Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet de la contusion pulmonaire sur le pronostic du traumatisme crânien grave chez l'enfant - 01/01/00

G.  Orliaguet,  S.  Rakotoniaina,  P.  Meyer,  S.  Blanot,  P.  Carli

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs : Évaluer l'effet d'une contusion pulmonaire (CP) sur le pronostic du traumatisme crânien grave (TCG) chez l'enfant de moins de 15 ans.

Type d'étude : Étude rétrospective.

Patients : L'étude a comparé 30 enfants atteints d'un TCG, avec un score de Glasgow : (GCS) ≤ 8, associé à une CP (CP+) diagnostiquée sur une tomodensitométrie (TDM) thoracique et 30 enfants atteints de TCG isolé (CP-).

Méthodes : Le pronostic était évalué sur l'échelle de pronostic de Glasgow (GOS) à la sortie et à six mois. Les patients étaient ensuite classés en bon pronostic (GOS 1 et 2) et mauvais pronostic (GOS 3, 4, 5). L'âge, le poids, le sexe, le GCS, le Pediatric Trauma Score (PTS), l'Injury Severity Score (ISS), l'hypoxémie, l'hypotension artérielle, les résultats de la TDM cérébrale, les principales interventions thérapeutiques, les complications, la durée d'intubation, la durée de séjour en réanimation et d'hospitalisation ont été comparés entre les deux groupes. Les résultats sont exprimés par la médiane pour les variables quantitatives, et en nombre de cas pour les variables qualitatives.

Résultats : Le GCS initial était plus bas (6 vs 8, P = 0,001) et l'ISS plus élevé (25 vs 23, P = 0,0004) dans le groupe CP+. Une hypoxémie était plus fréquente dans le groupe CP+ (n =12 vs n = 0, P =0,0001). Il n'y avait pas de différence de répartition des lésions cérébrales entre les groupes. La transfusion sanguine était plus fréquente dans le groupe CP+ (n = 14 vs n = 5, P =0,03). Les durées médianes d'intubation, de séjour en réanimation et d'hospitalisation étaient significativement plus longues dans le groupe CP+ (respectivement 8 vs 6 j, P = 0,03 ; 10 vs 7,5 j, P = 0,008 ; 13,5 vs 10,5 j, P = 0,01). Aucune différence n'existait entre les deux groupes quant à la survenue des complications (en particulier, hypertension intracrânienne, syndrome de détresse respiratoire aiguë, infection pulmonaire, pneumothorax). Le GOS médian à la sortie était plus haut dans le groupe CP+ (3 vs 2, P = 0,01). Il existait dans les deux groupes une amélioration du GOS à six mois, mais il restait plus haut dans le groupe CP+ (médiane 2 vs 1, P = 0,002). Il existait moins souvent un bon pronostic dans le groupe CP+ à la sortie et à six mois (respectivement n = 14 vs 25, P = 0,006 ; n = 20 vs 28, P = 0,02).

Conclusions : L'association d'une CP à un TCG est un facteur de gravité chez l'enfant, responsable d'une détérioration du pronostic à court et à moyen terme. Cette aggravation pourrait être, au moins en partie, secondaire à la fréquence plus élevée de l'hypoxémie.

Mots clés  : traumatisme crânien ; contusion pulmonaire.

Abstract

Effect of a pulmonary contusion on the outcome of severely head injured children.

Objectives: To assess the effects of a pulmonary contusion (PC) on the outcome of a severe head trauma (SHT) in children less than 15-year-old.

Study design: Retrospective study.

Patients: The study included 30 severely head injured children with a Glasgow Coma Scale score (GCS) ≤ 8, associated with a PC (PC+) diagnosed on a thoracic CT-scan and 30 severely head injured children without PC (PC-).

Methods: Outcome was assessed using the Glasgow Outcome Scale (GOS), on discharge and six months later. Age, body weight, gender, GCS, PTS, ISS, hypoxaemia, arterial hypotension, the results of the cerebral CT-scan, the main treatment administered, complications, the duration of tracheal intubation as well as the duration of stay in the intensive care unit (ICU) and in the hospital were compared between groups.

Results: GCS median was lower (6 vs 8, P = 0.001) and ISS median higher (25 vs 23, P = 0.0004) in the PC+ group. Hypoxaemia was more frequent in the PC+ group (n = 12 vs n = 0, P = 0.0001). There was no difference between groups regarding the results of cerebral CT scan. Blood transfusion was more frequently used in the PC+ group (n = 14 vs n = 5, P = 0.03). Median duration of tracheal intubation, and of stay in the ICU and in the hospital were shorter in the PC- group (respectively 8 vs 6 days, P = 0.03 ; 10 vs 7.5 days, P = 0.008 ; 13.5 vs 10.5 days, P = 0.01). No difference was observed regarding complications between groups. GOS on discharge was higher in the PC+ group (3 vs 2, P = 0.01). There was an increase in GOS at six months in the two groups, however GOS remained significantly higher in the PC+ group (median values 2 vs 1, P = 0.002). A favourable outcome occurred less frequently in the PC+ group on discharge and at six months (respectively n = 14 vs 25, P = 0.006 ; N = 20 vs 28, P = 0.02).

Conclusion: The association of a PC to a severe head trauma is responsible for a poorer outcome in children, probably because, at least in part, a higher incidence of hypoxaemia.

Mots clés  : head trauma ; pulmonary contusion.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 3

P. 164-170 - mars 2000 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.