Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Autotransfusion peropératoire par récupération de sang épanché en chirurgie carcinologique - 01/01/00

D.  Elias 1 ,  V.  Lapierre 2 ,  V.  Billard 3 Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs : L'autotransfusion peropératoire par récupération de sang épanché dans le champ opératoire, réalisable par les dispositifs de type Cell Saver, est controversée en chirurgie carcinologique car elle expose au risque de réinjection de cellules tumorales dans la circulation. Cette mise au point a pour but de décrire l'état actuel des connaissances concernant ce risque et les moyens de le minimiser.

Acquisition des données : La revue bibliographique a été faite en interrogeant la banque de données PubMed (http//nbci.nlm.nih.gov) de 1968 à 2000. Les mots clés ont été : intraoperative blood salvage, blood transfusion, autologous, cancer. Les cas cliniques n'ont pas été retenus.

Sélection des travaux : Les études décrites étaient cliniques (patients opérés) ou expérimentales (analyse in vitro de sang volontairement contaminé). Elles portent sur le nombre de cellules tumorales dans le sang récupéré et dans le sang réinjecté avec ou sans traitement supplémentaire. Dans tous les cas, les résultats obtenus avec Cell Saver étaient comparés soit aux données de la littérature soit à d'autres patients des mêmes équipes (études cas-témoins), mais il n'existe aucune étude randomisée rigoureuse.

Synthèse des résultats : Toutes les études, expérimentales ou cliniques, confirment la présence de cellules tumorales dans le sang récupéré comme dans le sang réinjecté. Malgré cela, l'utilisation du Cell Saver dans six études cliniques, avec des effectifs de 20 à 55 patients, n'a pas induit d'efflorescence métastatique avec des reculs de 12 à 60 mois. L'adjonction d'un filtre à leucocytes réduit de manière importante la quantité de cellules tumorales présentes dans les concentrés globulaires rouges (CGR), tandis que l'irradiation de ce culot à 50 Gy inactive définitivement leurs divisions cellulaires. Par ailleurs, il existe en l'absence de toute récupération de sang dans le champ opératoire un essaimage permanent issu naturellement des tumeurs. Cet essaimage apparaît quantitativement supérieur à celui réalisé avec l'utilisation du Cell Saver (surtout en présence d'un filtre à leucocytes), mais très peu de données sont disponibles et il existe probablement de grandes variations selon le type de tumeur et la technique chirurgicale.

Conclusion : Il nous semble possible d'utiliser le Cell Saver en chirurgie carcinologique, non seulement en cas d'hémorragie massive imprévue, survenant au cours d'une intervention (déjà admis par le consensus), mais également en chirurgie programmée à haut risque d'hémorragie massive. L'interposition d'un filtre à leucocytes de dernière génération apparaît hautement souhaitable.

Mots clés  : autotransfusion ; cancer ; Cell Saver ; chirurgie.

Abstract

Objectives: Intraoperative blood cells salvage using a Cell Saver technique is controversial in oncologic surgery because tumor cells could be aspirated and reinfused to the patient. The goal of this review was to discuss the risk associated with this technique, and the way to minimize it.

Data sources: A review of the literature has been made by questionning PubMed site (http://nbci.nlm.nih.gov) on the period of 1968 to 2000. The key words were: intraoperative blood salvage, blood transfusion, autologous, cancer. Cases reports have been excluded.

Study selection: Tumor cells aspirated and reinfused have been numbered in both experimental and clinical studies. In clinical studies, the outcome after intraoperative cells salvage / reinfusion has been compared to published data or historical groups of allogeneic transfusion, all in non randomized studies.

Data synthesis: Both experimental and clinical studies confirmed the presence of cancer cells in the blood either aspirated or reinfused. However, six clinical studies with limited number of patients did not show metastatic spread associated with Cell Saver. The addition of leukocyte filters reduces greatly this quantity of cancer cells. Irradiation of the pack did not destroy tumor cells but blocked their proliferative capacity. In the other hand, some infiltrative tumors were shown to have permanent cancer cells seeding, quantitatively superior to the seeding observed when a Cell Saver is used.

Conclusion: It seems reasonable to use the Cell Saver in oncologic surgery, if possible with a leukocyte filter, not only in case of unexpected major bleeding (consensus), but also in programmed cases with high risk of huge hemorrhage.

Mots clés  : autotransfusion ; cancer ; Cell saver ; surgery.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 10

P. 739-744 - décembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sensibilité à l'atracurium des muscles abdominaux latéraux
  • K. Kirov, C. Motamed, X. Combes, P. Duvaldestin, G. Dhonneur
| Article suivant Article suivant
  • Pseudo-fausse route d'un cathéter artériel pulmonaire via une veine cave supérieure gauche
  • M. Ould-Ahmed, B. Mas, E. Hautbois, J.F. Garcia, P. Caroff, M. Guiavarch

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.