Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets du stress prénatal sur le fœtus et les données périnatales : une revue critique de la littérature - 12/05/12

Doi : 10.1016/j.evopsy.2012.01.006 
Thomas Gallois a, , Jaqueline Wendland b, Sylvie Tordjman c
a Psychologue, doctorant, laboratoire de psychologie et de neurosciences cognitives, université Paris-Descartes, 71, avenue Edouard-Vaillant, 92774 Boulogne Billancourt, France 
b Maître de conférences, unité petite enfance et parentalité Vivaldi, laboratoire de psychopathologie et de neuropsychologie cliniques, service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, hôpital Pitié-Salpêtrière, université Paris-Descartes, 75270 Paris, France 
c Professeur des universités, praticien hospitalier, laboratoire de psychologie de la perception, CNRS, service hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, CHGR, université de Rennes 1, université Paris-Descartes, 75270 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’idée que les états émotionnels de la femme enceinte ont des répercussions sur l’enfant à naître remonte à l’Antiquité, mais ce n’est que depuis une quarantaine d’années que les études se sont intéressées aux conséquences du stress sur la grossesse et le développement de l’enfant. De nombreuses recherches ont étudié les effets du stress prénatal sur l’issue obstétricale et néonatale de la grossesse, en particulier sur la prématurité et le faible poids de naissance. La littérature met en évidence que le stress durant la grossesse est associé à un terme raccourci et un poids de naissance moins élevé, conditions qui peuvent à leur tour avoir des répercussions sur le développement ultérieur de l’enfant. Les recherches explorent également l’impact du stress prénatal sur l’activité motrice, le rythme cardiaque et le périmètre crânien du fœtus, mais avec des résultats contradictoires. L’état émotionnel de la future mère peut avoir également des effets sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement. De plus, plusieurs études montrent que les événements de vie stressants n’ont pas le même impact selon le trimestre de la grossesse au cours duquel ils surviennent. Cet article propose une revue critique de la littérature quant aux effets du stress prénatal sur le fœtus et sur les données périnatales, et développer certaines hypothèses sur la transmission physiologique du stress maternel au fœtus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Although effects of pregnant mothers’ emotions on fetal development have historically been the subject of debate, studies on the effects of stress on pregnancy and infant development have only been conducted during the past forty years. Many researches have been carried out on the consequences of prenatal stress on pregnancy and birth-related variables, in particular prematurity and birthweight. The literature shows that prenatal stress can lead women to give birth earlier and to have less heavy newborns. In turn, these conditions may have negative impact on later child development. Studies also explored the impact of prenatal stress on fetal motor activity, heart rate and head circumference, although discrepant results are reported. The future mother’s emotional state may also influence the course of pregnancy and delivery. However, several studies show that stressful life events have a different impact according to the trimester of pregnancy. This article provides a critical review of the literature on the effects of prenatal stress on fetal development and perinatal variables. Some hypotheses concerning the physiological transmission of maternal stress to the fetus are also examined.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prévention, Néonatologie, Stress, Grossesse, Fœtus, Développement, Revue de la littérature, Étude critique

Keywords : Prevention, Neonatology, Stress, Pregnancy, Fetus, Neonatal outcome, Development, Literature review, Critical review


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Gallois T, Wendland J, Torjman S. Effets du stress prénatal sur le foetus et les données périnatales: une revue critique de la littérature. Evol psychiatr 2012;77;(2).


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 2

P. 291-301 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De la monstruosité du matricide à l’élaboration d’un altruisme délirant
  • Yohan Trichet, Élisabeth Marion
| Article suivant Article suivant
  • La préoccupation maternelle hypocondriaque dans la clinique du cancer
  • Georgios Stathopoulos

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.