier, pôle hospitalo-universitaire digestif, hôpital Gui-de-Chauliac, CHRU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
c Département de biostatistique, épidémiologie clinique, santé publique et information médicale, CHU de Nîmes, place du Pr. Robert-Debré, 30029 Nîmes cedex 9, France 
d Service de réanimation chirurgicale, coordination hospitalière des prélèvements d’organes de Perpignan, centre hospitalier de Saint-Jean, 20, avenue du Languedoc, BP 4052, 66046 Perpignan, France 
e Service d’anesthésie-réanimation, coordination hospitalière des prélèvements d’organes de Carcassonne, centre hospitalier d’Antoine-Gayraud, route de Saint-Hilaire, 11890 Carcassonne cedex 9, France 
f Service d’anesthésie-réanimation C, hôpital Gui-de-Chauliac, CHRU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
g Service d’anesthésie-réanimation A, hôpital Lapeyronie, CHRU de Montpellier, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 
h Service d’anesthésie-réanimation B, hôpital Saint-Éloi, CHRU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
i Service d’anesthésie-réanimation D, hôpital Arnaud-de-Villeneuve, CHRU de Montpellier, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 
j Service de réanimation médicale-assistance respiratoire, hôpital Gui-de-Chauliac, CHRU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le but de cette étude était de décrire les pratiques anesthésiques lors des prélèvements d’organes (PMO) et d’évaluer leur impact sur le pronostic des greffons rénaux.

Patients et méthode

Dans une étude rétrospective multicentrique (années 2005 à 2007), les dossiers des patients en mort encéphalique (ME) ont été analysés. La notion de donneurs à critères étendus, la durée de réanimation, le délai de ME, le respect du délai d’ischémie froide, les modalités de réanimation, le type d’anesthésie, les paramètres hémodynamiques et ventilatoires durant le PMO et l’impact de l’anesthésie sur les greffons rénaux ont été étudiés.

Résultats

Cent quarante-neuf dossiers des 165 donneurs étaient analysables. Soixante-deux pourcent ont reçu une anesthésie sans différence démographique entre les groupes avec (groupe A) et sans anesthésie (groupe NA). Lors du PMO, le groupe NA maintenait une pression artérielle moyenne (PAM) supérieure à 65mmHg plus fréquemment (53 % vs 29 %, p<0,01) sans différence sur la PAM maximale. Le groupe A avait une fréquence cardiaque plus élevée (120 vs 105 b/min, p=0,02) et nécessitait plus de remplissage vasculaire par colloïdes (p<0,01). Les deux seuls facteurs de risque indépendant de retard de reprise de fonction du greffon étaient l’absence de perfusion d’hydroxyéthylamidons dans les 24heures précédant le PMO et une ventilation mécanique sans pression expiratoire positive (PEP).

Conclusion

Lors des PMO, 62 % des donneurs reçoivent une anesthésie. L’anesthésie est associée à plus d’épisodes hypotensifs nécessitant plus de remplissage par colloïdes sans impact sur la fonction du greffon rénal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

The aim of this study was to report current anaesthetic management brain-dead organ donors and to assess its impact on delayed kidney graft function (DGF).

Methods

To achieve this retrospective multicenter study, brain-dead patient records were analysed for the years 2005 to 2007. Expanded donor criteria, length of stay in ICU, duration of brain death, respect of recommended cold ischemia time, preoperative and intraoperative management, type of anaesthesia, hemodynamic and respiratory parameters during organ retrieval, and impact of anaesthesia on DGF were analysed.

Results

One hundred and forty-nine out of 165 files were available. Sixty-two percent of donors received anaesthetic drugs. There were no differences in demographic characteristics between the anaesthesia group (group A) and the no-anaesthesia group (group NA). In group NA, the mean arterial pressure (MAP)>65mmHg was more frequent (53% vs. 29%, P<0.01), but did not differ for maximal MAP. In group A, maximal heart rate was higher (120 vs. 105b/min, P=0.02) and donors received significantly more colloids (P<0.01). Independent risk factors of DGF included absence of hydroxyethyl starch infusion during the preoperative period and mechanical ventilation without PEEP.

Conclusion

During organ retrieval, 62% of organ donors received anaesthetic drugs. Use of anaesthesia lead to lower MAP requiring more fluid challenge with colloids but did not influence the DGF.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mort encéphalique, Prélèvement multi-organes, Anesthésie, Reprise de fonction du greffon rénal

Keywords : Brain death, Organ retrieval, Anaesthesia, Delayed kidney graft function


Plan


© 2011  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 5

P. 427-436 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude prospective comparant la technique de l’Airtraq™ et du Glidescope™ lors de l’intubation chez les patients obèses
  • L. Putz, G. Dangelser, B. Constant, J. Jamart, E. Collard, M. Maes, A. Mayné
| Article suivant Article suivant
  • Brachial cuff measurements of blood pressure during passive leg raising for fluid responsiveness prediction
  • K. Lakhal, S. Ehrmann, D. Benzekri-Lefèvre, I. Runge, A. Legras, P.-F. Dequin, E. Mercier, M. Wolff, B. Régnier, T. Boulain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.