Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le recours représente 42 % de l’activité d’une consultation mémoire neurologique d’un centre mémoire de ressources et de recherche - 19/06/12

The specialist-referred patients represents 42% of the activity of an Academic Memory Clinic

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.10.031 
Bernard Croisile , Adrien Tedesco, Sylvie Gavant, Geneviève Minssieux-Catrix, Hélène Mollion
Centre mémoire de ressources et de recherche de Lyon, service de neuropsychologie, 69677 Bron cedex, France 

Bernard Croisile, Hôpital neurologique, service de neuropsychologie, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France.

Summary

Objectives

Evaluate demographic and aetiological characteristics of patients referred by specialist doctors (neurologists, geriatricians and psychiatrists) to an Academic Memory Clinic in Lyon, for the year 2008. These specialist-referred patients (SRP) constitute a specific mission of the French Academic Memory Clinics.

Methods

The outpatients consecutively referred in 2008 to our memory clinic by any persons (patients, families, general practitioners, specialist doctors) were all evaluated using clinical, neuropsychological and imaging information. We examined the distribution of patients diagnosis and differences in gender, education, and cognitive severity (MMSE). For each patient, diagnoses used clinical criteria at the first visit, and ranged from normal subjects to cognitive impaired patients with or without dementia.

Results

Among 384 patients, 160 (41.7%; 68 men and 92 women) were referred by specialist doctors. These 160 SRP were younger (P<0.0001) but did not differ from other patients on gender (P=0.55) nor Mini Mental State Examination (P=0.15). SRP were more often demented than the non-referred patients (respectively, 64.4% vs 39.7%; P=0.0001), and the demented SRP had less often Alzheimer’s disease (AD) (30.1% vs 65.6%; P=0,0001). Dementia was present in 64.4% of the 160 SRP: among the 160, AD was the most frequent cause (19.4%), followed by Lewy body dementia (11.3%), neurological diseases (12.5% – multiple sclerosis, vascular cognitive impairment, epilepsy) and Mild Cognitive Impairment (10%). Normal subjects were present in 8.1% of the SRP.

Discussion

As compared to non-SRP, SRP are younger, more demented (64,4%) and more prone to have non-AD dementia (69,9%). However, AD represented the most frequent diagnosis (19.4% of SRP).

Conclusion

SRP are an important part of the activity of an Academic Memory Clinic in Lyon. As compared to GPs, young and demented patients are more likely to be sent in a specialized referral center by specialist doctors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

L’avis d’expertise d’une consultation de recours constitue une mission spécifique mais peu étudiée des centres mémoire de ressources et de recherche (CMRR). L’objectif était d’analyser les caractéristiques démographiques et étiologiques des patients adressés en 2008 à une consultation mémoire neurologique du CMRR de Lyon.

Méthodes

Les patients vus pour la première fois en 2008 ont été évalués au plan clinique et neuropsychologique, ils ont eu un bilan biologique et une imagerie cérébrale. Ceux adressés par des médecins spécialistes (recours) ont été distingués de ceux venant d’eux-mêmes ou à la demande d’un médecin généraliste.

Résultats

L’activité de recours représentait 41,7 % des 384 patients venus pour une première consultation dans le service. Ces 160 patients de recours étaient plus jeunes mais de MMS comparable aux patients de non recours. Ils avaient plus de maladies démentielles (64,4 % contre 39,7 % ; p=0,0001), et dans ce cas il s’agissait moins souvent de maladie d’Alzheimer (MA) (30,1 % contre 65,6 % ; p=0,0001). Les maladies démentielles constituaient 64,4 % des consultations de recours. Sur l’ensemble de ces 160 cas de recours, la MA était la plus fréquente (19,4 %), suivie des démences à corps de Lewy (11,3 %), des maladies neurologiques (12,5 %) et des MCI (10 %). Les sujets normaux constituaient 8,1 % des recours.

Discussion

Les patients adressés pour un recours étaient plus jeunes, plus atteints de maladies démentielles (64,4 %), et dans ce cas davantage de démences non MA (69,9 %), même si la forme amnésique de MA constitue encore le diagnostic le plus fréquent (19,4 % des recours).

Conclusion

L’activité de recours d’une consultation mémoire neurologique au sein du CMRR de Lyon est une part importante de l’activité de première consultation. Ces avis d’expertise exigent plus de temps et de moyens qu’une consultation mémoire habituelle.

Ce qui était connu

Le cahier des charges des centres mémoire de ressources et de recherche (CMRR) leur demande d’assurer un rôle de recours pour les cas difficiles.
Il n’y a pas de données sur l’activité de recours d’une consultation mémoire de CMRR en France.

Ce qu’apporte l’article

L’activité de recours représentait 41,7 % de l’activité d’une consultation mémoire neurologique du CMRR de Lyon.
Les patients adressés pour un recours étaient plus jeunes mais de MMS comparable aux patients de non recours. Ils avaient plus de maladies démentielles (64,4 %), et dans ce cas il s’agissait davantage de démences non Alzheimer (69,9 %).
Sur la totalité des recours, la maladie d’Alzheimer représentait 19,4 % des patients.
Les maladies démentielles représentaient 64,4 % de l’activité de recours, parmi lesquelles 30,1 % de maladie d’Alzheimer, 17,5 % de démences à corps de Lewy et 10,7 % de démences frontotemporales.
Les maladies non démentielles représentaient 35,6 % de l’activité de recours, parmi lesquelles 35,1 % de maladies neurologiques, 28,1 % de MCI et 22,8 % de sujets normaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 7-8

P. e391-e396 - juillet 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Causes de décès de 91 patients ayant une infection à VIH traités par des antirétroviraux
  • Mustapha Sodqi, Latifa Marih, Ahd Oulad Lahsen, Rajae Bensghir, Abdelfatah Chakib, Hakima Himmich, Kamal Marhoum El Filali
| Article suivant Article suivant
  • Publications des thèses d’exercice soutenues à la faculté de médecine de Lille
  • Ilies Benotmane, Nicolas Glatz, Solenn Bihan, Fanny Legrand, Didier Gosset, Eric Boulanger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.