Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancer bronchique opérable et lésion surrénalienne synchrone : intérêt du traitement cumulé associant surrénalectomie sous coelioscopie et exérèse pulmonaire - 01/01/02

X.  Breton 1 * ,  P.  Corbi 2 ,  J.P.  Faure 1 ,  C.  Jayle 2 ,  J.P.  Richer 1 ,  J.C.  Meurice 3 ,  J.M.  Tourani 4 ,  J.L.  Kraimps 1 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Évaluer l'intérêt et la faisabilité d'une surrénalectomie coelioscopique avant l'intervention thoracique au cours de la prise en charge de cancers pulmonaires opérables avec lésion surrénalienne synchrone unique.

Patients et méthode : Étude rétrospective sur trois patients chez qui un cancer bronchique gauche opérable non à petites cellules a été diagnostiqué. Le bilan d'extension avait trouvé une lésion surrénalienne unique, homolatérale dans les trois cas. Une coelioscopie exploratrice a donc été réalisée, suivie d'une pneumonectomie.

Résultats : Dans les trois cas une surrénalectomie coelioscopique a pu être réalisée avec une durée d'hospitalisation de cinq à six jours, sans aucune conversion. Une pneumonectomie gauche a pu être effectuée immédiatement au décours de cette hospitalisation dans deux cas, et après un premier cycle de chimiothérapie dans le dernier cas. L'examen anatomopathologique a montré une localisation secondaire surrénalienne dans deux cas et un adénome cortical bénin dans un cas. L'évolution a été marquée par deux décès en rapport avec une récidive pulmonaire et une récidive ganglionnaire médiastinale en cours de traitement par une chimiothérapie de 2e ligne.

Conclusion : Malgré ces mauvais résultats, concernant des patients de stade T3 M+ dans deux cas, l'apport de la coelioscopie paraît intéressant. En raison de sa simplicité et de sa faible morbidité, la surrénalectomie coelioscopique présente un intérêt diagnostique égal ou supérieur à la ponction biopsie écho-guidée sans retarder le geste chirurgical thoracique. Enfin elle présente un intérêt thérapeutique réalisant l'exérèse d'une métastase synchrone théoriquement unique.

Mots clés  : cancer bronchopulmonaire ; coeliochirurgie ; glande surrénale ; métastase.

Abstract

Study aim: Assessment of laparoscopic adrenalectomy in the management of operable non-small cell lung cancer (NSCLC) associated with solitary and synchronous adrenal mass.

Patients and method: In a retrospective study, we reviewed 3 patients with operable NSCLC proved by pulmonary biopsy and an isolated synchronous adrenal mass shown by abdominal CT scan. We first performed a laparoscopic adrenalectomy followed by pulmonary resection.

Results: All patients had a laparoscopic adrenalectomy without any conversion or treatment-related death. Hospitalization stay ranged from 5 to 6 days. A left pneumonectomy has been performed immediately after this first hospitalization in 2 cases and after a first cycle of chemotherapy in the third case. Pathologic examination showed a NSCLC adrenal metastasis in 2 cases and an adrenocortical adenoma in the last case. During the follow-up 2 patients died of other distant metastasis and a mediastinal lymph node recurrence has been diagnosed in the third patient, actually treated by a second line chemotherapy.

Conclusion: Despite those bad results that concern patients T3 M+ in 2 cases, laparoscopic adrenalectomy seems to be very interesting in selected cases. Considering that pulmonary resection can be done after, it represents a mean of diagnosis at least better than fine needle aspiration biopsy. Laparoscopic adrenalectomy might also be considered in the resection of a synchronous and isolated metastasis as a way to improve survival.

Mots clés  : adrenal gland ; laparoscopy ; metastasis ; non-small cell lung cancer.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 3

P. 193-197 - mars 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rétablissement de la continuité digestive après intervention de Hartmann par voie laparoscopique. Étude rétrospective de la Société française de chirurgie endoscopique (SFCE)
  • C. Vacher, R. Zaghloul, F. Borie, S. Laporte, R. Callafe, P. Skawinski, G. Leynau, J. Domergue
| Article suivant Article suivant
  • Les lésions géantes des glandes parathyroïdes : caractérisation de 26 glandes pesant plus de 3,5 grammes
  • M.L. Lalanne-Mistrih, P. Ognois-Ausse, P. Goudet, P. Cougard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.