Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiomyopathie du péripartum : une entité multiple - 07/06/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.03.014 
Gérald Vanzetto 1, , Alix Martin 1, Hélène Bouvaist 1, Stéphanie Marlière 1, Michel Durand 2, Olivier Chavanon 3
1 Centre hospitalier universitaire de Grenoble, cliniques universitaires de cardiologie, BP 217, 38043 Grenoble cedex 7, France 
2 Centre hospitalier universitaire de Grenoble, réanimation cardiovasculaire et thoracique, BP 217, 38043 Grenoble cedex 7, France 
3 Centre hospitalier universitaire de Grenoble, chirurgie cardiaque, BP 217, 38043 Grenoble cedex 7, France 

Gérald Vanzetto, CHU de Grenoble, clinique universitaire de cardiologie, BP 217, 38043 Grenoble cedex 7 France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Key points

Peripartum cardiomyopathy (PPCMP) is a dilated and hypokinetic cardiomyopathy occurring during pregnancy or after delivery, with an estimated incidence between 1/1000 and 1/4000 births.

It has been defined as a new onset of heart failure in the month preceding or following delivery, without demonstrated aetiology nor previously known heart disease, and with echocardiographic evidences of left ventricular (LV) dysfunction (LV ejection fraction<0.45).

It’s a multifactorial disease, immunologic, hormonal, and possibly viral mechanisms playing a determinant pathophysiological role.

The classical clinical presentation is a rapid and unexpected onset of heart failure in a previously healthy woman, echocardiography being the key examination for positive and differential diagnosis, prognostication, therapeutic decision-making, and follow-up. The potential severity of PPCMP, and its unpredictable evolution in the first days following diagnosis, require that patients be referred to a tertiary care centre with a high skill in intensive cardiology care.

Therapeutic management of PPCMP does not offer any specificity when compared to other causes of acute or chronic heart failure (from diuretics to extracorporeal life support), except for ACE-inhibitors, that are contraindicated before delivery.

The high incidence of thrombo-embolic complications observed in the disease requires however rapid and curative anticoagulation, and immuno-suppressive treatment has been proposed in fulminant and highly inflammatory presentation, but its efficacy remains controversial.

Very recently, promising results have been reported with bromocriptin–a prolactin secretion inhibitor–for reducing 6-month morbidity and mortality, but these findings have to be confirmed in larger scale randomised trials.

As for the long-term evolution, approximately half of the patients will heal, while half of the women will keep some degree of LV dysfunction, 25% of them developing moderate to severe chronic heart failure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

La cardiomyopathie du péripartum (CMP-PP) est une cardiopathie dilatée hypocinétique survenant pendant ou au décours d’une grossesse et définie par une insuffisance cardiaque associée à signes échographiques de dysfonction ventriculaire gauche (fraction d’éjection<45 %) sans autres causes identifiées.

Son incidence est estimée entre 1/1000 et 1/4000 naissances. Quant à son origine multifactorielle, les facteurs immunologiques, hormonaux et possiblement viraux semblent jouer un rôle déterminant.

Le tableau classique de la CMP-PP est celui d’une insuffisance cardiaque inopinée d’installation rapide. L’échocardiographie permet d’affirmer le diagnostic, d’éliminer les diagnostics différentiels et de surveiller l’évolution.

Sa gravité potentielle, son évolution rapide et imprévisible et la possibilité d’installation d’un choc cardiogénique réfractaire dans les premières 48heures justifient une prise en charge dans un centre avec réanimation cardiovasculaire spécialisée.

La thérapeutique mise en œuvre n’offre pas de spécificité par rapport aux autres causes d’insuffisance cardiaque, à l’exception des IEC contre-indiqués pendant la grossesse. Le risque de thrombus intracardiaque élevé justifie une anticoagulation curative.

Un traitement spécifique par immunosuppresseur peut être envisagé dans les graves et très inflammatoire, mais son efficacité reste controversée. Tout récemment, des résultats prometteurs ont été rapportés avec la bromocriptine, avec une réduction significative de la morbi-mortalité à 6 mois, mais ces données demandent confirmation.

Une guérison complète est observée chez la moitié des patientes, tandis que l’autre moitié conservera une cardiomyopathie dilatée responsable d’une insuffisance cardiaque chronique plus ou moins sévère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6P1

P. 613-620 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cœur d’athlète ou cardiomyopathie hypertrophique ?
  • François Carré
| Article suivant Article suivant
  • Myocardites aiguës
  • Alain Combes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.