Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cœur d’athlète ou cardiomyopathie hypertrophique ? - 07/06/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.02.007 
François Carré
Hôpital Pontchaillou – université Rennes 1, service explorations fonctionnelles, Inserm U 1099, 35033 Rennes cedex, France 

François Carré, unité biologie et médecine du Sport, Inserm U 642, rue Henri-le-Guillou, 35033 Rennes cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Key points

High level of physical training can lead cardiovascular quantitative and qualitative adaptations. These clinical, electrical and echocardiographic adaptations are called athlete’s heart.

These mainly moderated adaptations raise generally no diagnostic issue. However, in rare cases, the question of the limits of athlete’s heart may arise.

The differential diagnosis with the hypertrophic cardiomyopathy is important because this pathology, even treated, excludes for intense physical activity. On the contrary, an inequitable contraindication for competitive sport is not acceptable.

In most cases, the athlete’s heart diagnosis is easy in case of a good knowledge of its signs and a good rigor of exam. However, sometimes, the good diagnosis is proposed only on a beam of arguments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

L’entraînement sportif intense peut induire des adaptations quantitatives et qualitatives cardiovasculaires, cliniques, électriques et échographiques, réunies sous le nom de cœur d’athlète.

Ces adaptations en règle modérées ne posent en général aucun problème diagnostique. Dans de rares cas cependant la question des limites du cœur d’athlète se pose.

Le diagnostic différentiel avec la cardiomyopathie hypertrophique est important car cette maladie même traitée contre indique la pratique sportive intense, à l’inverse une contre-indication injustifiée n’est pas acceptable.

Le diagnostic est souvent facile avec une bonne connaissance des signes du cœur d’athlète et une bonne rigueur d’examen. Mais parfois, le diagnostic repose sur un faisceau d’arguments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6P1

P. 608-612 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syncope : ce qu’il ne faut pas manquer
  • Claude Kouakam
| Article suivant Article suivant
  • Cardiomyopathie du péripartum : une entité multiple
  • Gérald Vanzetto, Alix Martin, Hélène Bouvaist, Stéphanie Marlière, Michel Durand, Olivier Chavanon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.