Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rétablissement de la continuité digestive après intervention de Hartmann par voie laparoscopique. Étude rétrospective de la Société française de chirurgie endoscopique (SFCE) - 01/01/02

C.  Vacher 1 * ,  R.  Zaghloul 1 ,  F.  Borie,  S.  Laporte 1 ,  R.  Callafe,  P.  Skawinski,  G.  Leynau,  J.  Domergue 1 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : La morbidité des rétablissements de continuité après intervention de Hartmann est importante. Le but de cette étude était d'évaluer la faisabilité et les résultats d'une approche laparoscopique de ces rétablissements de continuité digestive.

Patients et méthode : Trente-huit patients, dont l'âge moyen était de 60 ± 13,5 ans ont été inclus dans cette étude. L'indication principale des procédures de Hartmann était les maladies diverticulaires (70 %). Le délai moyen entre l'intervention de Hartmann et le rétablissement laparoscopique était de 136 ± 24 jours. Un abord péristomial premier était effectué chez 24 patients, autorisant l'introduction du premier trocart. Chez les 14 patients restants une open coelioscopie ombilicale était réalisée. L'importance des phénomènes adhérentiels était évaluée comme faible chez 13 patients, modérée chez 15 patients et majeure chez dix patients. Toutes les anastomoses étaient mécaniques trans-suturaires.

Résultats : Le taux de conversion était de 15 %, pour adhérences majeures (n = 5) ou un test d'étanchéité anastomotique positif (n = 1). La morbidité était de 23,5 % incluant huit complications chirurgicales. La mortalité était de 2,6 % (une péritonite postopératoire). La durée moyenne d'hospitalisation était de10 ± 4,4 jours.

Conclusion : Nos résultats suggèrent que le rétablissement de continuité laparoscopique après intervention de Hartmann est faisable et sûre. La présence d'une péritonite généralisée lors de la première intervention, ou un trop court délai entre les deux procédures sont des facteurs de conversion en laparotomie.

Mots clés  : Hartmann ; rétablissement de continuité ; laparoscopie.

Abstract

Study aim: Reversal of the Hartmann's procedure is associated with a high morbidity. The aim of this study was to evaluate the feasibility and results of laparoscopic reversal of the Hartmann's procedure.

Patients and method: Thirty eight consecutive patients, mean age 60±13.5 years were included in this retrospective study. The most common indication for the primary procedure was diverticular disease (70%). The mean time from the primary operation to the reconstruction was 136±124 days. The stoma was first dissected in 24 patients, allowing introduction of the first port. In the remaining 14 patients a standard umbilical port was inserted. The amount of adhesions was classified as low in 13 patients, mild in 15 patients and severe in 10 patients. All patients had a mecanical anastomosis.

Results: The conversion rate was 15%, due to adhesion problems in 5 patients and for a positive leakage test in one. The morbidity rate was 23.5% including 8 surgical complications. One patient died after post operative peritonitis complicating an anastomic leakage. The average hospital stay was10±4.4 days.

Conclusion: Our results indicate that laparoscopic reversal after Hartmann's procedure is feasible. The morbidity is lower than after classical open reconstruction. The presence of diffuse peritonitis at the primary operation as well as a short delay before the reconstruction, are important factors of conversion.

Mots clés  : laparoscopy ; reversal after Hartmann's procedure.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 3

P. 189-192 - mars 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fundoplicature laparoscopique pour reflux gastro-oesophagien: étude rétrospective des résultats fonctionnels chez 243 patients
  • Bretagnol F., Giraudeau B., Mor C., Bourlier P., Gandet O., deCalan L.
| Article suivant Article suivant
  • Cancer bronchique opérable et lésion surrénalienne synchrone : intérêt du traitement cumulé associant surrénalectomie sous coelioscopie et exérèse pulmonaire
  • X. Breton, P. Corbi, J.P. Faure, C. Jayle, J.P. Richer, J.C. Meurice, J.M. Tourani, J.L. Kraimps

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.