Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les traitements hypo-uricémiants disponibles dans la goutte - 31/05/12

Doi : 10.1016/j.pharma.2012.02.003 
P. Richette
Fédération de rhumatologie, université Paris-Diderot, Sorbonne Paris Cité, hôpital Lariboisière, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, 75010 Paris, France 

Fédération de rhumatologie, centre Viggo-Petersen, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 cedex 10, Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les traitements hypo-uricémiants ont pour objectif la dissolution des dépôts uratiques pathogènes, en maintenant l’uricémie en dessous du point de saturation de l’urate. Les recommandations européennes sont de maintenir l’uricémie en dessous de 360μM ou 60mg/L. Ce seuil est même abaissé à 300μM (50mg/L) dans les recommandations anglaises. Un traitement hypo-uricémiant doit être introduit chez les patients ayant une goutte compliquée, définie par la présence de tophus et/ou d’une arthropathie uratique et/ou d’une atteinte rénale, ou chez les patients ayant déjà fait plusieurs accès aigus goutteux. L’allopurinol agit en inhibant l’activité de la xanthine oxydase. Sa posologie doit être réduite en cas d’insuffisance rénale, ce qui est une situation relativement fréquente au cours de la goutte. Le febuxostat est un nouvel hypo-uricémiant, qui est un inhibiteur sélectif de la xanthine oxydase. Son métabolisme est hépatique, et il n’est pas excrété par voie rénale, ce qui autorise son utilisation en cas d’insuffisance rénale modérée. Enfin, la polyéthylène glycol (PEG)-uricase (pegloticase) est un hypo-uricémiant puissant, commercialisé aux États-Unis et qui est réservé aux patients ayant une goutte réfractaire aux autres hypo-uricémiants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The aim of urate-lowering therapy is to maintain urate concentration below the saturation point for monosodium urate. This therapy dissolves crystal deposits and cures gout while it is maintained. EULAR guidelines recommend that plasma urate should be maintained at a concentration less than 360μM, and the British Guidelines less than 300μM. Urate-lowering therapy is indicated for patients with recurrent gout attacks, chronic arthropathy, tophi, and gout with uric acid stones. Allopurinol lowers uricemia through inhibition of xanthine oxidase activity. The maximum allowed dose is reduced in case of renal failure, which is relatively frequent in gouty patients. Febuxostat has been approved for the treatment of chronic hyperuricemia in conditions where urate deposition has already occurred. Febuxostat is a novel non-purine, selective inhibitor of xanthine oxidase, metabolized and excreted by the liver, so no dose adjustment appears to be necessary in patients with mild-to-moderate renal impairment. Another powerful hypo-uricemic drug is the PEG-uricase (pegloticase). Pegloticase is a uric acid-specific PEGylated recombinant mammalian uricase recently approved by the FDA for treatment of patients with refractory chronic gout.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Goutte, Traitements, Hypo-uricémiants, Allopurinol, Fébuxostat, Uricase

Keywords : Gout, Treatments, Urate lowering therapies, Allopurinol, Febuxostat, Uricase


Plan


 Cet article a fait l’objet d’une communication orale à l’Académie nationale de Pharmacie lors de la séance académique « Actualités thérapeutiques » du 2 novembre 2011.


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 70 - N° 3

P. 133-138 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exploration biologique des drogues illicites et des médicaments psychotropes en milieu professionnel
  • P. Mura, E. Saussereau, B. Brunet, J.-P. Goullé
| Article suivant Article suivant
  • Long-term stability of bevacizumab repackaged in 1 mL polypropylene syringes for intravitreal administration
  • M. Paul, V. Vieillard, E. Roumi, A. Cauvin, M.C. Despiau, M. Laurent, A. Astier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.